Magazine F1/moto

Q/R avec Danica Patrick concernant la manche d’Indy à venir

Publié le 25 juillet 2012 par Khymo1 @actumoteurs
danica patrick nascar daytona 500 300x208 Q/R avec Danica Patrick concernant la manche dIndy à venir

© Jerry Markland, Getty Images for NASCAR

Question: Les changements dans votre carrière sont évidents, mais qu’est ce qui est vraiment différent sur la vie en tant que pilote de NASCAR?

Patrick: « Il est évident que nous faisons des courses beaucoup plus rapprochées, mais je sens plus que tout que la voiture est en constante évolution, la piste est toujours en évolution. Ce sont de nombreux chevaux et kilos que vous essayez de faire tourner dans tous les coins.. C’est difficile. Parfois ça marche, parfois ça ne marche pas. « 

Q: Qu’est-ce que vous aimez le plus à ce sujet au volant?

Patrick: « Il ya toujours quelqu’un à la course, peu importe ce que votre vitesse est, vous avez un adversaire en permanence. »

Q: Votre uniforme de pilote est, fondamentalement, le même, mais vous sentez-vous différent en lui?

Patrick:.. « Je me sens comme je dois. Être un peu plus prudente maintenant avec ce que je dis.. Que je ne pense pas que je me suis sentie comme si j’étais aussi « overanalyzed » qu’en IndyCar; en NASCAR ..   Je me sens comme c’est le cas d’autres pilotes. Mais là encore, c’est un sport très populaire, et c’est très couvert (par les médias). « 

Q: Avec plus du double de nombre de courses à faire que dans l’IndyCar, avez-vous acheté un avion pour aller partout?

Patrick: « Aucun avion privé, mais je ne suis pas non plus tout le temps en vols publiques. Parfois, il est privé, il est parfois commercial, cela dépend de la ville. Si la piste dispose d’un aéroport à proximité, alors oui, c’est un avion privé Autrement, non…. « 

Q: La plupart des pilotes NASCAR ont acheté des avions. Veux-tu aussi en avoir un alors?

Patrick:. « Je ferai tout en mon pouvoir pour n’acheter un avion que s’il arrive un point où il n’est pas très couteux, mais c’est juste une situation financière que je n’ai pas en ce moment je n’ai pas non plus de loisirs coûteux »

Q: Quels sont tes passe-temps?

Patrick: « Beaucoup de maison.. Je reste a domicile mais nous prenons parfois des vacances très fantaisie, chaque année, nous achetons beaucoup de vin aussi..  »

Q: Où avez-vous été en vacances?

Patrick: « ….. L’Afrique du Sud l’année dernière… Nous sommes allés en Nouvelle-Zélande l’année d’avant et aussi… Nous sommes allés en Suisse. Nous avons également prolongé notre voyage en Australie après la course de Surfers Paradise (en IndyCar). Nous allons faire l’Argentine cette année »

Q: Mais vous vous faites plus d’argent en vendant des marchandises & des goodies NASCAR?

Patrick:.. « Eh bien, la première chose, c’est qu’il y a des courses et qu’elles sont deux fois plus nombreuses; c’est une grande différence…  Oui, le merchandising (produits) est un plus, mais nous sommes également à la course, ovales après ovales.. Elles étaient toujours très vendeuses en IndyCar, par opposition aux courses sur route. Il ya un public très hard-core « ovale » qu’il s’agisse de NASCAR ou IndyCar.  »

Q: Quelle est la différence entre le nombre de comparutions – les médias et ailleurs – entre NASCAR et IndyCar?

Patrick: «J’ai eu des obligations, beaucoup plus en IndyCar. Il y a encore des choses à faire aussi, en NASCAR, mais il en réfère à tous les chefs concernant le nombre de comparutions nécessaires pour vous, à faire dans une saison et quelles  en sont vos « commandes » que vous pouvez zapper parfois, aussi… »

Q: L’équipe IndyCar vous avez quittée, Andretti Autosport, fait sa meilleure saison depuis des années. Ryan Hunter-Reay a remporté trois courses et est en tête du classement. James Hinchcliffe est près d’avoir une saison exceptionnelle avec la voiture qui aurait été la vôtre. Prêtez-vous attention à cela?

Patrick:.. « Bien sûr, je le regarde, absolument, je ne regarde pas chaque course, et je ne regarde pas toutes les courses que je voudrais regarder, mais je sais mettre en marche (par satellite) la radio quand je suis au volant C’est de cette manière que  j’ai écouté jusqu’à la fin de la course sur l’Iowa. « 

Q: À part les personnes au sein de la Hendrick Motorsports, l’empire qui comprend vos employeurs directs, JR Motorsports (Nationwide) et Stewart Haas Racing (Sprint Cup), le reste de la série NASCAR a t-il été utile à votre transition?

Patrick:… « Absolument Ils ont été utiles depuis que je suis là. Les gars savent m’offrir de l’aide, ils étaient très généreux de leur temps. Ils étaient venus me voir lors des intronisations des conducteurs, ou après les qualifications et viennent souvent me parler. Ils sont tous très utiles. « 

Q: Est-ce que cela peut vous surprendre?

Patrick:. « Pas vraiment, je me sens comme s’il y avait une très belle place en NASCAR a garder, et il y a longtemps que les conducteurs qui sont mieux vont  parfois aider les conducteurs qui entrent en jeu. C’est un cycle qui a continué.  Les pilotes m’ont aidée à apprendre, et c’est pourquoi ils aident les conducteurs comme moi. C’est un sentiment agréable, surtout pour quelqu’un qui ne veut pas marcher sur les pieds des « stars », et qui ne veut pas être présomptueux. « 

Q: Etes-vous prêt à passer à l’étape suivante, vers l’avant, et gagner une course?

Patrick:  » Absolument, je ne serais pas ici si je ne pensait pas à cela. »

Interview donnée sur www.indystar.com


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Khymo1 13219 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines