Magazine Santé

Déchets à risque infectieux: Et si vous trouviez le point de collecte le plus proche ? – iDASRI™

Publié le 10 juillet 2012 par Santelog @santelog

Déchets à risque infectieux: Et si vous trouviez le point de collecte le plus proche ? – iDASRI™


Vous avez dit DASRI ? Il s'agit des Déchets d'Activités de Soins à Risques Infectieux produits par 1,4 million de patient en France, en auto-traitement, qui utilisent à domicile un matériel médical qui nécessite un circuit d'élimination spécifique. Aiguilles, dispositifs utilisés par les diabétiques pour le relèvement de quelques gouttes de sang, lancettes de prélèvement, auto-injecteurs d'insuline ou d'autres médicaments,chaque année, plus de 360 tonnes de DASRI sont produites. Alors que depuis octobre 2010, un décret impose aux patients d'éliminer leurs DASRI en demandant à leur pharmacien des conteneurs adaptés, Novartis et Sandoz lancent iDASRI™, la première application mobile gratuite permettant aux patients en situation d'auto-traitement de trouver à proximité un point de collecte pour leurs déchets médicaux.


Un peu d'écocitoyenneté: Connaître ces points de collecte est important afin de ne pas mêler aux ordures ménagères des déchets infectés ou coupants et accroître les risques de transmission de maladies et une pollution dangereuse pour l'environnement. Il convenait donc d'aider chaque patient à connaître son point de collecte le plus proche, c'est le principe de cette application mobile iDASRI™, gratuite et collaborative.


iDASRI™, c'est aussi,


·S'informer : trouver toutes les informations utiles et les textes légaux sur les DASRI.


·Connaître les gestes à faire : dans cette rubrique, les utilisateurs peuvent connaître la procédure à suivre pour éliminer les DASRI en toute sécurité : pourquoi trier ? Que trier ? Comment trier ?


·Rechercher : cette fonctionnalité permet de rechercher un point de collecte organisé en indiquant soit la ville, le code postal ou encore en autorisant la géolocalisation. En seulement quelques clics, l'utilisateur pourra localiser le point de collecte le plus proche du lieu où il se trouve.


·Signaler : grâce à cette fonction, l'utilisateur peut faire connaître un point de collecte.


Pour permettre une application pratique les décrets, il fallait aider chaque patient : Plusieurs récentes règlementations ont été mises en œuvre pour un meilleur traitement de ces déchets, pour des raisons de santé publique et de protection de l'environnement. Le décret d'octobre 2010 a imposé la mise à disposition gratuite de collecteurs aux patients par les officines. Un deuxième décret paru le 30 juin 2011 stipule que les pharmaciens sont tenus de collecter les DASRI perforants en l'absence de dispositif de collecte de proximité4. Enfin, le 8 février 2012, un arrêté a défini le cahier des charges pour la gestion de ces déchets. Mais l'essentiel était de donner aux patients les informations nécessaires pour pouvoir appliquer ces recommandations. C'est chose faite avec iDASRI™ qui offre cette localisation simple et rapide des points de collecte.




Déchets à risque infectieux: Et si vous trouviez le point de collecte le plus proche ? – iDASRI™
Source: Communiqué Graziella Tekle (Publicis Advocacy) et Novartis.


Pour en savoir plus, vous pouvez vous connecter sur le site


Vous pouvez télécharger cette application avec ce QR code :


Déchets à risque infectieux: Et si vous trouviez le point de collecte le plus proche ? – iDASRI™
Lire aussi :DANGER des DASRI : Les patients en auto-traitement sont aussi concernés !


Dernières actualités sur les DASRI



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine