Magazine Afrique

Escalator over the hill, un escalier à Ezile Bay

Publié le 26 août 2012 par Busuainn_ezilebay @BusuaInn_Ezile

Le titre est un tantinet trompeur, je vous l'accorde. Je ne vais pas exactement vous "parler" d'un escalator. Pour mémoire, nous attendons toujours l'électricité dans le coin (pour l'eau on  pompe quant à la route, on souffle en ce moment, pas facile) même si, en cette période pré-électorale présidentielle des poteaux électriques sont installés dans la zone d'Akwidaa, Cape 3 Points (dans l'Ahanta west, le district le plus au sud du Ghana). 
Escalator  over the hill, un escalier à Ezile Bay
Il faut dire que la détermination des habitants est grande et qu'ils utilisent le pouvoir de leur vote par de vigoureux panneaux annonçant  "no road, no vote" pas de route, pas de vote  ou bien encore "no eletricity, no vote" pas d'électricité, pas de vote  ou dans une variante plus efficace et poétique "no light, no vote" pas de lumière, pas de vote. Lumineux, n'est-il pas ?
Que viens donc faire Carla Bley et son album concept (et ô combien mythique) escalator over the hill ? Elle n'est pas encore venue à Ezile Bay... 
On l'y attend bien sur... Elle y viendra...même (et surtout !) via mp3...
Alors quoi ?
C'est un clin d'oeil musical et escarpé à cette grande dame de la musique que je n'avais pas encore évoquée ici. Voici un extrait, évidemment j'ai choisi "Hotel overture"

J'aurais pu choisir (dub)step in the bush, l'escalier dans la jungle... 
Bref, hier c'était grand chantier à Ezile bay.
 Allez zou ! C'est parti !
On construit un escalier !
Les réseaux de communication de téléphone sont assez capricieux sur la plage. Bien qu'assez nombreux (au moins 4 opérateurs différents), ils démontrent une versatilité commune. Alors, parfois, afin d'obtenir un meilleur signal et de pouvoir téléphoner plus confortablement, je veux dire par là, sans trop de coupure (il ne s'agit point là de tapis rouge et fauteuils moelleux...). Le confort est  ici ailleurs dans l'espace, la vue et la tranquilité (les vrais conforts modernes). Pour accèder à tout cela, confort et communication, il faut monter sur la péninsule à droite de la baie, évoquée précédemment dans "Internet à Ezile Bay".
Par temps sec, aucun problème, c'est même l'occasion d'une agréable petite balade avec une vue panoramique imprenable une fois arrivé en haut. Voyez plutôt :
Escalator  over the hill, un escalier à Ezile Bay
Par temps de pluie, c'est impraticable  et après les averses ça glisse-dérape, tant la latérite humide sait s'apparenter au verglas - en un brin plus gras et collant - coloré aussi.
D'autant que la "chaussure" ordinaire est ici la tongue appelée tapette dans les pays francophones ou slippers (pantoufle) dans le savoureux anglais du Ghana. Les anglais ne voulant pas rester en reste l'appelle "flip flop"... On comprendra pourquoi.
Dans mon petit dico french english slippers et directement suivi par....slippery -glissant- cqfd ! Une pantoufle glissante ! Je confirme ! C'est donc un brin aventureux-boueux d'aller téléphoner ou tenter d'accrocher le ouaib. 
D'où la décision de la construction (tout à la main) de cet ouvrage d'art et de brousse.

Escalator  over the hill, un escalier à Ezile Bay

La petite montée avant travaux, c'est une photo ancienne, prise à la saison sèche


Escalator  over the hill, un escalier à Ezile Bay

Il a fallu extraire des pierres


Escalator  over the hill, un escalier à Ezile Bay

Les prémisses


Escalator  over the hill, un escalier à Ezile Bay

Léon, le petit dernier de la famille "Ezile bay toutou" très intéréssé

La première étape est réalisée. Il s'agit maintenant de consolider l'ensemble des 27 marches (quand même !) par du bois que nous avons sur place car il n'est pas question que cet escalier de brousse soit temporaire. Il sera donc durable (pour de vrai pas le concept tarte à la crème) avec tout le nécessaire trouvé sur place...

Et même son génie !


Escalator  over the hill, un escalier à Ezile Bay

Titite attentive avec la pierre "génie"

Le "génie" de l'escalier a été découvert pendant les travaux de creusage et de délimitation. Il protégera les utilisateurs de l'escalier (qui en retour sont priés de lui dire bonjour, c'est une génie poli !).


Escalator  over the hill, un escalier à Ezile Bay

La "Ezile bay toutou" family a tout de suite adoptée l'escalier et son génie et a suivi les travaux avec beaucoup de sérieux.


Escalator  over the hill, un escalier à Ezile Bay

les deux concepteurs-architectes : Clément et Kwaw, bien contents d'eux (et ils ont bien raison !)

La vie s'améliore de jour en jour ici !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Busuainn_ezilebay 3750 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines