Magazine Formation

Manager un collaborateur anxieux

Publié le 28 août 2012 par Cspformation

Comment accompagner un collaborateur miné par une anxiété qui compromet sa performance individuelle et celle de son équipe ?

La peur du danger

L’état anxieux se caractérise par l’attente constante d’un danger imminent. Éprouvant des difficultés à y faire face, la personne concernée ressent un sentiment de peur latent. Certes, nous sommes tous plus ou moins anxieux, pris de trac avant une prise de parole en public, par exemple.

On dit d’une personne qu’elle est « anxieuse » quand cette crainte devient permanente et semble démesurée par rapport à l’enjeu.

Préjudiciable pour l’individu et l’équipe

Au travail, l’anxiété est gage de prudence et de réalisation consciencieuse d’une tâche. Elle incite à l’évaluation des risques dans la phase préparatoire d’un projet et ne laisse aucune place à l’imprévu. Elle constitue toutefois un sérieux frein à l’innovation, à l’audace, au goût du risque. La personne anxieuse connaît déjà du stress dans sa « zone de confort ». Elle éprouve donc de grandes difficultés à accroître cette zone et se montre réticente à s’aventurer dans une « zone de risque », fût-il « contrôlé ».

A l’inverse d’une personne dépressive, le collaborateur anxieux s’affaire pour prévenir les risques. Il est constamment sur le qui-vive, ce qui l’épuise physiquement et psychologiquement. En découlent divers troubles, notamment psychosomatiques : tensions musculaires, mauvaise concentration, dispersion, fatigue, etc…

Avec ses troubles de l’humeur et son hyper-vigilance permanente, le collaborateur anxieux épuise aussi son entourage. On imagine aisément les effets délétères d’une telle anxiété sur une équipe : absentéisme, conflits, stigmatisation…

Orienter le collaborateur anxieux

Si vous reconnaissez un de vos collaborateurs dans ce portrait, il est de votre responsabilité managériale de réagir. Ne vous substituez pas à un spécialiste mais encouragez ce collaborateur  à consulter un spécialiste (médecin du travail) : l’anxiété puisant ses racines dans l’histoire personnelle de l’individu (éducation, fait marquant…), cette personne a sans doute besoin d’une psychothérapie de fond ou même d’un traitement médicamenteux.

Vous pouvez aussi l’inciter à se détendre en pratiquant régulièrement la relaxation (micro-sieste, étirements, exercices de respiration…). Cette relaxation l’aidera à atténuer les troubles anxieux liés à son environnement de travail. Si ce collaborateur n’est pas sensible aux vertus de la relaxation, suggérez-lui une formation…

Accompagner le collaborateur anxieux

Pour accompagner au mieux cette personne anxieuse et éviter qu’elle ne contamine l’équipe, Alex Fébo, consultant-formateur chez CSP Formation, invite à respecter quatre règles :

  • Des objectifs clairs et réalisables : soyez clair dans vos attentes et validez bien avec ce collaborateur que celles-ci sont réalisables. Lorsque vous lui confiez une tâche, responsabilisez-le avec bienveillance : « De combien de temps avez-vous besoin ? Personnellement, j’aimerais… Qu’en dites-vous ? », « Disposez-vous de tous les éléments nécessaires pour… ? ». Invitez-le à négocier les délais, les conditions. Plus son environnement sera empathique et plus il se sentira sécurisé, moins le trouble anxieux polluera ses relations sociales.
  • Des engagements fermes : évitez de prendre ce collaborateur anxieux au dépourvu. Si, pour une raison ou pour une autre, vous deviez modifier des engagements pris, accompagnez votre collaborateur et valorisez l’effort demandé (« J’ai bien conscience que je vous demande là un effort supplémentaire. Je suis tout à fait confiant dans vos capacités à… et je vous invite à venir me consulter si nécessaire. »).
  • Un terrain balisé : jalonnez le terrain au mieux en concluant d’un : « Je propose que nous fassions un point à tel moment, qu’en dites-vous ? ».
  • De la sérénité : abstenez-vous surtout de partager vos doutes (votre anxiété !) avec lui !

Pour en savoir plus sur ce sujet, consultez notre page  » Communiquer avec efficacité : Process Communication Management (PCM)« 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cspformation 78 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte