Magazine Humeur

Il paraîtrait...

Publié le 06 août 2012 par Ericguillotte
- que l’escrime française a touché le fond aux JO 2012 avec un zéro pointé au tableau des médailles. Malédiction du porte-drapeau ? Laura Flessel, sa figure emblématique, avait eu cet honneur cette année. Tony Estanguet, dans la même situation, avait échoué en 2008 à Pékin, même s’il vient d’être triplement titré il y a quelques jours après 2000 et 2004, mais là n’est pas le propos. Aux JO 2004, où Jackson Richardson avait défilé à la tête de l’équipe de France olympique, son équipe avait été piteusement éliminée en quarts ! Trois olympiades et la malédiction devient règle ? A notre époque où tout va si vite, n’attendons pas pour le déclarer. Oublions que Marie-José Pérec et David Douillet, en 1996 et 2000, étaient (re)devenus champions olympiques. Ça ne compte pas, tout cela se passait bien avant le 1er janvier 2001, et contredirait l’axiome proposé, alors ouste ! Donc, démonstration est faite, rédigeons le théorème : le troisième millénaire sera maudit pour le représentant des athlètes français aux JO. Ce sera un malheur inéluctable imposé aux prochains porte-drapeaux, voire même aux athlètes de sa discipline ! Tremblez postulants…Jusqu’à ce que l’exception confirme la règle !!!

- que la malédiction de Tecumseh toucha, entre 1840 et 1960, tout président des États-Unis élu lors d'une année se terminant par zéro. Tous moururent au cours de leur mandat. Cette malédiction fut brisée par Ronald Reagan, qui bien que blessé par balle en mars 1981, survécut à ses blessures. George W. Bush, élu en 2000, n’est pas mort, non plus, au cours de son mandat. C’est rageant ! Démonstration avait pourtant été faite ! Le dernier à la confirmer fut JFK, ça a d’la gueule, ce qui explique certainement que les autres qui suivirent ne pouvaient pas être à la hauteur ! Mais ça reviendra, c’est inéluctable, on fait dire ce qu’on veut aux chiffres et aux faits, il n’y a qu’à patienter, le sort s’acharnera encore ! Tremblez candidats… Jusqu’à ce que l’exception confirme la règle !!!

- que la malédiction des Atrides s’expose ainsi : Tantale, le fils de Zeus et de la nymphe Plouto, voulut tester l'omniscience des dieux. Il les invita à un banquet et il donna à manger son fils Pélops. Mais les dieux s’aperçurent de la supercherie, mis à part Déméter, déprimé à cause de l'absence de sa fille Peséphone, qui mangea un bout de l'épaule de Pélops. Les dieux redonnèrent la vie à Pélops mais maudirent toute la descendance de Tantale. Pélops tomba amoureux de la fille du roi Oinomanos, Hippodamie. Le roi demanda à ce que Pélops gagne une course de char pour avoir la main de sa fille. Pélops soudoya le conducteur de char. Celui-ci perdit donc la course que Pélops remporta. Mais il ne paya pas le conducteur. Ce dernier maudit alors Pélops. Les enfants de Pélops, Atrée et Thyeste se disputèrent. Thyeste était amoureux de la femme d'Atrée. Atrée se vengea et servit en repas les enfants de Thyeste. Thyeste maudit donc Atrée. Thyeste eut un fils avec sa fille, Egisthe qu’il abandonna. Atrée le recueillit et l'envoya tuer Thyeste. Mais Thyeste reconnut son fils et fit un pacte avec lui. Ils tuèrent Atrée. Atrée avait deux fils connus : Agamemnon et Ménélas. Et quand Oreste assassina Clytemnestre et Egisthe, il y eut un jugement ordonné par Athéna. Oreste fut pardonné, ce qui mit fin à la malédiction ! C’est rageant ! Qu’il est complexe de prouver des théorèmes. Si vous avez lu jusqu’ici, vous serez protégés sur dix générations… Jusqu’à ce que l’exception confirme la règle !!!

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ericguillotte 741 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines