Magazine High tech

Test de Lollipop Chainsaw sur PS3 & 360

Publié le 27 août 2012 par Axime
Test de Lollipop Chainsaw sur PS3 & 360

Les zombies sont à la mode. C'est le moins que l'on puisse dire en voyant les nombreux jeux de type survival horror mettant en scène des mort-vivants dans le mauvais rôle. Grasshoper Manufacture a cependant décidé de traiter la chose différemment sur PS3 et Xbox 360, avec un peu plus de douceur et de subtilité. En l'occurrence avec une pompom girl... et une tronçonneuse!

Test de Lollipop Chainsaw sur PS3 & 360
Test de Lollipop Chainsaw sur PS3 & 360
Test de Lollipop Chainsaw sur PS3 & 360

Massacre à la tronçonneuse 5
C'est une belle journée qui commence, dans le lit d'une ado blonde aux yeux bleus, amatrice de sucettes et pompom girl de son état. Juliet Starling fête ses 16 ans aujourd'hui et compte présenter son petit ami Nick à sa famille. Mais le destin va faire des siennes car, bizarrement, une multitude de zombies dégénérés ont choisi ce jour pour envahir l'école de la ville. Pas de chance, dans la famille Starling se transmet de père en fille une passion peu commune: la chasse aux zombies. L'aventure commence devant votre école, laquelle essuie une invasion de mort-vivants. En bonne chasseuse, vous n'aurez d'autre choix que de les "délivrer" par le tronçonnage. Prétexte léger mais néanmoins suffisant : Lollipop Chainsaw est un beat them all après tout. Juliet va donc devoir visiter la ville entière pour mettre fin à cette invasion. Concrètement, il suffit d'avancer et de tuer.
Juliet dispose pour ce faire de trois types d'attaques: pompoms, tronçonnage haut et tronçonnage bas, qu'elle peut combiner avec un saut. C'est peu pour débuter, certes, mais les combos ne seront pas loin. Chaque zombie défait rapportera quelques pièces Zombie, lesquelles serviront à acheter des objets (fortifiants, tenues, chansons) ou débloquer des techniques. Les stats de Juliet peuvent aussi évoluer au long de l'aventure si vous achetez les objets adéquats dans les multiples Shops présents dans chaque niveau. Ainsi, contre un certain montant de médailles, la pompom girl verra sa force, sa résistance, sa vivacité ou sa capacité à réagir augmenter, des bonus non négligeables quand on voit des ennemis de plus en plus coriaces au programme.
Zombies Academy
Il s'avère que Grasshoper n'a pas cherché bien loin pour combler le côté obscur de la Force: un Mal inexpliqué transforme les habitants de la ville en zombies déjantés. Simple mais efficace, car la majorité d'entre eux conservent quelques traits de leur personnalité. Et donc ceux-ci feront la causette en tenant des propos dénués de sens et insultants à souhait, d'où la qualification de "déjantés". Ainsi, des chercheurs essaieront de vous "sauver" par empoisonnement, des profs voudront vous punir par la force (avec des pupitres), des policiers tenteront de vous arrêter définitivement, les footballeurs s'en tiendront au placage, et la liste est encore longue. Un bestiaire de dingue !
Il va de soi que ces zombies ne sont pas tous égaux en force et en résistance face à Juliet. Tout en bas de l'échelle se trouvent les élèves et les civils. Frappant généralement à mains nues, ils sont relativement faciles à découper en à peine deux enchaînements. Puis viennent les personnalités. Ces zombies disposent d'un prénom et d'une barre de vie et sont assez redoutables. Ce peuvent être des policiers, des gros fermiers, des profs ou pire, des vieux et vieilles (comme ils ne sont pas polis, on ne va pas l'être non plus) avec un goût prononcé pour la castagne acrobatique. Le plus embêtant reste leur capacité à contre-attaquer pendant qu'ils subissent vos coups de tronçonneuses.

Test de Lollipop Chainsaw sur PS3 & 360
Test de Lollipop Chainsaw sur PS3 & 360
Test de Lollipop Chainsaw sur PS3 & 360

Mozeur fokeur biche
Et tout en haut de la pyramide, les boss. Et quels boss ! A raison d'un par niveau, ces vulgaires créatures venant d'un autre monde figurent parmi les méchants les plus réussis du jeu. Et pour cause, non seulement ils ont de la personnalité mais les combats sont longs et intenses. Il s'avère en fait que découper un boss juste une fois n'est pas suffisant, ce qui veut dire que le combat compte plusieurs phases. Vous aurez donc tout le loisir de profiter des attaques à insultes d'un rockeur punk scatophile, d'un chef viking et son tapis ours ou d'un fan d'Elvis groovy en soucoupe volante, pour ne citer qu'eux.
Les combats sont généralement bien fun, surtout quand on dénombre une quinzaine de victimes à l'écran et qu'un ralenti montre 7 d'entre eux se faire décapiter en un coup. Ou quand un suicidaire habillé d'explosifs fait sauter la moitié de l'effectif en vous courant après. Ou quand vous récoltez du zombie à la moissonneuse batteuse. Ou quand la bille d'un casse-brique géant fait un strike. Bref Lollipop Chainsaw assure un certain rythme, ce qui fera oublier quelques défauts récurrent récurrents tels une caméra pas toujours bien placée et des collisions douteuses en cas de rassemblement général. Bien souvent, vous vous prendrez des baffes ou des guitares en pleine poire en essayant de bouger (inutilement) pendant une mêlée.
Heureusement, en contrepartie, le saut restera toujours fiable pour éviter les assauts. Mais notre fillette pourra aussi compter sur l'aide ponctuelle de sa famille ainsi que celle de Nick, son petit ami décapité pour l'occasion. Bien que pendouillant au derrière de sa chérie, il pourra occasionnellement contrôler le corps d'un zombie pour aider sa belle à surmonter quelques obstacles. Et ramasser un ticket Nick laisse une occasion de faire tourner une roulette, ce qui déclenchera une attaque combinée. Conserver un ticket intact permet aussi d'avoir une chance de ressusciter en cas de défaite.
Visite guidée
Caméra à la 3ème personne, vous visiterez l'ensemble de la ville. Ce qui inclut votre école, le complexe sportif, une ferme, un casino, le centre-ville et un chantier. Le tout dessiné dans un style semi-cartoon sympathique. Ces environnements constituent chacun un niveau unique, il n'y a que les (longs) temps de chargement qui marquent réellement la fin d'une zone. Rien de très ouvert cependant, il s'agit essentiellement d'alterner couloirs et pièces ou jardins. La plupart du temps, votre progression sera bloquée par un obstacle qui disparaitra ou deviendra découpable après avoir vaincu les zombies proches. Il n'y a pas réellement d'énigme à résoudre dans Lollipop Chainsaw -ce qui n'est pas plus mal- mais on pourra tout de même compter sur quelques mini jeux sympathiques faisant intervenir vos réflexes. Citons diverses phases de tirs aux zombies pigeons ou le saute-zombies.

Test de Lollipop Chainsaw sur PS3 & 360
Test de Lollipop Chainsaw sur PS3 & 360
Test de Lollipop Chainsaw sur PS3 & 360

Si les niveaux sont vastes et bien remplis, on ne peut que déplorer le cruel manque d'interaction avec les objets. Seuls quelques poubelles, barils ou distributeurs sont destructibles, tout le reste est à peine sensible aux marques de tronçonneuse. Il y a avait pourtant largement de quoi faire. S'il est déjà bien fun de s'amuser avec les zombies, c'eût été encore mieux si les décors suivaient. Néanmoins, chaque niveau sera l'occasion de découvrir de nouvelles bandes son, le soft en dénombre une petite cinquantaine, tout de même ! Mais le meilleur reste de pouvoir se faire sa propre playlist à partir de n’importe quel titre débloqué, un must have pour certains car peu de jeux le proposent.
Boutique souvenirs
La campagne solo n'est pas spécialement longue. Comptez une douzaine d'heure en mode normal, et un peu plus en mode difficile (car vous perdrez sans doute plus d'une fois). Là où Lollipop Chainsaw mise pour allonger sa durée de vie est essentiellement le scoring. Et ce à plus d’un titre car pour battre les records détenus par le paternel sur chaque niveau, il faudra dézinguer du zombie en masse pour gagner assez de pièces. Assez pour débloquer tous les costumes sexy des de Juliet, acheter tous les combos et bandes son ou porter la pompom girl au meilleur de sa forme. Sans compter les sucettes spéciales à dénicher ça et là dans les recoins cachés des levels [niveaux] et le classement en ligne. Bien sûr, on peut aussi se risquer à tester le mode impossible obtenu après avoir visionné une des deux fins du jeu, mais on regrettera tout de même de ne pas jouir d'un mode de jeu coopératif.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Luffy débarquera sur PS3 à la rentrée !

    Luffy débarquera rentrée

    Envie de tâter du soldat de la Marine avec le poing élastique de Luffy ? Ce sera pour bientôt. Namco-Bandai vient enfin d'annoncer la date de sortie de One... Lire la suite

    Par  Axime
    HIGH TECH, JEUX VIDÉO, SONY PLAYSTATION
  • Test de Max Payne 3 sur 360/PS3/PC

    Test Payne 360/PS3/PC

    Lorsque nous avons appris que Remedy, studio fondateur de la licence Max Payne, s'est séparé du flic le plus dépressif de l’histoire du jeu vidéo, nous avons... Lire la suite

    Par  Axime
    HIGH TECH, JEUX VIDÉO, SONY PLAYSTATION
  • La nouvelle PS3 Slim en photo ?

    nouvelle Slim photo

    C'est en marge de la gamescom de Cologne que Sony pourrait bien surprendre son monde en officialisant une "nouvelle" console, plus exactement une refonte de sa... Lire la suite

    Par  Axime
    HIGH TECH, JEUX VIDÉO, SONY PLAYSTATION
  • Une nouvelle version de la PS3 Slim

    nouvelle version Slim

    A l’occasion du Tokyo Game Show, Sony a annoncé l’arrivée d’une nouvelle version de la PlayStation 3 Slim. En effet, sa taille a été réduite de 20 %, son poids... Lire la suite

    Par  Zapactu
    HIGH TECH, JEUX VIDÉO, SONY PLAYSTATION
  • Test de Tales of Graces F sur PS3

    Test Tales Graces

    La série des Tales of semble impossible à stopper. Chaque support ou presque a droit à son épisode mais, hélas, beaucoup restent exclusifs aux joueurs japonais. Lire la suite

    Par  Axime
    HIGH TECH, JEUX VIDÉO, SONY PLAYSTATION
  • Premières Impressions : Dishonored (PS3)

    Premières Impressions Dishonored (PS3)

    Ceci est un billet lecteur créé sur LiveGen Unity. Bonsoir mesdames et messieurs. Ce soir, nous allons tenter d'apprendre un mot. Ce mot, nous ne le... Lire la suite

    Par  Axime
    HIGH TECH, JEUX VIDÉO, SONY PLAYSTATION
  • Test de Borderlands 2 sur PS3, 360 & PC

    Test Borderlands PS3,

    Vous avez demandé l'hopital psychatrique ? Forts d'un succès incontestable en 2009 avec le désormais mythique Borderlands premier du nom, Gearbox... Lire la suite

    Par  Axime
    HIGH TECH, JEUX VIDÉO, SONY PLAYSTATION

A propos de l’auteur


Axime 898 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte