Magazine Immobilier

L'abandon de Rescap par Ally Financial aux USA

Publié le 15 mai 2012 par Immobilien @dopimmo
L'organisme financier américain Ally Financial a annoncé lundi dernier son dépôt de bilan de sa branche Residential Capital, ou Rescap, après plusieurs difficultés rencontrées. L'entreprise a été nationalisée pour son compte suite à la crise des subprimes aux États-Unis.  Rappelons qu’elle a auparavant été une branche du constructeur automobile General Motors, et qui a longtemps été connue sous le nom de GMAC.GROUP. D'après les informations recueillies, une réserve de plus de 1,25 milliard de dollars lui est aujourd’hui obliga-toire pour le second trimestre 2012 une fois que l’opération sera achevée. Néanmoins, la valeur de Rescap repartira à zéro. L'entreprise a aussi annoncé qu'elle prévoyait une totale liquidation de ses opérations étrangères. Elles portent notamment sur le secteur du crédit automobile et sur le crédit bancaire dans plu-sieurs pays comme le Canada. D'après le quotidien le New York, l'entreprise Fortress Investment Group pourrait acheter la totalité des actifs de la filiale pour à peu près 2,4 milliards de dollars. Mais cela ne pourra s’effectuer qu'après la validation du dépôt de bilan par la justice. De son côté, l'ancien propriétaire de la branche prévoit de la racheter pour plus de 1,5 milliard de dollars. De plus, la société Barclays pourrait injecter un financement de plus de 1,40 milliard de dollars à Ally pour la restructuration. Selon Ally, plusieurs créanciers se sont déjà mis d’accord sur ce point ce qui pourrait la sortir de la procédure judiciaire d'ici la fin d'année 2012. Quant au quotidien New York Times, il considère que la filiale Rescap ralentit le développement d'Ally et que si elle s'en débarrasse, cela pourrait être bénéfique pour sa rentrée en bourse. Selon ce Journal, Rescap est l'origine des maux de la société vu que ses autres branches génèrent des bénéfices notamment dans le secteur de l’automobile et des banques simples. L’État américain l’incite alors à rentrer en bourse pour récupérer les fonds qu’elle a injectés dans sa filiale, pour plus de 15 milliards de dollars.  Le gouvernement fédéral a en fait plus de 70 % de son capital. Ally, pour sa part, a annoncé que plus de 5 milliards de dollars ont déjà été remboursés au trésor public. Selon elle, la mise en œuvre des dispositions annoncées lundi pourrait être un facteur de remboursement pour un peu plus de 5 milliards de dollars.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Immobilien 431 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine