Magazine Autres sports

Ce qu’on a appris des premiers matchs pré-saison

Publié le 13 août 2012 par Sixverges
Ce qu’on a appris des premiers matchs pré-saison
Ça n’a pas occupé l’espace médiatique habituel, mais la valse des parties préparatoires à débuté la semaine dernière. A l’exception des Raiders et des Cowboys qui croiseront le fer ce soir, toutes les formations du circuit Goodell ont maintenant au moins un match dans le corps. Ça vaut bien quelques remarques.
Ce n’est que la pré-saison : Si vous cherchez un signe que nous en sommes toujours aux premiers balbutiements des camps d’entraînement, ne regardez pas plus loin que l’affrontement Saints – Patriots. Programmez ce duel-là en novembre et chaque équipe risque d’inscrire 40 points. Pourtant, le pointage final de cette rencontre fut de 7-6. Drew Brees n’a complété qu’une des 4 passes qu’il a tenté tandis que le fait saillant de la sortie de Tom Brady demeure ce sack qui lui a rappelé que même si nous ne sommes qu’en pré-saison, ça reste quand même du football! Ceci dit, même si les Jags ont pour leur part inscrit 32 points au tableau, nous vous suggérons encore de repêcher Brady et Brees devant Blaine Gabbert dans vos ligues de Fantasy Football!
Équipe perdue dans le désert cherche quart-arrière : Ayant disputé la rencontre du temple de la renommée, les Cards de l’Arizona ont maintenant eu deux matchs pour comprendre l’étendue de leur problème de quart-arrière. Vendredi dernier contre KC, John Skelton et Kevin Kolb ont uni leurs efforts pour un douteux 4/11 pour 56 verges et une interception. Les 5 séries offensives commandées par un de ces deux lascars n’ont rapporté aucun point. Les deux candidats au poste de partant n’avaient pas mieux fait à Canton la semaine dernière (stats cumulées : 5/10, 36 vgs, 1 int). Le très connu Richard Bartel revendique l’honneur de la seule passe de touché des oiseaux rouges jusqu’à maintenant. Nous vous disons toujours de ne pas trop vous en faire avec les parties hors-concours, mais dans ce cas-ci, l’inquiétude est légitime.
Andrew Luck impressionne… RGIII aussi : Il y a maintenant quelques lunes de cela, Peyton Manning avait lancé une passe de touché a sa première tentative en match préparatoire chez les Colts. Andrew Luck a réédité l’exploit hier après-midi. Nous conviendrons facilement que le RB a fait le gros du travail là-dessus, mais Luck ne s’est pas arrêté là. A la tête de l’offensive des Colts pour 4 possessions, il en a mené trois à terme récoltant au passage 188 verges dans les airs et 2 passes de touchés. Ce n’était que les pitoyables Rams de l’autre côté direz-vous, mais c’est indiscutablement une entrée très réussie dont vous verrez les faits saillants ici. L’autre QB recrue qui fait courir les foules, Robert Griffin III des Redskins a aussi connu un bon début. Reconnu pour ses qualités athlétiques, l’ancien de Baylor s’est contenté de faire parler son bras dans cette première sortie, récoltant au passage son premier majeur dans la grande ligue. RGIII a disputé les trois premières séries offensives des siens, ses efforts permettant d’inscrire 7 points au tableau. Inutile de préciser que nous allons continuer à suivre ces deux messieurs.
Tebow vs Sanchez, 1er round : Et le gagnant de cette première manche du duel Tebow – Sanchez est …… la défensive des Bengals de Cincinnati! En effet, aucun des quarts des Jets n’a fait avancer sa cause lors de cette première sortie. En 2 séries offensives, Mark Sanchez s’est contenté de mini-passes et n’a finalement cumulé que 21 verges de gains sans inscrire son attaque au tableau. Quant à Tebow, il nous a sortis quelques belles courses Tebowesques, mais lorsqu’il a mis le ballon dans les airs, ce fut moins glorieux comme l’indique son 4/8 pour 27 verges et cette interception. A noter cependant qu’à la demande du coach des tigrés, les Jets n’ont pas utilisé de formations Wild Cat durant la rencontre. De telles demandes seraient courantes entre les entraîneurs durant le calendrier préparatoire. Ben coudonc..
Peyton et ses nouvelles couleurs : Regardez la photo qui coiffe ce billet et dites-moi ce qui cloche! Les mimiques derrière le centre semblent intactes, mais avouez que de voir Peyton Manning arborer autre chose qu’un fer à cheval demandera une certaine période d’adaptation. C’est aussi vrai pour le QB qui a complété sa seule série offensive avec une interception dans la zone brune. Cependant, avant cela, il a permis aux siens de traverser le terrain et le bras semblait aussi puissant qu’auparavant. Des débuts rassurant pour les troupiers de John Fox qui n’ont pas vraiment de plan B en cas de défaillance du # 18.
Déjà des blessures : C’est ce que les équipes veulent éviter à tout prix lors des parties préparatoires, malheureusement sans jamais tout à fait y parvenir. A Pittsburgh, il semblerait que Ben Roethlisberger soit déjà touché à l’épaule. Ce qu’on sait avec certitude toutefois, c’est que le LT recrue Mike Adams ratera probablement le reste du camp d’entraînement. Ceci force déjà le coaching staff à rebrasser les cartes sur la ligne offensive. Remarquez que la recrue a consenti 2,5 sacks en 9 snaps avant de tomber au combat, donc peut être que le remaniement aurait eu lieu même sans blessure.
Du côté de Philadelphie, Michael Vick a subi une blessure mineure tandis que les Packers ont perdu leur LB Desmond Bishop pour la saison. Ryan Matthews des Chargers, dont la charge de travail devrait être considérable, n’a rien fait pour effacer sa réputation de joueur fragile se blessant dès sa première portée. Son camp d’entraînement est terminé. Cependant, aucune équipe ne fut plus éprouvée que les Bengals, qui ont vu 4 partants tomber au combat en 20 minutes. Le garde offensif Travelle Wharton, acquis comme joueur autonome pour donner un coup de main sur le jeu de course, a vu sa saison prendre fin prématurément. Les 3 autres éclopés sont des joueurs défensifs qui devraient revenir à temps pour la saison, quoique c’est plus douteux dans le cas du DE Carlos Dunlap.
Julio, Julio, Julio! : Nous terminons avec la star de la semaine, Julio Jones des Falcons qui a démontré l’étendue de son talent en amassant 109 verges sur 6 réceptions en moins d’une demie de football. Cependant, il faut rappeler que Jones avait connu un excellent calendrier hors-concours l’an dernier avant d’être virtuellement ignoré dans les stratégies offensives une fois que les matchs ont commencé à compter. Il faut espérer que les ultras conservateurs Falcons lui feront une plus grande place cette année. Avec lui et Roddy White, tous les ingrédients sont pourtant en place pour que l’Atlanta devienne une menace constante par la voie aérienne.
C’est bon de parler football. Nous recommencerons avec plaisir l’exercice la semaine prochaine.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines