Magazine Santé

COUPS de SOLEIL: Ils entraînent aussi des altérations génétiques – Nature Medicine

Publié le 10 juillet 2012 par Santelog @santelog

COUPS de SOLEIL: Ils entraînent aussi des altérations génétiques – Nature MedicineRougeurs, douleurs mais aussi réponse immunitaire protectrice contre les rayons ultraviolets (UV), ces chercheurs de l'Université de Californie, San Diego, décrivent pour la première fois, le mécanisme inflammatoire entraîné par les coups de soleil, conséquence des dommages à l'ARN des cellules de la peau, dans l'édition avancée en ligne du 8 juillet de la revue Nature Medicine. Ces résultats ouvrent, au-delà d'une meilleure compréhension du mécanisme biologique lui-même, l'espoir de parvenir à bloquer ce processus inflammatoire par de nouveaux traitements médicaux.

Alors que certaines maladies comme le psoriasis sont traitées par rayons UV avec un effet secondaire possible, le risque accru de cancer de la peau, commente l'auteur principal, le Dr Richard L. Gallo, professeur de médecine à l'UC San Diego, « notre découverte suggère une façon d'obtenir les effets bénéfiques de la thérapie UV sans réellement exposer nos patients aux rayons UV nocifs. Nous pourrions parvenir à bloquer ces effets secondaires nocifs, en bloquant la voie que nous venons d'identifier ».

COUPS de SOLEIL: Ils entraînent aussi des altérations génétiques – Nature Medicine
En menant leur recherche in vitro sur des cellules de la peau et in vivo, sur un modèle de souris, les chercheurs ont découvert que les rayonnements UVB fracturent certaines parties non-codantes de micro-ARN, une section de l'ARN à l'intérieur des cellules qui ne produit pas directement de protéines. Ces cellules irradiées libèrent ensuite un ARN altéré, entraînant les cellules saines voisines à déclencher un processus qui aboutit à la réponse inflammatoire destinée à éliminer les cellules endommagées par le soleil.

Cette réaction inflammatoire démarre le processus de guérison après la mort de la cellule et nettoie les cellules présentant des altérations génétiques avant qu'elles ne deviennent cancéreuses, explique le Dr Gallo. Bien sûr, ce processus est imparfait et en cas d'exposition supplémentaire aux UV, il y a plus de risque que ces cellules deviennent cancéreuses.

On ne sait pas vraiment comment les facteurs sexe, pigmentation de la peau et génétique individuelle peuvent affecter ce mécanisme de coups de soleil. «La génétique est étroitement liée à la capacité de défense de chaque individu contre les rayons UV et le développement de cancers de la peau. Nous avons identifié, dans nos modèles génétiques de souris, des gènes spécifiques qui modifient la façon dont les souris réagissent à un coup de soleil. Les êtres humains ont des gènes similaires, mais on ne sait pas encore si les mêmes mutations chez l'Homme, sur leur réponse au soleil».

Source: Nature Medicine doi:10.1038/nm.2861Ultraviolet radiation damages self noncoding RNA and is detected by TLR3(Visuel « Photomicrographie des kératinocytes superficiels ou des cellules de la peau », © kbuntu - Fotolia.com)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine