Magazine Graphisme

X-story 4/4 : What else ?

Par Dezzig @Zigouiman

Café handsomecoffee
Photo © Ted Vadakan / Los Angeles, I’m Yours / Handsome Coffee Roasters

Tous ces logos en « X » ne vous ont pas rendu complètement « hipstéric » ?
Et bien savez-vous que des chercheurs ont même étudié leur musique (d’après SiliconRepublic) ! Vous écoutez de la musique indé (indie) ? Alors vous habitez sûrement dans une « hipsterzone » (ah !). Il ne vous reste plus qu’à prendre votre vélo et votre sac de bûcheron canadien, la pipe au bec pour découvrir si les fameux logos en « X » se trouvent davantage à Dublin qu’à Oslo, Atlanta, Seattle, New York ou Londres… Dans cet autre article, de nombreux « hipster » ont été vu pour la dernière fois à Seattle, Portland et San Francisco !

handsomecoffee team

Le team Handsome Coffee Roasters / photo © Megan Mack

Ces « hipsters » dont je parle depuis le début ne sont pas n’importe lesquels, beaucoup sont aussi des « nouveaux artisans ». Leur exigence de qualité est insatiable… Chaque fois c’est une nouvelle histoire. Ils sont enthousiastes, passionnés voire un peu fort de café comme le team de Handsome Coffee Roasters (Los Angeles) : « Nous allons faire un incroyable café, de la façon dont nous pensons qu’il devrait être. Un point c’est tout. Notre façon de faire ne plaira pas à tout le monde, et c’est très bien : nous ne faisons pas du café pour tout le monde… nous voulons faire du café pour vous. Pour ceux qui apprécient l’artisanat et la qualité au meilleur prix. »
Tout ça est gentiment prétentieux mais tellement culotté !

why handsomecoffee

Qu’il soit d’origine médiévale ou universitaire, pourquoi tant de questions autour d’un « X » ? C’est parce qu’il est aussi un signe de négation. Aujourd’hui les marques qui s’approprient ce symbole montrent une défiance par rapport à la publicité, à la consommation de masse. Plus qu’une fabrique de logos à la mode, le « hipster » sait se transformer en artisan ingénieux et militant. Il adore le design graphique, il a assimilé tous les trucs et tics de la communication pour mieux s’en déjouer. Tout est soigneusement « mis en scène » pour fabriquer leur propre légende.

Larrory design

Gabrielle Larrory design

Jarrod Bryan

Design pour DVS Shoes Co. par Jarrod Bryan

Les logo en X sont donc une protection, un refuge nostalgique dans lequel on peut rêver à des mondes imaginaires et ludiques. Un monde pour grands enfants compliqués issus de la génération « X », certes, mais avec la recherche permanente du compromis entre « fait-main » et haute qualité.

Maintenant vous pourrez inventer tant que vous pouvez des marques de crayons, de chaussettes, de casseroles ou de chocolats : c’est sûr vous aurez toujours un fameux logo ! Comme une signature primitive qui semble dire : « je suis là ».
© 2012 Dezzig. Merci à Josh Korwin pour son aide précieuse.

Haverford

C.H. Howson capitaine du Haverford Cricket Team en 1897
© C.C. Morris Cricket Library

A lire aussi :
X-Story 1/4 : mon logo n’est pas ‘hipster’ !
X-Story 2/4 : punk so british ?
X-story 3/4 : croisez vos bataillons !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Dezzig 2757 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte