Magazine France

Le retour de la méthode COUE

Publié le 25 mars 2008 par Slovar

Emile COUE vous connaissez ?
En 1910, Emile Coué élabore une méthode qui consiste à se suggérer à soi-même des idées positives. Cette méthode agit aussi bien sur le plan physique que sur le plan moral.
Coué préconise notamment pour conditionner l’imagination de manière favorable, la répétition d’une phrase toute simple : "Tous les jours, à tous points de vue, je vais de mieux en mieux"
En répétant cette formule de manière machinale, sans intervention de la volonté, il est ainsi possible de faire pénétrer mécaniquement dans l’inconscient l’idée d’amélioration, de progrès. Et lorsque cette idée a fait son chemin dans les profondeurs de l’inconscient, elle devient agissante.
Christine LAGARDE, vous connaissez ?
Déclaration de Christine LAGARDE en Octobre 2007
" Résolument optimiste ". La ministre des Finances, Christine Lagarde, a indiqué hier que l'objectif de croissance fixé par le gouvernement Fillon pour l'an prochain était de 2,5 %. C'est un peu plus que la prévision affichée par les Perspectives économiques publiées par Bercy en mars, qui tablaient sur une croissance comprise entre 2 et 2,5 %
Déclaration de la commission européenne du 25 février 2008 (Source Euractiv)
Face aux récentes turbulences de l’économie mondiale, la Commission a réduit ses prévisions de croissance économique de l’UE à 2% pour 2008 et à 1,8% dans la zone euro. Les perspectives pour la France oscillent entre 1,5% et 1,7%.
La crise financière actuelle, le ralentissement économique aux Etats-Unis et le prix élevé des produits de base comme l’énergie et les produits alimentaires, expliquent les grandes incertitudes des perspectives économiques mondiales, selon le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires, Joaquín Almunia, qui a présenté les dernières prévisions économiques de l’exécutif européen, le 20 février dernier.
La Commission a également prévu que le taux moyen d’inflation dépasserait largement l’objectif européen de 2%, pour atteindre 2,9% (2,6% dans la zone euro), soit une hausse de 0,5% par rapport aux estimations précédentes, avant de chuter de nouveau vers la fin de l’année. Le taux d'inflation en France serait de 2,4% en 2008, selon l'exécutif européen
Communiqué de la Banque de France le 14 mars 2008 (Source AFP)
La croissance du produit intérieur brut français devrait être de 0,4 % au premier trimestre 2008, indique vendredi 14 mars la Banque de France (BdF), qui avait initialement prévu une hausse de 0,5 %. Cela porterait l'acquis de croissance pour 2008 (le niveau de croissance dont on est sûr qu'il sera atteint, sauf en cas de récession au cours des trimestres suivants) à 1,1 % à la fin mars, indique la BdF dans son enquête mensuelle de conjoncture. Dans sa dernière note de conjoncture, en décembre, l'Insee tablait aussi sur une croissance de 0,5% au premier trimestre. L'Institut national de la statistique doit publier ses nouvelles prévisions vendredi prochain.
Déclaration de Christine LAGARDE le 20 mars 2008 (source site du Premier Ministre)
La France devrait réviser en légère baisse sa prévision de croissance pour 2008.
La France résiste mieux que ses voisins européens, mais elle va réviser en légère baisse ses prévisions de croissance pour 2008, compte tenu de la crise financière mondiale, a annoncé le 20 mars Christine Lagarde.

"Nous faisons retourner l’ensemble de nos modèles économiques sur la base d’éléments chiffrés un peu différents", a déclaré le 20 mars Christine Lagarde sur Europe 1, en rappelant que le budget 2008 avait été construit sur la base d’un euro à 1,35 dollar et un baril de pétrole à 75 dollars. "A la mi-avril, on republiera des prévisionnels de croissance et je pense qu’on aura une légère baisse", a-t-elle ajouté ... / ...
C'est Madame LAGARDE qui déclarait il y a peu : "C’est une vieille habitude nationale : la France est un pays qui pense. Il n’y a guère une idéologie dont nous n’avons pas fait la théorie. Nous possédons dans nos bibliothèques de quoi discuter pour les siècles à venir. Assez pensé maintenant. Retroussons nos manches"
Seriez-vous, Madame, tombée dans le travers de la pensée que vous condamnez vous même, ou bien, votre excès d'optimisme est-il à rattacher à la méthode de l'admirable docteur COUE ?
A vrai dire tout cela pourrait être assez drôle si vous n'étiez pas Madame ... notre Ministre des Finances

Libellés : finance, gouvernement, politique


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Slovar 2897 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte