Magazine Humeur

Playlist La Grande Dépression : Juillet/Août 2012

Publié le 24 juillet 2012 par Lagrandedepression

Playlist La Grande Dépression : Juillet/Août 2012

Ces derniers temps, j’avais laissé de coté les podcasts, parce que je voulais refaire des épisodes écrits des aventures d’Yves Ringer (pour les newbies de la déprime, la saison 2 est à écouter sur le lecteur). Mais ça me demande trop de temps. Voilà pourquoi vous n’entendrez plus ma voix monotone qui réussissait à endormir un Cyril Hanouna sous cocaïne. Les podcasts seront exclusivement des playlists tristes et mélancoliques, garanti sans Joe Dassin. (dédicace à Glamour).

Playlist La Grande Dépression : Juillet/Août 2012
Playlist La Grande Dépression : Juillet/Août 2012
Playlist La Grande Dépression : Juillet/Août 2012
Playlist La Grande Dépression : Juillet/Août 2012
Playlist La Grande Dépression : Juillet/Août 2012
Playlist La Grande Dépression : Juillet/Août 2012

Playlist La Grande Dépression : Juillet/Août 2012
Playlist La Grande Dépression : Juillet/Août 2012
Playlist La Grande Dépression : Juillet/Août 2012

Dans cette sélection, on retrouve le Klub des Loosers qui nous parle de suicide raté dans « Vielle Branche »« Forgive my heart » extrait du nouvel album de Bobby Womack (ce morceau est fantastique), Jim Croce et son « Photographs et Memories » (dans la série des morts à la con, Joe est décédé dans un accident d’avion à l’âge de 30 ans alors qu’il allait faire la promo de son nouvel album). Nina Simone reprend « Il n ’y a pas d’amour heureux » de Georges Brassens et c’est beau, « The Crying game » d’Hannah Cohen donne la sensation qu’on connaît déjà la chanson mais qu’importe, « Magical Hurricane » de Sébastien Tellier retrouve la note bleue de l’Incroyable Vérité. Vous écouterez « I can’t smile without you » des Carpenters parce que la ringardise de cette chanson est aussi déprimante que le titre, la basse dark et lancinante de « 51 ways to leave your lover » de Tristesse Contemporaine rend autiste. Il y a chez les Strokes et dans la voix de Julian Casablancas une certaine tristesse,  une souffrance adolescente, comme dans « Tryin your luck ». Enfin, en digestif, « J’ai bu » de Georges Ulmer (le texte est de Charles Aznavour), pour sa phrase « t’as tout gagné, j’ai tout perdu alors j’ai bu » ! On dirait du Pete Doherty.

Allez crions ensemble « Je suis vivant ! ».

On retrouve la playlist en septembre. Si vous avez des idées de morceaux ou des remarques, ou bien des dédicaces méchantes à faire à votre ex (s’il y’en plein, je pourrais faire podcast spécial « je dédicace une chanson à mon ex » ) n’hésitez pas à me contacter sur mon mail : yves@lagrandedepression.com ou sur la messagerie de la page facebook de la Grande Dépression.

Bonne déprime.


Retour à La Une de Logo Paperblog