Magazine Culture

Critiques ciné : du 20 février au 20 mars

Publié le 22 mars 2008 par Blabla-Series

El Orfanato ****
Dans la veine des films contemporains ibériques majeurs tels ceux de Balaguero, Amenabar ou de la Iglesia , El Orfanato jouit d’un script riche et travaillé, provoque peur et larmes et use d’un savoir-faire à faire rougir les plus grands. Une œuvre authentique, inspirée, foncièrement réussie.

orfanato.jpg picture by blabla-series

Canciones de amor en Lolita’s Club **
Outre un grand Eduardo Noriega en jumeaux que tout oppose, le film permet la découverte d’une touchante et très prometteuse Flora Martinez. Malgré une fin poussive voire bancale, Vicente Aranda signe là un film troublant, émouvant et sincère.

cancionesamor.jpg picture by blabla-series

Taken *
Un polar inepte et bâclé, complètement invraisemblable.

taken.jpg picture by blabla-series

Bienvenue chez les Ch’tis **
Malgré un scénario cousu de fil blanc, répétitif et empli de clichés faussement amusants, cette comédie franchouillarde plaira aux moins cinéphiles d’entre nous.

chti.jpg picture by blabla-series

The Mist O
Au-delà d’une réalisation toute en laideur, ce film interminable de seconde zone propose une ébauche de réflexion sur la dérive religieuse et jubile de son twist final carrément abject. Fumiste et écoeurant.

mist.jpg picture by blabla-series

Untraceable **
Un polar de série Z efficace et divertissant qui ne fera pas l’unanimité mais qui se laisse regarder sans déplaisir.

untraceable.jpg picture by blabla-series

Be Kind Rewind ***
Poétique et social, chaleureux et tendre, fin et original, Be Kind Rewind nous fait renouer avec le cinéma singulier et dépaysant de Gondry. Une vraie bouffée d'air frais.

REWIND.jpg picture by blabla-series

P2 ***
Adepte du cinéma d’Aja, P2 est une version soft de Haute Tension. Malgré l’atout majeur que constituait le décor du film pour horrifier un maximum, le film se contente de jouer avec nos peurs primaires sans réellement exploiter son idée. Un spectacle bête et méchant mais que les fans du genre apprécieront particulièrement.

P2.jpg picture by blabla-series

MR73 **
Usant brièvement d’intrigues policières comme une excuse destinée à magnifier ce flic en mal de vivre, MR73 est un film grave et pathos dans lequel tout, ou presque est indigeste, surtout la morale de fin, définitivement en trop.

MR73.jpg picture by blabla-series

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Blabla-Series 8 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte