Magazine Société

TRM : une précision théorique

Publié le 25 août 2012 par Galuel
La TRM V2 démontre que le taux du dividende universel, conforme au taux de croissance de la masse monétaire et établi sur le point symétrique de la demi-espérance de vie moyenne (ev) est c = ln(100)/(ev/2).
Pour suivre correctement cette démonstration si vous n'êtes pas familier avec la TRM je vous invite à regarder préalablement la vidéo symétrie temporelle et dividende universel.
Un coup d'oeil relativiste sur la pyramide des âges (qui commence à ressembler beaucoup plus à un tonneau qu'à une pyramide !) permet cependant de trouver une donnée précisant mieux encore cette valeur. Ici la pyramide de 2012.
TRM : une précision théoriqueCar en 2013, 2014, 2015, le raisonnement reste évidemment le même. Mais à quelle vitesse moyenne cette pyramide se renouvelle-t-elle ? A 1/ev = 1/ 80 ans = 1,25% / an bien sûr ! Un taux très proche du taux pris en compte par la TRM V2 qui était de 1% !
Cela signifie que la masse monétaire ancienne, (basée sur l'Homme et uniquement sur l'homme, seul juge de toute valeur), celle de la génération immédiatement précédente, qui aura totalement disparu (en moyenne) l'année suivante, n'est représentée que par 1,25% des hommes vivants.
Cette masse monétaire correspondante à cette génération immédiatement précédente, ne doit donc représenter de la même façon elle aussi que 1,25% de la masse monétaire actualisée. L'écart est très faible en terme de résultat numérique on va le voir, mais en terme de formulation il sera simplifié !
Reprenons donc le raisonnement final du théorème à partir de cette définition nouvelle du taux de rémanence de l'ancienne masse monétaire dans la nouvelle. Il faut, qu'au point de symétrie temporel moyen, lors de la 1/2 espérance de vie, que la masse monétaire ancienne m(t) ne pèse plus relativement que 1/ev par rapport à la masse monétaire nouvelle m(t+ev/2), soit :
m(t) / m(t+ev/2) = 1/ev
Avec, rappelons le résultat M(t) = M(0).ect. La conclusion en découle rapidement.
ect / ec(t+ev/2) = 1/evsoit e-c.ev/2 = 1/ev
Et donc
c = ln(ev)/(ev/2)
Pour ev = 80 ans nous obtenons c = 10,95% / an (contre 11,5% / an précédemment). On savait déjà qu'avec la fonction logarithme, une modification de la valeur initialement considérée, 100 (1/1% en fait), ne peut que modifier très peu le résultat, cette fonction étant justement extrêmement stable. Les conclusions relativement aux données numériques particulières ne changent donc pas.

TRM : une précision théorique

taux du didende universel relativiste en fonction de
l'espérance de vie moyenne de la zone monétaire considérée

Encore une fois rappelons que les données elles mêmes sont fluctuantes dans l'espace et dans le temps, notamment ev bien sûr, mais aussi la densité spatio-temporelle de la population, car il faut tenir compte du nombre N(x,y,z,t) de citoyens au sein de la zone monétaire et considérer ce taux comme une moyenne centrale cible, dont les mesures peuvent osciller surtout quand on se rappelle que les données ne sont toujours réellement mesurées qu'à posteriori, alors que le taux s'applique sur le futur !
C'est pourquoi on préconisera avant tout un Dividende Universel et/ou un revenu de base quantitativement aussi stables que possible (en unités monétaires), sa valeur relative ne devant pas s'éloigner du taux cible réactualisé.
La contraposée (très important à comprendre !) est donc que, si un système monétaire s'éloigne trop longtemps de ce taux relatif quant au versement d'un dividende universel, il sera soumis aux forces des 3 libertés économiques, jusqu'à s'effondrer et provoquer des révolutions sociales afin que les 3 libertés économiques bafouées durant ce temps soient jugées, compensées et rétablies.
Vous ne devez pas adopter la TRM parce que vous en lisez les résultats et qu'ils vous plaisent. Vous devez vérifier par vous mêmes si ses implications théoriques en cas d'application, ou bien ses implications contraposées sont vérifiées sur le long terme dans le cas de tel ou tel système monétaire appliquant ou pas un Dividende Universel conforme aux trois libertés économiques.
Car seul l'homme est juge de toute valeur. www.creationmonetaire.info CC 3.0

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Galuel 1946 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine