Magazine Immobilier

Réhabilitation du Gymnase créé par Le Corbusier à Bagdad

Publié le 17 avril 2012 par Immobilien @dopimmo
BAGDAD, 17 avr 2012 – Le Gymnase de Bagdad qui fut créé par Le Corbusier et construit pendant que Saddam Hussein était encore au  pouvoir est en train de revoir le jour. Ce vieux bâtiment localisé à l’est de la capitale a su faire face aux guerres, aux violences, et à diverses difficultés qu’a traversées l’Irak.   Le gymnase n’est qu’une petite partie des signes de prospérité de l’Irak d’autrefois avec son pétrole et ses diverses richesses. Pendant ces temps, l’architecte Le Corbusier était au sommet de sa gloire.   Avec la révolution qui a sévi en 1958 en Irak, le projet de construction du  Gymnase s’est arrêté. C’est en 1980 que le projet a repris sous Saddam Hussein qui est un fan d'architecture et les travaux ont été terminés deux ans plus tard. Ils étaient dirigés sous  la conduite de Georges-Marc Présenté, un ancien associé du  créateur du  gymnase.   Charles-Edouard Jeanneret plus connu sous le nom de Le Corbusier a consacré beaucoup de son énergie et de son temps à ce projet de construction. Il a effectué environ 500 dessins selon l’historienne de l'architecture et spécialiste de Le Corbusier basée à Washington,  Mina Marefat.  Ce qui est choquant selon elle, c’est que le projet de construction du  gymnase à Bagdad n’a pas beaucoup intéressé les experts dans le domaine.   Le Gymnase a reçu plusieurs générations de sportifs irakiens comme des gymnastes, des  volleyeurs, des basketteurs… Il y a également eu plusieurs compétitions internationales qui se sont déroulé au sein du Gymnase selon Wasfi al-Kinani l’actuel directeur du  gymnase.  Selon toujours ce dernier, ce lieu est un héritage historique et un bâtiment emblématique de l’Irak. Vers les années 2000, l’armée américaine a envahi le gymnase.   En 2005,  une chercheuse à l'Institut français du Proche-Orient, Caecilia Pieri découvre le gymnase et entre en contact  avec la Fondation Le Corbusier en France surtout pour la préparation de sa thèse sur l’architecture moderne.   Pendant le mois de mai de l’année dernière, elle y a effectué une visite avec le vice-président de la Fondation, Jacques Sbrigli et a par la suite initié un projet franco-irakien de publication et de colloque sur le Gymnase.  Ce projet est  en pleine préparation et c’est l'Université de Bagdad, la Fondation, l'Ifpo, l'ambassade de France et l'UNESCO qui travaillent de concert.  Le Gymnase est en cours de réhabilitation depuis un an,   il y a toujours sur la façade du  bâtiment symbolique le crédo de Le Corbusier « Là où naît l'ordre, naît le bien-être ».

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Immobilien 431 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine