Magazine

Malaisie : Une démonstration de Raikkonen.

Publié le 24 mars 2008 par Patrick

Après avoir vécu un weekend cauchemardesque en Australie, la Scuderia Ferrari a retrouvé des couleurs hier.

Disputé sous une chaleur tropicale, 30° dans l'air, 46° au sol ( donc 70° dans le cockpit ) et 70% d'humidité, le 10ème Grand Prix de Malaisie a vu la 16ème victoire de Raikkonen, 5 ans après la première, sur ce même circuit de Sepang. Tout s'est parfaitement déroulé pour le finlandais, les deux Ferrari prenaient un bel envol et sortaient des deux premiers virages dans l'ordre de la grille : Massa devant Raikkonen. Derrière, il y avait de la bagarre, Kubica était 3ème devant Webber -parti 6ème- et Hamilton -parti 9ème-. Trulli n'avait pas profité de sa 3ème place sur la grille, il était 6ème devant Kovalainen et Coulthard. Bourdais, quant à lui, voyait sa course se terminer bien vite : il sortait dans le bac à graviers dès le premier tour. Glock et Rosberg s'accrochaient, et le pilote Toyota abandonnait.

Pendant ce temps là, on assistait à un magnifique dépassement : Coulthard était 8ème, et jouait le rôle de bouchon devant Alonso et Heidfeld, auteurs d'un mauvais départ. Les monoplaces se présentaient à trois de front, et l'ordre s'inversait : Heidfeld devant Alonso devant Coulthard. Sutil abandonnait sur sortie de piste au 5ème tour, pendant que les Ferrari creusaient l'écart en tête.
Au 16ème tour, Massa rentrait aux stands, et Raikkonen, profitant d'une piste dégagée, accomplissait deux tours chrono, et ressortait devant le brésilien. Hamilton lui perdait beaucoup de temps à cause d'un écrou récalcitrant. Les positions à l'issue de la première salve : Raikkonen, Massa, Kubica, Kovalainen, Trulli, Webber, Hamilton, Heidfeld. Les deux sociétaires de la Rossa se préparaient à un doublé, mais Massa commettait sa seconde bévue en autant de courses, et restait planté dans les graviers. Point de doublé ( et j'exultais ).

L'abandon de Massa permettait à Alonso de rentrer dans les points. Devant, les écarts étaient conséquents entre Raikkonen et Kubica, et Kubica / Kovalainen. Lorsque le pilote Ferrari effectuait son deuxième arrêt, il ressortait deuxième sur les talons du polonais. Derrière, Hamilton et Heidfeld dépassaient Webber. Les positions : Raikkonen, Kubica, Kovalainen, Trulli, Hamilton, Heidfeld, Webber, Alonso. Malgré un beau forcing, Hamilton ne parvenait pas à dépasser la Toyota, et les positions restaient telles quelles jusqu'à l'arrivée.

Podium inédit, meilleur résultat pour la Finlande, et confirmation des bonnes performances des BMW, qui vont clairement pouvoir se mêler à la lutte pour les podiums.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Patrick 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte