Magazine Séries

Critiques Séries : Go On. Saison 1. Pilot.

Publié le 09 août 2012 par Delromainzika @cabreakingnews

vlcsnap-2012-08-09-20h40m27s14.png

Go On // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Devait-on attendre le retour de Matthew Perry dans une nouvelle sitcom ? Après la catastrophique Mr Sunshine -Yeah -, autant dire que je partais déjà presque en courant face au premier épisode de Go On. Effectivement, ce n'est pas génial mais... Je dois avouer qu'il y a une énergie intéressante, simpliste et agréable. Ce n'est pas une série que je pourrais regarder tous les jours (notamment car au bout d'un moment, la musique d'ambiance casse les tympans) mais elle n'est pas déplaisante. Matthew Perry, qui a accumulé au fil des années les navets au cinéma, pourrait bien être sur le chemin du retour (même si j'aurais préféré le voir en récurrent dans la prochaine saison de The Good Wife). Du coup, dans Go On j'ai ri deux ou trois fois (le délire Google Maps à la fin à beau être con, il était fun).
Irrévérencieux mais néanmoins charmant commentateur sportif, Ryan King tente de surmonter tant bien que mal sa peine après le décès de son épouse. Son patron l'oblige à intégrer un groupe de soutien. Guère habitué à travailler en équipe, celui-ci, plus troublé que jamais, va devoir se surpasser et sortir de sa zone de confort. Trouvera-t-il une aide inattendue auprès des autres membres de la thérapie de groupe ?

vlcsnap-2012-08-09-20h40m30s51.png
Mais ce n'est pas tout, la série manque juste d'humour. Car les éléments sont là mais elle invite surtout à la dépression. Je trouve ça dommage. Toute la scène où Ryan prend les choses en main au début de l'épisode était fun et agréable. Peut être même que Go On a ratée son sujet. Ryan aurait peut être été plus sympa en coach de vie, tout simplement. Le pilote oscille donc entre mauvaises choses et bonnes choses. C'est un vrai pot pourri. Je m'attendais tout de même à la pire nouveauté sitcom de la rentrée (NBC en lance une flopée) mais non. Je trouve même que la thérapeute est un personnage sympa et que la dynamique que Go On tente de créer entre elle et Ryan est agréable. Malgré tout, il y a des problèmes comme le côté ultra dépressif de la série. Chacun va se mettre à raconter ses malheurs et autant dire que ce n'est pas trop mon truc.
En plus d'être chiant, ce genre de passages n'a rien à faire dans une comédie. Il en va de même des scènes de Ryan au boulot. C'est tout simplement nul et inutile. Le pauvre John Cho n'est là que pour glousser, gâchant complètement son talent dans cette série. J'espère pour lui qu'il ne restera pas longtemps ou bien qu'il prendra de l'importance. La scène où Ryan perd le contrôle était elle aussi assez mauvaise en son genre. Notamment parce que l'on n'y croit pas à Matthew Perry qui s'énerve. Et en plus en balançant des légumes. Certes, c'est écologique. Go On est donc passable. Une comédie qu'il faudra consommer à petite dose pour éviter de trop s'embourber. Après 20 minutes, je ne suis pas sûr d'en vouloir plus même si ce n'est pas la catastrophique série que j'attendais. J'ai aussi assez peur car il n'y a pas de grand potentiel d'évolution. On risque de rapidement tourner en rond.
Note : 4.5/10. En bref, la dépression par le faussement rire. Moins catastrophique que je ne l'aurais penser, la série ne manque pas de simplicité et d'énergie mais manque de dialogues percutants (ce n'est pas une blague sur Ryan Gosling qui va faire l'affaire).


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines