Magazine Cinéma

Zombie Boy

Par Nada @nada

Zombie Boy, Rick Genest, squelette, Franck Lewis, tatouage,  Thierry Mugler, Lady Gaga, L’oréal,

Lorsque j’ai vu Rick Genest pour la première fois dans un magazine, j’avoue avoir été horrifiée,  ce n’est pas le genre d’individu que j’aimerais croiser à la sortie d’un ciné un soir d’hiver, ni autre part sous- entendu !! Il faut dire aussi que mon courage est très limité,  pour vous donner une idée, j’ai la même témérité que Woody Allen dans ‘’Meurtre mystérieux à Manhattan’’. Ce détail mis de côté je me pose des questions :

Qu’est-ce qui peut pousser une personne à se transformer de la sorte ?

Quelle est sa motivation ?

Est-ce que la notoriété est devenue si importante ?

Tous les moyens sont-ils bons pour se faire remarquer ?

C’est vraisemblablement plus profond, mais lui seul peut répondre … Curieuse, j’ai voulu en savoir un peu plus sur ce phénomène.

Rick Genest est né au Canada, très jeune il doit faire face à la maladie, une Tumeur au cerveau, et c’est à l’âge de quinze ans qu’il subit une opération délicate mais libératrice, d’où son surnom de Zombie.

A seize ans Rick fait son premier tatouage, c’est le début d’une longue série, guidée par sa fascination pour cet art corporel. Il évolue dans un monde marginal, fréquente les squats et vit de petits boulots.

A dix-neuf ans il a le projet fou de se faire tatouer un squelette intégral, afin de devenir un ‘’Zombie-boy’’ et c’est Frank Lewis qui réalisera à 80% cette macabre apparence. Selon les dires de   F. Lewis, le cerveau tatoué est un rappel de son opération chirurgicale,’’ il voulait que sa cervelle soit exposée’’.

Cette métamorphose a duré six ans et couté dix-sept milles dollars, on peut dire qu’il a eu le temps de la réflexion.

C’est grâce à Facebook que Rick se fait remarquer par Nicola Formichetti, directeur artistique deThierry Mugler, qui lui propose de défiler pour le couturier. Peu après Lady Gaga le sollicite également pour une apparition dans son clip vidéo. Tout s’enchaine,  il fait les couvertures de magazines, devient l’égérie de L’oréal pour un produit de beauté, et dans ce clip publicitaire on découvre un Rick Genest beau et charismatique, avec un sourire désarmant (voir absolument le 2eme clip ci-dessous)

Comble du bonheur, Zombie Boy a même obtenu un rôle au cinéma dans ‘’47 Ronin’’.

Le voila devenu célèbre !

A méditer …

GAIA


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nada 1051 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines