Magazine Autres sports

Ce qu’on a appris des troisièmes matchs pré-saison

Publié le 27 août 2012 par Sixverges
Ce qu’on a appris des troisièmes matchs pré-saison
Il reste moins de 10 dodos avant le début des hostilités dans la NFL et les formations du circuit Goodell tenaient leur répétition générale la semaine passée. Certains s’en sont tirés mieux que d’autres…
Le duel des premiers choix : C’était le match le plus attendu de cette 3e semaine de préparation, le duel Andrew Luck – Robert Griffin III. Cependant, les feux d’artifices espérés sont restés bien cachés dans les boîtes. En fait, il a fallu attendre le deuxième quart pour voir les belligérants s’inscrire au tableau. Statistiquement, Luck fut le meilleur, complétant 14 de ses 23 tentatives pour 151 verges et ce majeur qui illustre à quel point il se déplace bien dans sa pochette de protection. D’ailleurs, si le nouveau QB des Skins tient le rôle de chouchou des médias, le premier choix global revendique les statistiques les plus probantes, là où ça compte vraiment, sur le terrain. Luck complète son calendrier préparatoire avec un très crédible 40 en 64 pour 514 verges, 3 TD et 2 Int. Il vient au 2e rang des QB partants pour les verges accumulées durant l’agace-football.
Du côté de RGIII, il a aussi conduit les siens vers la zone de buts samedi, mais il a eu l’air d’une recrue plus souvent que son adversaire. Ce qui surprend un peu est que le très mobile 3e du nom n’a porté la roche que 5 fois en 3 rencontres hors-concours. Ceci nous indique que son coach lui a probablement demandé de se concentrer sur ses lancers durant la pré-saison. Lorsque les vraies choses débuteront, les Redskins seraient fous de se priver des qualités athlétiques de leur QB. Et quitte à parler des Peaux Rouges, ajoutez le nom d’Alfred Morris à vos sleepers en vue des repêchages de Fantasy Football à venir. Le RB a déjà 39 portées à son actif, la plupart avec l’unité offensive # 1 des Skins et ses gains totaux de près de 200 verges lui valent le second rang de sa profession présentement. Contre les Colts samedi, il a inscrit le touché en plus d’amasser 107 verges. Mike Shanahan a le don de sortir des RB de nulle part et il semble en voie de nous faire le coup une fois de plus.
Peyton Manning est meilleur qu’Alex Smith !! : Vous me direz que je ne vous apprends pas grand-chose ici, mais si on se remémore ses déclarations loufoques de l’été, peut être que Jim Harbaugh avait des doutes! Si c’est le cas, le nouveau pivot des Broncos les a vite dissipés, taillant en pièce la pourtant dominante défensive des chercheurs d’or hier. Le # 18 a terminé sa demi-journée de travail en ayant complété 10 de ses 12 relais pour 122 verges et 2 majeurs. Denver a d’ailleurs inscrit les 17 premiers points de l’affrontement (tous au premier quart). Même les sceptiques devront travailler très fort pour déceler des symptômes d’un cou endolori après ce match-là! Remarquez qu’on ne s’inquiète pas trop des Niners non plus, mais cet affrontement nous a permis d’imaginer quelle machine de guerre hallucinante cette formation aurait pu être avec le Sheriff à sa barre.
Quitte à parler des 49ers, le retour au jeu de Randy Moss n’est pas trop éclatant jusqu’à présent. Plusieurs commentateurs croient même que ses snaps seront limitées et il ne semble pas un très bon fit dans l’attaque ultra-conservatrice du Frisco. Un scénario à la T.O. n’est pas envisagé pour le moment, mais le grand Randy peut rapidement devenir un cancer lorsque les choses ne vont pas à son goût…
Problèmes offensifs à Buffalo : L’acquisition de Tavaris Jackson par les Bills de Buffalo traduit bien l’inquiétude qui règne à Orchard Park concernant le jeu de la première unité offensive de l’équipe. D’ailleurs, comment interpréter autrement que par la panique l’acquisition d’un QB de la « tempe » de Tavarice!!! Il faut dire qu’en 3 rendez-vous préparatoires, Ryan Fitzpatrick (oui, oui, le gars d’Harvard!) et les autres ténors offensifs du Buffalo n’ont rien fait qui vaille. Par exemple, le QB a complété moins de 50% de ses passes, tandis que le RB CJ Spiller maintient une moyenne de 1.2 verges par course. Ouch! La défensive et particulièrement le nouveau venu Mario Williams qui a récolté 2 sacks contre Pittsburgh, semble prête, mais si Buffalo espère se qualifier pour les séries, l’attaque devra contribuer. Avec les Jets qui se donnent des allures de mauvais cirque et les Dolphins qui sont fidèles à eux mêmes, je crains qu’il faudra concéder le championnat de l’AFC Est aux Pats dès l’action de grâces … canadienne!
Belichick inquiet de sa ligne offensive : N’allez cependant pas faire état de la prédiction ci-haut à coach Belichick, car le monsieur n’entend pas à rire ces jours-ci. Déjà, plus tôt dans le camp, il a montré son insatisfaction en empruntant une page des tactiques de mes coachs de basket du secondaire qui nous faisaient courir des sprints pour exprimer leur mécontentement envers notre éthique de travail. Puis, il a renvoyé des joueurs au vestiaire en pleine pratique. Le voici maintenant qui fulmine à propos du manque de protection accordée à Tom Brady qui se fait frapper plus souvent qu’à son tour jusqu’ici en pré-saison. En 3 quarts de jeu vendredi, le beau brummel n’a enregistré que 127 verges au compteur contre les Bucs. La ligne offensive revampée des Pats combinée à des porteurs de ballon peu férus à leur tâche de garder le QB debout vont vraisemblablement causer quelques nuits blanches au génie à capuchon qui nous a cependant habitué à trouver rapidement des solutions!
Prêts, pas prêts… : Cette chronique l’a fait quelques fois déjà, mais il faut absolument reparler en bien des Falcons d’Atlanta, de leur QB Matt Ryan particulièrement. Celui-ci trône au sommet des statistiques à sa position ce qui s’explique largement quand on s’aperçoit que sa pire performance jusqu’ici en fut une de 155 verges avec un QB rating de 103. L’Atlanta a (finalement) décidé d’y aller d’une refonte de son attaque très conservatrice et d’instaurer un tempo beaucoup plus soutenu. Il faut évidemment craindre un retour aux mauvaises habitudes une fois que les matchs compteront, mais pour l’instant, le combo de WR Julio Jones et Roddy White, tous 2 en évidence vendredi dernier, à de quoi faire peur!
A l’inverse, les mines sont basses à Oakland, là où Carson Palmer lance les interceptions à un rythme effarent. La fin de la dernière saison devait lui permettre de s’acclimater à ses receveurs, mais quelques blessures à ceux-ci et le nouveau livre de jeux ont effacé tout ce progrès. En effet, le changement de coach du Silver & Black a entraîné une refonte complète du système offensif et ce dernier ne semble pas convenir du tout au QB. Darren McFadden est explosif, mais il ne pourra pas tout faire seul, surtout qu’il est fragile. Palmer devra absolument trouver une solution, car ce n’est certainement pas grâce à sa défensive que les Raiders aligneront les victoires. Plus ça va, plus l’échange qui a amené le vétéran dans le Black Hole vire à la catastrophe.
Un mot sur les champions : Nous terminons avec un petit mot sur les champions du Super Bowl qui ne font pas trop de vagues depuis le début des camps. A leur affaire, les Bleus se préparent paisiblement à entamer la saison. Contre les Bears vendredi, le Pass Rush avait sa férocité habituelle tandis qu’Eli Manning semble plus confortable que jamais derrière le centre. Sur la poussée offensive ayant mené au TD de Ramses Barden, le QB s’est amusé à trouver toutes les façons possibles de mettre le ballon dans les mains de Victor Cruz. Les Bears, qui ne sont tout de même pas des chaudrons en défensive, n’ont pu que jouer les spectateurs. Bref, n'en doutez point, the Champs are here!!
Puisque les 4e matchs pré-saison ne présentent que peu d’intérêt, les réguliers obtenant presque tous congé, cette chronique de reviendra pas la semaine prochaine. C’est donc dire que la prochaine fois que nous analyserons des résultats, ils compteront pour vrai!

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines