Magazine Ebusiness

La procrastination ou l’art de tout remettre au lendemain

Publié le 26 août 2012 par Entreweb @entreweb

Qu’est-ce que la Procrastination ?

La procrastination est le fait de reporter une tâche dans le temps, bien souvent au lendemain et parfois même plus loin… « Je le ferai quand j’aurai le temps ! »

Reporter des choses de temps en temps est tout à fait normal pour une personne, mais plus vous éviterez de le faire et mieux vous vous porterez.

Il est prouvé que la procrastination peut provoquer des problèmes, particulièrement l’accumulation des tâches à effectuer et une prise de retard considérable.

procrastination

Alors, pourquoi la procrastination ?

J’ai personnellement trouvé 5 raisons de procrastination :

  1. Peur de l’échec

Certaines personnes choisissent de remettre leurs actions à plus tard en raison de la crainte de l’échec.

Nous avons tous eu peur un jour de constater que notre travail a été inutile, même si nous n’avons jamais essayé de le faire. Nous ne savons pas si nos efforts porteront ses fruits ou pas et nous restons sur le doute de son efficacité.

Cela ne vous est-il jamais arrivé ?

Cette peur, qui s’attarde dans nos esprits, ne peut rien provoquer de bon, sauf si nous nous en servons afin de diriger notre travail, la procrastination positive, la peur de reporter, en quelque sorte.

N’oublions jamais que l’échec fait parti de la vie, nous avons besoin de passer au travers pour le maitriser et en tirer tous les enseignements. Les personnes qui réussissent disent souvent qu’elles ne seraient pas arrivées au même résultat si elles n’avaient pas connu des échecs.

  1. Le perfectionnisme

Ceci peut sembler être un trait plutôt positif et vous pouvez même vous demander le pourquoi de sa présence.

C’est vrai que le perfectionnisme est plutôt bien vu. Chercher en permanence la perfection, réaliser ses tâches et son travail parfaitement est une très bonne chose. Le seul problème est de trouver le juste milieu.

A trop vouloir viser la perfection, vous passerez bien trop de temps à réaliser une tâche sans vous préoccuper des autres.

Consacrer plus d’attention à une tâche tout en laissant les tâches annexes intactes peut créer un réel déséquilibre.

La vie est pleine d’imperfection, vous pouvez vous donner tout le mal du monde à réaliser une seule tâche qui ne fera peut-être pas tourner la roue parce que les tâches annexes et connexes ne sont pas réalisées…

L’imperfection est parfois préférable à la perfection, pourvu que la roue tourne.

  1. La confusion et les doutes

Il arrive souvent que l’on ne se sente pas fait pour certaines tâches, ou plutôt qu’on ne sait pas vraiment comment les aborder. Dans ce cas, il arrive que l’on se détourne très rapidement de cette fameuse tâche et très souvent le terme abandonner fait son apparition assez rapidement.

La confiance est l’unique solution, ayez-en confiance en vous et en vos capacités. Réfléchissez à la manière d’aborder ce travail, mais pas trop longtemps, choisissez la manière qui vous semble le plus vous correspondre et foncez.

  1. La motivation

La motivation est le carburant de toutes nos actions. Elle peut considérablement affecter la qualité de notre travail et la quantité de travail que nous serons en mesure de produire.

Lorsque vous êtes motivé, vous visualisez essentiellement le travail lorsqu’il sera fini. Cela vous donne des ailes et rien ne peut ou ne pourra vous arrêter dans votre tâche.

Si vous n’êtes pas motivé, vous passerez du temps à réfléchir à chaque étape du processus et même à tergiverser ou à râler…

Visualisez le travail accompli avant tout, même si vous n’êtes pas motivés, pensez qu’une fois cette tâche accomplie vous pourrez passer à autre chose. Et vous savez bien que plus vous passerez de temps sur cette tâche, qui ne vous motive pas, plus elle durera.

Ne trainez pas, faites-la pour ensuite passer à quelque chose qui vous conviendra certainement plus !

  1. Les priorités

De nombreuses personnes ont une absence de priorités. Souvent, elles préfèrent commencer par ce qui leur demande le moins d’effort pour ensuite attaquer les difficultés.

Personnellement, je préfère avant tout attaquer les tâches difficiles, tout d’abord parce que j’éprouve une plus grande satisfaction lorsqu’une difficulté est franchie et je peux de ce fait me motiver à affronter la suivante.

Lorsque j’arrive aux tâches plus faciles, je ne peux plus me permettre d’abandonner après tous les efforts fournis.

Commencer par les choses faciles ne vous permet que de focaliser sur les difficultés à venir et ouvre toutes les portes à la renonciation ou à l’abandon.

Faites une liste de ce qui doit être fait, donnez une priorité aux différentes étapes à franchir et placez les plus difficiles en tête de liste, vous observerez rapidement que vous pouvez réaliser un plus grand nombre de choses, bien plus rapidement.

La procrastination est devenu un motif
de consultation en psychothérapie

Mettez KO votre procrastination ! Cliquez ici


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Entreweb 1521 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte