Magazine Auto/moto

Toyota Camry 2013 : sous le signe de la continuité

Publié le 27 août 2012 par Critiqueauto

Quoi qu’on en dise, la Toyota Camry est toujours la voiture intermédiaire la plus vendue en Amérique du Nord. Elle n’a peut-être pas l’aplomb d’une Volkswagen Passat ou d’une BMW de Série 3, mais elle doit sûrement avoir d’autres qualités pour attirer une clientèle aussi nombreuse. La durabilité, la fiabilité ainsi que son rapport qualité/prix se retrouvent sans doute en haut de cette liste de qualités. Comme le fabricant a revu son intermédiaire en 2012, il va de soi que les changements sont très peu nombreux pour l’année modèle 2013.

Motorisations

Si les Sud-Coréens ont été les premiers à faire disparaître les moteurs V6 de leur gamme de voitures intermédiaires pour les remplacer par des 4-cylindres turbocompressés, et si les fabricants américains, Ford, Chevrolet et Buick en tête, ont emboîté le pas avec la Fusion, la Malibu et la Regal, les Japonais, quant à eux, ne semblent pas vouloir se ranger. C’est le cas de Toyota avec sa Camry.

Dans ses modèles LE, SE et XLE, Toyota propose un 4-cylindres de 2,5 litres à double arbre à cames en tête qui développe une puissance de 178 chevaux et un couple de 170 livres-pieds. Cette mécanique est couplée à une boîte de vitesses automatique à 6 rapports avec mode manuel. Ce moteur permet à boucler le 0 à 100 km/h en un peu moins de 10 secondes.

Les modèles LE V6, SE V6 et XLE V6 font usage. Bien évidemment, du V6 de 3,5 litres à double arbre à cames en tête dont la puissance se chiffre à 268 chevaux; pour ce qui est du couple, il atteint 248 livres-pieds. La boîte de vitesse est la même automatique à 6 rapports avec mode manuel. Pour ce qui est du 0 à 100 km/h, il se boucle en un peu plus de 7 secondes.

Entre les deux séries de modèles, on trouve la version hybride qui, elle, utilise plutôt un 4-cylindres de 2,5 litres à double arbre à cames en tête à cycle Atkinson jumelé à un moteur électrique; le tandem de moteurs développe une puissance de 200 chevaux, ce qui constitue un juste milieu entre le 4-cylindres et le V6. La version hybride, quant à elle, est jumelée à une boîte de vitesses à variation continue (CVT).

Habitacle et carrosserie

Tous les modèles de la marque reçoivent un climatiseur, l’afficheur de la température extérieure, le régulateur de vitesses, les glaces électriques, le télédéverrouillage et les rétroviseurs électriques en équipement de série. Il en est également de même de la connectivité Bluetooth à mains libres et de la connexion USB pour iPod. Le système d’infodivertissement Entune de Toyota est offert de série ou en option selon le modèle choisi.

Conclusion

La question qu’il faut se poser avant d’acheter est : j’achète la 2012 ou j’attends la 2013 ? Comme la 2012 a été revu de fond en comble, la 2013 n’offre pas grand-chose de plus si ce n’est un prix plus élevé. Ainsi, si vous pouvez acheter une 2012, allez-y ! Elle vous offrira le même confort, la même consommation et la même fiabilité.

Par Richard Roch


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Critiqueauto 4697 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines