Magazine Finances

L'EAC invitée à définir ses relations avec le Comesa et la SADC

Publié le 25 mars 2008 par Sylvie Hoarau
Un an avant la mise en vigueur de l'union monétaire et commerciale au sein de l'East African Community, les entreprises kenyanes souhaitent que les Etats déterminent les liens de coopération avec le Comesa et la SADC.
Le protocole de l'EAC prévoit qu'à la date du 31 décembre 2009, les Etats membres de la communauté appartenant au Comesa ou à la SADC se retirent avec l'entrée en vigueur totale de l'Union douanière de l'EAC, les adhésions multiples aux autres blocs commerciaux étant une source potentielle de confusion et affecteraient sérieusement la loyauté à l'EAC.
Le Kenya, l'Ouganda, le Rwanda et le Burundi sont membres du Comesa, qui a un marché potentiel de 400 millions de personnes, la Tanzanie ayant quitté le Comesa en 2000, appartient à la SADC.
Les industriels kenyans, par la voix de la Kenya Association of Manufacturers (KAM), craignent que le Comesa devienne, comme prévu, une union douanière totale avant l'EAC, rendant cette dernière inintéressante vu la taille de son marché.
Panapress, 22 mars 2008
Lire l'article dans son intégralité

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sylvie Hoarau 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines