Magazine

Entre les bateaux, parfois, on voit la mer

Publié le 25 août 2012 par Zappeuse

Vu d’en haut (en l’occurence des hauteurs du village de L’Herbe, sur la presqu’île du Cap Ferret), on cherche la mer tant les bateaux sont nombreux. A part quelques plates ostréicoles et deux ou trois malheureux bateaux de pêche, il n’y a que des navires de plaisance, pour l’essentiel piégés dans la mare que constitue le Bassin d’Arcachon. En effet, les courants et la barre à sa sortie sont un frein très net pour bon nombre de plaisanciers, qui préfèrent poursuivre leurs ronds dans l’eau en lieu sûr. Il y a environ 12 000 bateaux de plaisance sur le Bassin. Les plus chanceux (aux propriétaires aussi patients que friqués) sont apontés à Arcachon. Les autres sont apontés ailleurs (quelques places à Andernos, par exemple), ou dorment paisiblement accrochés à leurs corps morts, tributaires des marées (et à marée basse, le Bassin se vide, la balade tombe à l’eau puisque le rafiot a la quille dans la vase). Pas étonnant, donc, que, vu d’en haut, on voit plus de bateaux que d’eau.

Entre les bateaux, parfois, on voit la mer



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Zappeuse 1046 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte