Magazine Jeux vidéo

Max Payne 2 : The Fall Of Max Payne, le meilleur de mes amis…

Publié le 08 mai 2012 par Manveru

Avantages: tout

Inconvénients: quelques détails

Note:

Plateforme: PC-Windows

Max Payne 2… dans ce jeu, Max (le protagoniste) est ramené de nouveau dans son passé noir qui l’entoure, ce passe réveille de nouveau ses démons intérieurs et provoque un déferlement du violence due à une croisement des intérêts contradictoires entre différents organisations avec des agendas bien chargés (et les chargeurs aussi).

En terme de typologie il est suffisant à dire que Max Payne 2 est un jeu d’action aventure en vue de la 3eme personne.

L’histoire

Là où Hitman 2 a échoué Max Payne 2 réussit : son scénario est basé sur les meilleurs exemples de film noir, les polar, films sur des détectives à l'ancienne, avec la partie importante de l'action dans le style des Lethal Weapon, Die Hard... nous voyons aussi que Max Payne vient de la même famille que les autres jeux de cette époque: Silent Hill 2, XIII, Deus Ex et la série Hitman.

Le scénario est assez riche et émouvante, il motive le joueur. Il y a plusieurs rebondissements importants de l’histoire.

Le jeu commence avec une rebondissement : on se réveille dans un hôpital, dans un état bien pitoyable, on commence d’explorer notre environnement, on retrouve des gens qui veulent tuer à tout prix notre protagoniste. Ensuite Max commence de se rappeler ce qui s’est passé avant…

Le protagoniste de ce jeu, Max Payne, était libéré de la garde à vue pour ce qu'il a fait dans le premier jeu. Maintenant, le monde entier le perçoit comme une sorte d'un héros qui a aidé la ville dans sa lutte contre les citoyens maléfiques de la ville.

Max rejoint le NYPD. Une nuit, en répondant à un appel de détresse, il va faire de l’enquête dans un entrepôt où il rencontre quelqu'un qu'il pensait mort, Mona Sax. Et avec elle, reviennent tous les fantômes de son passé. Il découvre qu’un prix a été mis sur sa tête par des criminels importants et il commence d’enquêter sur ce sujet.

Cette histoire est associée à un choix des personnages très intéressants à découvrir en jouant le jeu. Il suffit de dire que plusieurs de ces personnages manipulent bien Max Payne, car ils ne sont pas ce qu’ils semblent d’être. On a quelques personnages ridicules, comme le « baseball bat boy », le gangster obsédé par un dessin animé. On a les politiciens et policiers pourris, les mafieux, et d'autres personnages sombres ainsi que quelques alliés inattendus pour Max (typiquement une prostitué et un clochard)

Les dialogues sont très bien écrits et réalisés dans les cutscenes du jeu. Les voix d'acteurs sont très bons (en version anglaise que j’ai joué en tout cas).

Le monde du jeu

C'est l'univers d'un film noir par excellence… tout se passé dans une grande ville, mais toujours pendant la nuit, ou pendant un orage; tout ceci dans une ambiance un peu psychédélique, avec un peu de thriller psychologique, un peu de conspiration, et encore un peu d’action pure.

Les niveaux sont conçus à la manière très détaillé, ils sont grands et leur nature est très différente (on découvre des appartements bien pourris, des appartements de luxe, des zones industrielles, des bureaux d’un hôtel de police, etc.). Chaque niveau est assez bien détaillé avec différentes décorations qui sont places à la manière logique.

Les personnages sont très bien texturés. Il y a une grande variété des ennemies et d’autres PNJ dans le jeu.

Le joueur peut regarder des émissions TV sur les téléviseurs disséminés dans le jeu; ils ajoutent beaucoup d'ambiance dans le jeu surtout quand ils se mélangent avec les rêves de Max Payne. Nous pouvons noter ici en particulier la série « Adress Unknown », concernant la vie d’un homme qui ne sait plus ce qui est vrai, une sorte de psychopathe paranoïde, ceci joue un rôle très important dans le scénario (typiquement une des séquences de jeu prend la place dans le parc à thème d’Adress Unknown). Ensuite, nous avons d'autres séries comme Seigneurs et Dames (une sorte de mélodrame dans l'environnement de costumes du XVIIIe siècle), Max Heat (série adulte), il y a aussi quelques informations, ce qui permet de présenter la progression dans l’histoire du jeu.

Quand on manipule le caméra du jeu, on peut lire les titres sur certaines revues et de livres, il y a aussi de nombreuses affiches et des annonces dans le monde du jeu, qui sont tous pertinentes pour l'intrigue du jeu (les pubs des antidouleur, restaurant vodka, etc.)

Jouabilité

Max Payne 2 en version PC est très similaire aux jeux FPS classiques (les shooters en premiere personne) en terme des contrôles ; seule différence : on le voit en 3eme personne. Autrement, on retrouve tous les classiques, comme le besoin de recharger les armes, on peut tirer dans la tête d'ennemi pour l'abattre plus facilement, etc.

Les animations des personnages sont très fluides, ce qui est très important considérant tous les mouvements spéciaux (comme le fameux bullet time : Dans Max Payne 2 on peut ralentir le temps un peu comme dans Matrix pour tirer sur les ennemies plus facilement)

Le choix d'armes est assez important, riche : de petit pistolet jusqu'à une grande mitraillette, en passant par des grenades et cocktails de molotov.

Interactivité

Max Payne 2 utilise le moteur Havoc pour gérer ses interactions physiques. Joueur peut déplacer des objets, les jeter, ils réagissent à l'explosion et volent partout (ou se cassent), les balles et les explosions laissent quelques traces (temporaires). Certains des éléments peuvent être détruits (comme les fenêtres, les bouteilles, les appareils électroniques, téléviseurs, les articles généralement fragiles), Le jeu propose une certaine interactivité limitée avec le monde du jeu: Le joueur peut ouvrir / fermer les portes, les conteneurs tels que les armoires. Le jeu permet d’utiliser les téléphones, téléviseurs et des boutons spécifiques...

De point de vue physique, le jeu semble de respecter au moins partiellement le centre de gravité : si le centre de gravité du corps de l'ennemi est au-delà d’une barrière du balcon par exemple, son corps va tomber tout d'abord lentement et plus tard, il prend plus de vitesse.

Musique et sons

La musique va parfaitement avec l’ambiance du jeu. Beaucoup des motives me font penser des vieux films de détectives (comme le morceau “the Address Unknown”), Le thème de la fin du jeu “late goodbye” par les “poets of the fall” est excellent.

Les sons des armes sont bien choisis, la même chose peut être dite concernant les sons d’environnement.

Une caractéristique c’est qu’on peut écouter des discussions des PNJ quand ils nous ne voyaient pas (typiquement des ennemies).

Une désavantage principale ?

C'est la linéarité ... l'impossibilité de faire des choses de plusieurs façons, même si le scénario donne le potentiel nécessaire et que les niveaux du jeu aurait pu donner la possibilité de prendre plusieurs directions.

Une autre chose concerne une nuisance mineure en combat en vue en troisième personne. La tête de Max a tendance de cacher des ennemies. Une autre chose concerne le changement des armes : une fois qu’on a choisi une nouvelle arme avec un clavier, il faut le confirmer en cliquant un fois le bouton pour tirer, sinon l’arme n’est pas changé. Ceci peut mettre le joueur en position délicate s’il oublie cette particularité.

Conclusion

Max Payne 2 est à la croisée des chemins entre les films telles que Die Hard, Lethal Weapon et les jeux vidéo telles que Hitman, Deus Ex et Silent Hill 2 ... un sort de film noir, avec une ambiance un peu psychédélique. Cette histoire de détective est déjà considérée comme un grand classique dans son genre.

Il y a une émotion, la passion, profondeur du personnage principal qui lutte contre la conspiration massive et contre ses propres peurs ... J'ai passé des très bons moments en jouant ce titre.

Max Payne 2 est comme un bon vin... le vieillissement ne lui fait pas grande chose. Le joueur devient enchanté par l’histoire particulière, le climat spécifique et les personnages qui sont mémorables dont... Max ... le meilleur de mes amis ...

A jouer absolument !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Manveru 322 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine