Magazine

De Napoléon III à Nicolas Sarkozy

Publié le 25 mars 2008 par Micheljanva

" La France en Irak ? | Accueil | Regard sur le système médiatique "

25 mars 2008

De Napoléon III à Nicolas Sarkozy

Etonnant portrait de "Napoléon le petit", dressé par Victor Hugo :

" Depuis des mois, il s'étale ; il a harangué, triomphé, présidé des banquets, donné des bals, dansé, régné, paradé et fait la roue. Il a réussi. [...] Une chose me frappe pourtant, c'est que dans toutes les qualités qu'on lui reconnaît, dans tous les éloges qu'on lui adresse, il n'y a pas un mot qui sorte de ceci : habileté, sang-froid, audace, adresse, affaire admirablement préparée et conduite, instant bien choisi, secret bien gardé, mesures bien prises. Fausses clés bien faites. Tout est là. Il ne reste pas un moment tranquille ; il sent autour de lui avec effroi la solitude et les ténèbres ; ceux qui ont peur la nuit chantent, lui il remue. Il fait rage, il touche à tout, il court après les projets ; ne pouvant créer, il décrète. [...]

Il a pour lui désormais l'argent, l'agio, la banque, la bourse, le comptoir, le coffre-fort et tous les hommes qui passent si facilement d'un bord à l'autre quand il n'y a à enjamber que la honte. Quelle misère que cette joie des intérêts et des cupidités. Ma foi, vivons, faisons des affaires, tripotons dans les actions de zinc ou de chemin de fer, gagnons de l'argent ; c'est ignoble, mais c'est excellent ; un scrupule en moins, un louis de plus ; vendons toute notre âme à ce taux !"

Michel Janva (merci à FT)

Posté le 25 mars 2008 à 10h23 par Michel Janva

Commentaires

Ce texte a été écrit après le refus par Napoléon III de le nommer ministre de l'Education.
http://www.herodote.net/histoire/synthese.php?ID=257&ID_dossier=46

Rédigé par : Feravec | 25 mar 2008 11:01:15

>(Rachida Daty) C'est peut-être parce qu'il est tombé dans le chaudron de la politique à l'aube de sa vie, qu'il est super-actif et intéressé par tous les problèmes sans distinction . La sagesse viendra à la longue .

Rédigé par : Jacques FAURE | 25 mar 2008 12:00:13

comme quoi on peut être un immense poéte et ecrivain et n'être pas toujours intellectuellement honnète !
chez les gens de lettres ,les "plumes" sont souvent celles du paon !

Rédigé par : pique-à-sots | 25 mar 2008 12:06:21


Victor Hugo n'a pas été particulièrement honnête et juste avec Napoléon III. D'ailleurs, et malheureusement, notre vision de Napoléon III est celle que nous a léguée l'écrivain.

Napoléon III a été très positif pour la France, il l'a industrialisée, développée, elle a, sous son règne, rattrapé le retard par rapport aux autres pays européens.

Victor Hugo manifestait son admiration de Napoléon Ier, qui, quant à lui, n'a laissé que des dettes (payées par la Restauration).

Méfions-nous des jugements sentimentaux des hommes de lettres, qui n'ont pas les mêmes intérêts, les mêmes valeurs que le grosse majorité des Français.

Rédigé par : Ysengrin | 25 mar 2008 14:01:45

Souvenons nous que Napoleon III porte devant l'Histoire l'ecrasante responsabilité d'avoir declenché une guerre à une epoque où l'Europe etait enfin en paix, et d'assumer les deux guerres mondiales qui s'ensuivirent.

Rédigé par : Papon | 25 mar 2008 14:53:59

[...] Je vous signale juste que Napoléon III a beaucoup fait pour les oeuvres catholiques pendant son règne, de plus Hugo était un farouche républicain et un anti-clérical convaincu [...]

Rédigé par : des Dunes | 25 mar 2008 15:49:33

Hugo visait Napoléon III, mais c'est Sarkosy qui est touché ! Préscience des grands écrivains !!!

Ps: pour Papon: sans doute ne connaît-il pas la dépêche d'Ems; ne sait-il pas que Napoléon III était atteint de la maladie de la pierre et sous opium, ce qui ne rend pas particulièrement lucide... Et il a oublié également que les républicains -s'ils tonnèrent très fort contre la guerre- s'en réjouirent en fait, certains que Moltke allait tordre le cou aux aigles françaises !

Rédigé par : Nabulione | 25 mar 2008 17:05:13

si 150 ans aprés les français ne sont pas d'accord sur le bilan de napoleon 3 (qui nous a aussi entrané dans le désastre méxicain)l'unité n'est pas pour demain

Rédigé par : Badinguet | 25 mar 2008 18:21:42

Napoléon III, homme des Carbonari est celui qui a trahi le pape et fait de la France la traitresse de sa mission depuis Clovis. Au fur et à mesure que en 1870 les armées pontificales perdaient une place, l'armée française en perdait une devant la Prusse. Et la surface de l'Alsace Lorraine qu'on a perdu au final est exactement la meme que celle des états pontificaux que l'italie maçonne, l'amie de Napoléon 111, vola au St Père.
Ce n'est pas parce que Victor Hugo était républicain, de gauche et athée, et déçu de ne pas avoir eu son ministère de l'éducation que tout ce qu'il dit est faux. Sur Napoléon III son jugement rejoint celui d'un cardinal Pie par exemple.

Rédigé par : Heli Trottincas | 25 mar 2008 21:55:48

Peut-on encore dire du bien de celui qui disait publiquement: " je veux ma guerre, ma ptite guerre "; souhaitons simplement que le parallele avec l'actuel prince-president n'aille pas jusque là !

Rédigé par : Papon | 27 mar 2008 09:20:05



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Micheljanva 645 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte