Magazine Humeur

Il paraîtrait...

Publié le 19 août 2012 par Ericguillotte

- que Patrick Ricard est décédé vendredi à l'âge de 67 ans. Entré dans le groupe fondé par son père à l'âge de 22 ans, il en avait pris les commandes à l’âge du Christ lors de la fusion avec Pernod. Un dimanche midi ensoleillé paraît le moment idéal pour lui rendre hommage, avec cinq à sept volumes d’eau pour une dose de pastis, les glaçons ne devant plonger dans le breuvage qu’une fois l’eau versée, séquence essentielle pour éviter les paillettes. Faut-il le rappeler, boire est vital pour notre organisme ! Et il faudrait consommer au moins un litre et demi d’eau par jour, nul ne l’ignore. Considérons 2 cl de pastis pour 10 cl d’eau, ce qui est raisonnable ; pour parvenir à la quantité nécessaire, il faudrait donc 15 verres ! Les possesseurs d’actions se frottent les mains, les revendeurs aussi ! La dérision s’agite, s’esclaffe et s’ébroue pour faire danser mère ironie sur les flots de messages non subtilement codés en bouteilles à la mer non lancées , mais sur table mises ! Que la bonne parole soit comprise par tous, dépasse les frontières et pénètre les crânes durs, ne cessons d’écrire, peindre, sculpter, composer, produire et produire encore, pour dire et dire encore, jusqu’à être entendu !

- que la fin du mois de ramadan en France pour l’an 1443 de l’Hégire correspond à ce dimanche 19 août. A partir de lundi, un des cinq piliers solidement, religieusement et consciencieusement planté, la canicule surchauffant la France, chacun étanchera sa soif, à sa guise, et sans regarder sa montre ou l’horizon, attendant fébrilement le coucher du soleil ! Mohammed Moussaoui, président du Conseil français du Culte musulman, appelle à ce que l’essence même de la fête de l’Aïd que sont la prière communautaire, l’acte du don, les moments de partage et de solidarité, puissent être source de joie et d’espérance pour tous. Il ajoute assurer tous ses concitoyens de toutes convictions, de toutes origines et de toutes conditions de ses prières fraternelles pour que notre Nation vive d’avantage de progrès et de prospérité. Si ces mots pouvaient s’envoler sur des milliers de kilomètres et atteindre quelques oreilles distraites par les coups de Kalachnikov tenues par des mains dégénérées, va savoir s’ils dépasseraient les tympans imbéciles ? Que la bonne parole soit comprise par tous, dépasse les frontières et pénètre les crânes durs, ne cessons d’écrire, peindre, sculpter, composer, produire et produire encore, pour dire et dire encore, jusqu’à être entendu !

- qu’il faut parfois se souvenir, aux lendemains de jours où des hommes aux ordres ont accompagné de jeunes femmes au goulag pour une chanson, où des fondamentalistes ont bâillonné en Tunisie un comique qui voulait simplement l’être ! Remettons 100 fois l’ouvrage sur le métier ! Evoquons Victor Jara, martyre chilien auquel, après l'avoir torturé, des militaires avaient tranché les doigts avant de lui intimer l'ordre de chanter, pour le cribler de balles quelques instants après ! C’était à Santiago, il y a bientôt 29 ans ! Beaucoup lui rendirent hommage, de U2 à Jean Ferrat, de The Clash à Bernard Lavilliers. Pourtant, d’autres furent emprisonnés ou tués pour avoir parlé ou chanté, dénoncé et lutté, ou seulement pensé à haute voix ! Lorsque les mots sont adéquats, parfaits et justes, il faut citer Hegel et espérer que le futur rende sa phrase plus vraie encore : L'histoire universelle est le progrès dans la conscience de la liberté. Que la bonne parole soit comprise par tous, dépasse les frontières et pénètre les crânes durs, ne cessons d’écrire, peindre, sculpter, composer, produire et produire encore, pour dire et dire encore, jusqu’à être entendu !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ericguillotte 741 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines