Magazine Cinéma

Cécile De France

Publié le 28 août 2012 par Cinephileamateur
Cécile de France
Etat civil : Née le 17 juillet 1975 à Namur (Belgique).
Métier cinématographique : Actrice.
Filmographie sélective : L'auberge espagnole, L'art (délicat) de la séduction, Irène, Moi César 10 ans 1/2 1m39, Le tour du monde en 80 jours, La confiance règne, Haute tension, Les poupées russes, Fauteuils d'orchestre, Quand j'étais chanteur, Mauvaise foi, Cars, Un secret, Soeur Sourire, Mesrine L'instinct de mort, Gardiens de l'ordre, Au-delà, Le gamin au vélo, Cars 2, Superstar...
Film qui sors cette semaine : Superstar.
Film que je préfère à ce jour : Les poupées russes.
Film que j'aime le moins à ce jour : Au-delà.


A l'occasion de la sortie de "Superstar", j'ai décidé de donner mon point de vue cette semaine sur une actrice dont je ne suis pas spécialement fan, qui ne me fait pas spécialement déplacé en salles mais dont paradoxalement, j'apprécie de voir à l'écran à savoir Cécile de France qui comme son nom l'indique pas est une des actrices belges qui me plait bien.
Celle qui d'après sa biographie à commencer sa carrière en 1991 en tournant dans l'épisode 121 de la saison 1 de la série télévisée "Cas de divorce" (dont je ne me souviens pas si oui ou non je suis tombé dessus lors de l'un de mes comatages télévisuels...) à vraiment commencer à faire parler d'elle à mes yeux dix ans plus tard dans "L'auberge espagnole" (2001). Comme une grosse majorité je pense (je peux me tromper), c'est dans le rôle d'Isabelle que je l'ai ainsi vu pour la première fois au cinéma et découverte dans un film. Dès ce film, j'ai aimé le côté pétillant et frais qu'elle dégageait sans avoir à se forcer. Avec son jeu sobre et en toute simplicité, j'ai eu envie de sympathiser avec son personnage que j'ai tout de suite trouvé attachant. Le film n'est pas centré sur son personnage et pourtant, l'actrice s'en sors haut la main réussissant à bien marquer les esprits.
Ensuite, on à pu la retrouver dans des films comme "L'art (délicat) de la séduction" (2001) ou encore "Irène" (2001) entre autres qui ont fait un peu parler d'eux mais que je n'ai toujours pas visionner même si pour différentes raisons, je serais quand même curieux de les découvrir un jour. Non, mon retour en salles avec Cécile de France s'est fait avec "Moi César, 10 ans 1/2, 1,39 m" (2002). Je me souviens vaguement l'avoir trouvé une nouvelle fois sympathique même si n'ayant pas revu ce film depuis sa sortie en salles, je pense que je ne suis pas le plus objectif pour en parler. Je garde quand même le souvenir d'un rôle haut en couleur pour un film qui m'avait bien divertit et si j'en ai l'occasion, je pense que je pourrais le revoir facilement même si ça ne sera pas particulièrement pour revoir son personnage qui ne m'a pas marqué plus que ça à l'époque. Il faut dire aussi qu'en 2002, ça faisait à peine deux ans que je m'intéressai réellement au cinéma et que je n'allais pas aussi souvent en salles.
Boulimique de travail (Cécile de France tourne en moyenne depuis les années 2000 entre 2 à 4 films par an), j'ai ensuite pu la voir dans "Le tour du monde en 80 jours" (2003). Première fois que je la voyais dans un long métrage international, son personnage de Monique est quand même assez anecdotique je trouve mais je me souviens quand même l'avoir trouvé assez sympathique et dégageant toujours la même fraicheur qui rend ses personnages attachant et font plaisir à voir. La même année, on pouvait aussi retrouvé la comédienne dans le film "La confiance règne" mais n'étant pas forcément un amateur du travail d’Étienne Chatillez, j'ai toujours pas vu ce film dont la bande annonce me laissé présager d'un film léger où Cécile de France avait quand même l'air de faire le job sans révolutionner sa palette de jeu. Toujours en 2003, on la retrouve au casting d'un film qui m'a beaucoup marqué même si je l'ai découvert quelques années plus tard en dvd à savoir "Haute tension". La voir dans ce registre, m'a agréablement surpris. Surpris car jusque là elle avait à mes yeux une image de gentille comédienne pour comédie sympathique mais aussi surpris car je l'ai quand même trouvé très convaincante dans ce thriller très sombre et très gore où l'actrice prends même une dimension supérieur à al fin du long métrage et me montre d'autres choses dans son jeu que je n'étais pas habitué à voir. C'est dommage d'ailleurs que par la suite je ne l'ai pas trop vu dans ce genre de production car je trouve qu'elle s'en sortais vraiment bien et qu'il y avait peut être matière pour elle de casser son image de gentille femme.
Vient ensuite "Les poupées russes" (2004). Suite direct du film "L'auberge espagnole", ça à été un plaisir pour moi que de retrouver son personnage où depuis la comédienne à gagner en maturité et en assurance à mes yeux. Le fait que je préfère ce second volet comparé au premier opus ne me rend peut être pas objectif mais son personnage d'Isabelle est très attachant je trouve et c'est resté un plaisir pour moi que de la découvrir une nouvelle fois sur grand écran dans une aventure qui à l'époque me parlait déjà un peu plus et dans lequel j'arrivais à me reconnaître un peu à travers certains personnages et certains de leurs questionnements.
Avec "Fauteuils d'orchestre" (2005), j'ai été un peu plus déçu. Non pas que Cécile de France ou le film soit mauvais (bien au contraire, c'est même une œuvre touchante) mais j'avais mis tellement d'attente dans ce film après mon coup de cœur pour "Les poupées russes" que je pense avoir mis inconsciemment dans mon estime la barre trop haute. Du coup, sans être mauvais je m'attendais à un jeu un peu plus profond de l'actrice qui reste agréable mais qui nous montre peu de nouvelles choses. Lors d'un second visionnage par la suite en dvd, le film est remonté un peu dans mon estime tout comme la performance de Cécile de France ce qui accentue mon idée que j'en attendais peut être un peu trop et depuis, "Fauteuil d'orchestre" fait parti des films que j'aime revoir de temps en temps.
Peu de temps après, il y à eu le long métrage d'animation "Blanche Neige, la suite" (2005) que j'aurais aimé voir par curiosité mais que j'ai raté lors de sa sortie et que je n'ai toujours pas vu depuis. En revanche, avec "Quand j'étais chanteur", Cécile de France m'a offert une nouvelle claque. Le film m'a beaucoup plu d'une part mais en plus l'actrice y montre une nouvelle fois tout ce que j'aime chez elle. Alors oui, finalement on la voit toujours jouer le même registre avec la même palette de jeu mais son rôle de Marion lui va comme un gant et j'ai beaucoup aimé son association avec Gérard Depardieu un autre acteur que j'affectionne beaucoup et qui fait même parti de mes acteurs français préférés.
Ensuite, je ne vais pas trop m'attarder sur des œuvres comme "Cars" où elle prête sa voix à Sally Hunt sans que ça m'ait particulièrement marqué, ni même à des films comme "Mauvaise foi" (2006), "Un secret" (2007) ou encore "Sœur Sourire" (2008) que je n'ai pas vu le dernier m'attirant même pas du tout et me faisant même très peur à tel point que je ne sais pas si je le découvrirais un jour (il ne faut pas dire fontaine je ne boirais pas ton eau ;-) ). Même la série "Chez Maupassant" qui à eu un petit succès à la télévision est passé inaperçu chez moi et je n'ai donc pas vu l'épisode 2 de la saison 1 où elle tiendrait le rôle de Mathilde Loisel (2007).
C'est avec "Mesrine : L'instinct de mort" (2008) que Cécile de France à fait reparler d'elle dans ma cinéphilie. Avec ce premier film sur le diptyque de l'ennemi public numéro, j'ai de nouveau revu une Cécile de France que j'aime bien et qui me surprends en me montrant une autre facette de son jeu. En général, je la vois surtout dans des comédies mais dans ce casting qui est pourtant déjà très riche, elle s'est avéré être convaincante je trouve en Jeanne Schneider. Son rôle est bien pensé pour elle et c'est avec ce genre de film et ce genre de personnage que je regrette de ne pas la voir dans un autre registre plus souvent car là, la comédienne nous montre qu'elle peut faire d'autre chose à mon goût.
Dans "Gardiens de l'ordre" (2009), elle m'a en revanche pas plus captivé que ça mais je pense que ça vient surtout du film en lui même car je ne m'en souviens plus trop également et j'avais pas le souvenir que quoique ce soit, soit vraiment transcendant même si le film se laissait regarder. Par contre, "Au-delà" m'a achevé. C'est le dernier film à ce jour que j'ai vu avec Cécile de France et en plus de trouvé le film lent, long et ennuyeux, l'actrice ne m'as pas non plus convaincu. Le fait de ne pas avoir été touché par ce film ne m'as pas aidé non plus mais à ce jour, je crois (j'en suis même sûr) que c'est le pire souvenir cinématographique que j'ai avec Cécile de France alors que pourtant en temps normal j'affectionne beaucoup les films de Clint Eastwood. Depuis, je ne l'ai pas revu sur grand écran ayant fait par manque de temps l'impasse sur "Cars 2" (2011) où elle reprête sa voix dans la franchise et "Le gamin au vélo" (2011) qui ne me tentait absolument pas.
Globalement, dans les films que j'ai pu voir avec elle c'est quand même en dents de scie. Je peux passer de très bons moments comme je peux être un peu déçu voir lasser de voir toujours la même chose chez cette actrice qui m'a pourtant prouvé à différente reprise qu'elle peut me surprendre. Malgré tout, son côté pétillant et sa fraicheur font que j'aime la voir dans un film et c'est pas les occasions qui manquent la comédienne étant souvent à l'affiche cette dernière décennie. "Superstar" qui sors cette semaine me fait un peu peur quand même. La bande annonce ne m'as pas passionné plus que ça même si j'irais pas curiosité et du peu qu'on voit de Cécile de France, je ne suis pas convaincu par sa crédibilité mais une bande annonce reste des bouts de films sorti de leurs contexte donc j'attendrais de le découvrir pour mieux me prononcer. J'attends déjà avec plus d'impatience "Casse tête chinois", suite de "L'auberge espagnole" et "Les poupées russes", prévu pour 2013 et où elle reprends son rôle d'Isabelle. Si cette suite est du même acabit que les deux premiers films, je pense qu'il y à matière à ce que je passe un bon moment en attendant, sans forcément me déplacer en salles, dans sa globalité ça reste quand même un plaisir pour moi de voir Cécile de France au cinéma.
Liens divers :

Cécile de FranceCécile de France



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cinephileamateur 3469 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines