Magazine Cinéma

Mulholland Drive – L’explication du chef d’oeuvre de David Lynch

Par Wolvy128 @Wolvy128

:!: Article révélant la fin du film

Mulholland Drive – L’explication du chef d’oeuvre de David Lynch
Je profite d’avoir revu récemment Mulholland Drive pour vous livrer aujourd’hui mon interprétation de ce chef d’œuvre de David Lynch. Pour rappel, il s’agit d’un film mettant en scène Naomi Watts dans la peau de Betty et Laura Harring dans celle de Rita. L’histoire s’intéresse à ces deux jeunes femmes. Rita subit un grave accident sur la route de Mulholland Drive. Elle devient amnésique et tente de retrouver son identité avec l’aide de Betty, une jeune femme naïve venue à Los Angeles pour devenir star de cinéma. Parallèlement, le réalisateur Adam Kesher (interprété par Justin Theroux) refuse d’embaucher une actrice pistonnée pour son dernier film. Ces trois personnages vont être liés dans une trame aux allures de cauchemar où réalité et fiction se confondent à loisir.

Je me souviens avoir été pas mal déboussolé à l’époque quand j’ai découvert ce film. A la fin, beaucoup d’éléments m’échappaient et je n’avais qu’une seule envie : le revoir pour comprendre ce qui c’était vraiment passé. Finalement, ce n’est que quelques mois plus tard que je me le suis repassé après en avoir pas mal discuté sur les forums et avec des amis. Et là, j’ai enfin pu donner du sens à l’histoire dans sa globalité grâce notamment à toute une série de détails qui m’avaient échappé la première fois. Aujourd’hui, après un troisième visionnage, je pense vraiment avoir compris l’essentiel et il me semble intéressant de partager avec vous mon interprétation car je trouve un peu dommage de qualifier le film d’incompréhensible sans chercher à aller plus loin. Mulholland Drive est un film magnifique et si mon article peut au moins apporter un tout petit éclairage sur certaines zones d’ombre, mon objectif sera pleinement atteint. A noter qu’il s’agira ici d’une véritable explication du film et non d’une interprétation purement personnelle car je pense que le film n’offre pas vraiment plusieurs perspectives d’interprétation comme c’est parfois le cas dans d’autres réalisations. On peut bien sûr chacun ressentir les choses différemment mais selon moi, une seule explication tient vraiment la route ici.

Mulholland Drive – L’explication du chef d’oeuvre de David Lynch
La première chose à comprendre est que l’essentiel du film décrit le rêve que Diane Selwyn (Naomi Watts) est en train de faire chez elle dans son appartement. Autrement dit, seule la dernière demi-heure du film – à partir du moment où elle se réveille – est vraiment réelle. Dans ce rêve, Diane Selwyn devient Betty et Camilla Rhodes (Laura Harring) devient Rita. Personnellement, c’est l’une des rares choses que j’avais comprises à l’issue du premier visionnage. Là où ça se complique en revanche, c’est au moment où on découvre plusieurs séquences de la vie de Diane une fois qu’elle est réveillée. Ces séquences apparaissent dans une sorte de désordre qui nuit à la compréhension sur le moment. Néanmoins, elles trouvent toutes une explication au final. Il faut donc attendre le dénouement du film pour que certains scènes prennent tout à coup leur sens. Dis comme ça, on pourrait croire que cette complexité dans la construction du récit est un caprice de David Lynch uniquement destiné à perturber le spectateur. Mais si on prend un peu de recul, on s’aperçoit que ce n’est vraiment pas le cas dans la mesure où cet apparent désordre est en fait une volonté de respecter scrupuleusement une certaine chronologie. Effectivement, Lynch ne raconte pas les événements dans l’ordre où ils surviennent mais s’attelle à nous faire vivre, de manière tout à fait chronologique, les derniers instants de la vie de Diane.

Ainsi, si on met de côté la séquence d’introduction avec les danseurs et celle de conclusion avec les visages de Diane et Camilla, qu’est-ce que le film nous montre concrètement ?

En premier lieu, nous pouvons voir Diane en caméra subjective tituber jusqu’à son lit et s’y allonger. Le rêve peut alors commencer et comme je le disais précédemment, celui-ci occupe la majorité du film. J’y reviendrai par la suite pour mettre en évidence certains éléments qui s’y déroule et qui sont intéressants pour bien comprendre l’histoire.

Mulholland Drive – L’explication du chef d’oeuvre de David Lynch
Ensuite, Diane est réveillée par les coups de sa voisine à la porte. Nous apprenons alors qu’elle a échangé son appartement avec elle et nous découvrons par la même occasion une clé bleue sur la table. Pour l’instant, nous ne connaissons pas encore sa signification. Vient ensuite le moment de la première hallucination de Diane quand elle croit voir Camilla en plein milieu de son appartement.

Mulholland Drive – L’explication du chef d’oeuvre de David Lynch
Dans la foulée, elle se sert un café et s’assied dans le canapé. A partir de là, elle va commencer à se remémorer certains événements qui vont nous permettre de mieux comprendre la situation présente. Cela démarre avec le souvenir d’une scène d’intimité entre les deux jeunes femmes durant laquelle Camilla annonce à Diane son intention de stopper leur relation, ce qui rend cette dernière folle de rage. Et cela se poursuit par un souvenir décrivant l’humiliation que Diane subit lorsqu’elle assiste à un baiser entre Camilla et le réalisateur Adam Kesher sur le plateau de tournage.

Mulholland Drive – L’explication du chef d’oeuvre de David Lynch
Nous découvrons ensuite un court, mais intense, échange entre Diane et Camilla qui confirme la rupture annoncée au préalable sur le canapé. Juste après cette séquence, nous revenons dans le moment présent pour retrouver Diane sur le canapé en train de se masturber.

Mulholland Drive – L’explication du chef d’oeuvre de David Lynch
Viennent ensuite deux nouveaux souvenirs. Le premier concerne une autre humiliation subie par Diane lors de la fête donnée dans la villa du réalisateur. Un souvenir durant lequel nous apprenons notamment comment elle a rencontré Camilla. Quant au second, il décrit l’entrevue entre Diane et le tueur qu’elle engage pour assassiner Camilla. C’est une séquence importante car c’est grâce à elle que nous pouvons enfin comprendre le sens de la clé bleue : elle symbolise le travail accompli du tueur, à savoir la mort de Camilla.

Mulholland Drive – L’explication du chef d’oeuvre de David Lynch
Nous retrouvons ensuite Diane dans le canapé qui scrute la clé bleue sur la table et qui prend progressivement conscience de la dure réalité. Enfin, la dernière séquence décrit la mort de Diane. Celle-ci entend frapper à sa porte et nous pouvons deviner qu’il s’agit probablement des deux inspecteurs dont sa voisine lui a parlé. Nous pouvons également imaginer que son choix de changer d’appartement a été motivé par la volonté d’éviter la confrontation avec ces fameux inspecteurs. Quoi qu’il en soit, elle va alors prendre peur et halluciné une seconde fois. Ce qui va la conduire à s’enfuir dans sa chambre, saisir un révolver et se tirer une balle dans la bouche.

Mulholland Drive – L’explication du chef d’oeuvre de David Lynch

A partir des différents événements que Diane vit dans la réalité et des quelques souvenirs qu’elle se remémore, nous pouvons reconstituer son existence et comprendre comment elle en est arrivée là. En effet, nous apprenons que Diane Selwyn est née au Canada et rêve depuis toujours de cinéma. Lorsqu’elle gagne un concours de danse, elle décide d’aller tenter sa chance à Hollywood. Une fois sur place, elle se présente à une audition pour le film de Bob Brooker, L’histoire de Sylvia North, mais elle n’obtient pas le rôle car le réalisateur ne la trouve pas bonne. C’est une dénommée Camilla Rhodes qui l’obtient. Les deux jeunes femmes deviennent néanmoins amies, puis amantes, et Camilla utilise sa célébrité pour obtenir des petits rôles à Diane. Un jour, sur le tournage d’un film, Diane assiste à un baiser entre Camilla et le réalisateur Adam Kesher. Plus tard, lors d’une scène d’intimité, Camilla annonce à Diane son intention de mettre un terme à leur relation mais Diane a du mal à l’accepter. D’autant plus que Camilla va ensuite l’inviter à une fête se déroulant dans la villa de son nouvel amant. Là-bas, elle va à nouveau subir une série d’humiliations de la part de Camilla, d’Adam Kesher, de sa mère Coco et même d’une blonde qui va embrasser Camilla juste sous ses yeux. C’en est trop pour Diane qui décide d’engager un tueur au Winkie’s pour faire assassiner Camilla. Et lorsqu’elle reçoit chez elle la clé bleue, elle sait que le travail a été accompli et que Camilla est morte. Pour éviter la confrontation avec les inspecteurs qui enquête sur la mort de Camilla, Diane décide d’échanger son appartement avec sa voisine. C’est à ce moment que Diane titube jusqu’à son lit et s’endort. Le rêve peut alors commencer et sera interrompu par la voisine frappant à sa porte. La suite, on la connaît.

Mulholland Drive – L’explication du chef d’oeuvre de David Lynch
Mais qu’en est-il du rêve justement ? Celui-ci dure les 3/4 du film et il s’y passe des choses importantes qu’on ne remarque pas forcément au premier visionnage mais qui s’imposent d’elles-mêmes lors des suivants. A commencer par le moment du rêve qui est loin d’être anodin. Effectivement, une fois qu’on a découvert le parcours de Diane Selwyn, on se rend compte que ce rêve arrive à un moment où elle est complètement au fond du trou, perturbée par la mort de Camilla dont elle est pleinement responsable. Et le rêve va lui permettre de réparer les erreurs qu’elle a commises et surtout de s’imaginer une vie pleine de réussite où elle se venge d’une certaine façon des multiples humiliations subies dans la réalité. C’est le cas par exemple du réalisateur Adam Kesher qui, dans le rêve, va être tourné en ridicule dans toute une série de séquences. D’abord avec sa femme qui le trompe. Ensuite avec l’actrice de son film qu’il ne peut pas choisir. Ou encore avec le fameux cow-boy qui l’humilie. Mais le réel intérêt du rêve pour Diane est surtout de pouvoir retrouver Camilla. Cependant, pour que l’histoire d’amour entre les deux jeunes femmes puissent renaître, il ne suffit pas simplement que Camilla revienne à la vie. Il faut également opérer des changements en ce qui concerne les prénoms. Effectivement, Diane ne peut pas conserver son prénom qui lui rappelle inlassablement à quel point elle s’en veut. Du coup, elle opte pour Betty, le prénom de la serveuse aperçue au Winkie’s exactement au moment où elle organisait le meurtre de Camilla. Cette dernière non plus ne peut pas conserver son prénom qui rappelle trop à Diane les humiliations subies sur le plateau de tournage ou encore à la fête. Elle sera donc Rita. Mais le nom de Camilla Rhodes ne disparaît pas pour autant. En effet, il est attribué dans le rêve à l’actrice qui vole le rôle de Diane. Mais cette fois-ci pas parce qu’elle est meilleure que Diane mais simplement parce qu’elle bénéficie du soutien de la Mafia (“This is the girl”). Dans le rêve, Diane n’est plus l’actrice de second plan qui s’est fait voler un rôle par Camilla, celle-là même qui lui brisera le cœur et l’humiliera. Elle est Betty, une jeune actrice insouciante qui va éblouir tout le monde lors de sa première audition. Dans le rêve, c’est elle qui aide Rita à se rétablir et à retrouver la mémoire. Leur histoire d’amour peut alors commencer sans crainte qu’elle soit parasitée par des caprices d’actrice.

Mulholland Drive – L’explication du chef d’oeuvre de David Lynch
Néanmoins, si on fait bien attention, on peut remarquer qu’il y a des signes qui indiquent au spectateur qu’il ne s’agit pas de la réalité. Le plus marquant étant sans doute cette fameuse séquence du “Silencio” au théâtre. Au-delà d’être magnifique sur le plan émotionnel, cette séquence exploite à merveille le phénomène de l’illusion et montre que ce n’est pas parce qu’une scène paraît réelle qu’elle l’est forcément. En outre, en même temps que le caractère illusoire de ce qu’on est en train de voir est mis en évidence, la réalité ne cesse également d’intervenir dans le rêve. C’est le cas notamment lorsque Betty s’adresse à Rita après son accident en lui disant “Ce n’est pas bon de dormir après un accident”. Cette réplique peut paraître anodine à première vue mais ne l’est pas vraiment quand on découvre le dénouement. En effet, si on considère que Diane est en train de rêver à ce moment-là, c’est un peu comme si elle se parlait à elle-même. L’accident pour elle étant le meurtre de Camilla. Et c’est exactement pareil lorsque Camilla déclare “Je croyais que ce serait différent à mon réveil”. On y fait pas attention sur le moment mais au regard du dénouement, ce genre de réplique prend tout son sens. Ainsi, à nouveau, c’est un peu comme si Diane se parlait à elle-même mais cette fois par l’intermédiaire du personnage de Rita. Effectivement, Diane passe ses journées à dormir dans son appartement en espérant que les choses soient différentes à son réveil mais ce n’est jamais le cas, Camilla est bel et bien morte. Ensuite, quand Betty et Rita cherchent l’adresse de Diane Selwyn dans l’annuaire téléphonique, elles découvrent qu’il n’y en a qu’une seule et qu’elle habite justement dans l’appartement qu’occupe Diane dans la réalité. Et le corps qu’elle découvre sur le lit dans cet appartement n’est par conséquent qu’une sorte de projection de la future mort de Diane. A ce moment précis, rêve et réalité sont clairement entremêlés et cette séquence annonce d’une certaine façon la fin prochaine du rêve.

Je pourrais décortiquer ainsi toutes les scènes qui se déroulent dans la partie rêvée mais une fois qu’on a compris le sens du film, elles prennent tellement une autre dimension que je ne voudrais pas gâcher le plaisir à ceux qui auraient envie de revoir le film après la lecture de cet article. D’autant plus que j’ai vraiment essayé de ne développer ici que les événements importants et surtout indispensables à la compréhension de l’histoire. En outre, je ne voudrais pas non plus que mon explication devienne trop complexe alors que mon objectif était justement de rendre le film plus accessible. J’espère en tout cas y être parvenu car comme vous aurez pu vous en apercevoir, Mulholland Drive est un film dont je pourrais parler sans jamais m’arrêter

:P

Toutefois, n’hésitez surtout pas à réagir si vous voulez aborder des points dont je n’ai pas forcément parlé car il y a vraiment matière à discussion. Je pense par exemple à la scène du Winkie’s entre les deux hommes au début du film, à la symbolique de la clé et de la boîte bleue ou encore à l’apparition de l’intrigante voisine Louise Bonner. Sans oublier non plus la critique, discrète mais bien présente, que Lynch fait de Hollywood à travers le parcours de ses deux personnages. Bref, n’hésitez pas

;)



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Drive de Nicolas Winding Refn (Thriller, 2011)

    Drive Nicolas Winding Refn (Thriller, 2011)

    The Driver est un être solitaire. Le jour, il est cascadeur et garagiste, la nuit il fait des braquages. Très méticuleux au volant, il est capable de se rendre... Lire la suite

    Par  Florian
    CINÉMA, CULTURE
  • Sortie DVD du jour : Drive

    Sortie jour Drive

    Ryan Gosling débarque dans votre salon. Aujourd'hui sort en DVD et Blu-Ray un des films événement de 2011 : Drive. Le film réalisé par Nicolas Winding Refn a... Lire la suite

    Par  Popmovies
    CINÉMA, CULTURE
  • Drive sortie dvd!!

    Drive sortie dvd!!

    Synopsis Un cascadeur tranquille et anonyme se métamorphose dès que la nuit tombe : il devient pilote de voitures pour le compte de la mafia. Lire la suite

    Par  Michcine
    CINÉMA, CULTURE
  • Elizabeth Reaser: “How I Learned To Drive”

    Elizabeth Reaser: “How Learned Drive”

    Après la saga Twilight,notre chère "Maman Cullen" se lance dans le théatre avec la pièce "How I Mearned To Drive" . Voici quelques photos pour le lancement de c... Lire la suite

    Par  Sophie17036-Twilight Morsure
    CINÉMA, CULTURE, PEOPLE
  • « Drive » en DVD

    Drive

    Il est solitaire, peu bavard, porte une veste dorée avec un énorme insigne de scorpion dans le dos, il conduit des voitures en tant que cascadeur la journée et... Lire la suite

    Par  Repostit
    CINÉMA, CULTURE
  • Drive Ryan Gosling vs Drive Mario Kart

    Drive Ryan Gosling Mario Kart

    Drive avec Ryan Gosling Vs Drive version Mario Kart, faites votre choix: Au passage, j’aime beaucoup l’analyse d’Alexandre sur le film. Je ne suis pas une fan d... Lire la suite

    Par  3moopydelfy
    CINÉMA, CULTURE
  • Posters Mashup : Drive avec James Dean

    Posters Mashup Drive avec James Dean

    Buzz : L'info date un peu mais qaund c'est bon, y a pas de mal à être en retard. Imaginez les affiches de films récents réalisés et interprétés par des stars... Lire la suite

    Par  Cineblogywood
    CINÉMA, CULTURE

A propos de l’auteur


Wolvy128 9973 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines