Magazine

Caution : drinking is dangerous for your baby

Publié le 25 mars 2008 par Findawine

Nous avons en France le joli logo qui rappelle gentiment à la gent féminine que l’alcool est déconseillé pendant la grossesse. Nous ne sommes pas les seuls, même si ce n’est pas une très grande source de consolation.

enceintesansalcool.jpg

Il y a bien sûr les États-Unis, champions du genre, avec des logos, des informations nutritionnelles diverses et variées, et ainsi de suite. Au grand dam des vignerons français qui exportent leur chère production outre-Atlantique. C’est dans de tels moment que l’on rend grâce aux contre-étiquettes, qui permettent aux vignerons de garder une étiquette qui soit agréable à voir et à lire.

Il y a maintenant la Nouvelle-Zélande et l’Australie, qui se joignent à ce merveilleux mouvement. Il sera désormais obligatoire d’indiquer sur les bouteilles que consommer de l’alcool, quand on est enceinte, est un comportement “à risques” pour le fœtus. Au cas où on aurait oublié. Mais leur logo est bien plus sympathique et bien moins équivoque que le logo Français.

La Suède, en revanche, semble tirer son épingle du jeu. En effet, les autorités nationales sont revenues récemment sur une directive qui déconseillait l’alcool aux femmes qui allaitent, en disant qu’un ou deux verres de vin, de temps en temps, ça ne fait pas de mal. Mais la question suivante se pose : n’est-il pas dangereux de communiquer sur la possibilité de boire de l’alcool sans danger pour le nourrisson ? La limite n’étant pas très claire entre ce qui est risqué et ce qui ne l’est pas, ne vaut-il pas mieux faire l’apologie de l’abstinence, la transgression restant non-dangereuse ?

En tout cas, ce qu’on peut se dire, au vu de toutes ces initiatives, c’est que, si elles sont si nombreuses, c’est peut-être parce qu’elles sont nécessaires, et qu’elles ont un réel effet ? C’est-à-dire : il est possible que les gens n’aient effectivement pas conscience du danger de l’alcool pour un fœtus ou un nourrisson. Dans ce cas-là, c’est dès l’école qu’il aurait fallu s’y prendre, lors de l’éducation des jeunes femmes, mais mieux vaut tard que jamais… Et mieux vaut le dire sur chaque bouteille que risquer qu’on passe à côté de ce joli petit message sanitaire.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Findawine 35 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog