Magazine Humeur

Christine Taubira victime d’un malaise à Bordeaux : Lionel Luca en profite pour se foutre de sa gueule

Publié le 03 septembre 2012 par Kamizole

Christine Taubira victime d’un malaise à Bordeaux : Lionel Luca en profite pour se foutre de sa gueule

Ayant travaillé comme une bête toute la journée à chercher des articles et écrire les miens , je n’avais pas écouté la radio depuis le matin non plus que regardé les infos sur BFM-TV ou i-Télé et la nouvelle n’était pas non plus tombée sur mes tablettes. Ce fut donc comme bien souvent en cherchant tout autre chose sur le site d’Europe 1 que je découvris ce titre Les examens de Taubira sont "rassurants"  (31 août 2012). D’où mon étonnement, ne la sachant point malade… Une autre brève d’Europe 1 m’apprit que Taubira a fait un "léger malaise" à Bordeaux (31 août 2012).

Je vis par la suite plusieurs titres annonçant qu'elle aurait été victime d’un ictus amnésique (La Nouvelle République 1er sept. 2012) ce qui expliquerait certains des symptômes rapportés dans les autres articles : « Lors de son allocution, Christiane Taubira avait déjà paru à la peine, perdant ses notes et devant s'interrompre avant de reprendre le fil », avant de se sentir mal au point de devoir quitter la salle et de parait-il murmurer « J'ai juste l'impression de devenir folle ». Pour fixer les esprits l’ictus amnésique n’a rien à avoir - en termes de gravité - avec l’ictus hémorragique ou embolique lequel tou-che le cerveau (Accident vasculaire cérébral ou AVC que l’on désignait dans le temps comme « attaque » d’apoplexie) qui peut être particuliè-rement grave voire mortel.

Il se manifeste - de préférence chez les sujets âgés de 50 ans et plus - par une perte de mémoire subite, brève et transitoire et a priori il n’y aurait pas de récidive. Les neurologues n’en connaissent pas la cause mais il est vraisemblable que dans le cas de Christine Taubira la fatigue accumulée depuis la mi-juin au ministère de la Justice, à plancher sur des dossiers fort complexes avec de surcroît un nombre non négligeables de déplacements en province peut bien expliquer ce « coup de fatigue » comme il fut désigné par la presse.

Je n’aurais sans doute pas réagi à cette info sans la nouvelle bassesse de Lionnel Luca qui n’a eu de cesse de la prendre pour cible préférentielle - de même qu’une partie de la meute UMP - avant même qu’elle ne fût nommée à la Chancellerie comme je le signalai L’UMP et le FN s’essuient les pieds sur Christiane Taubira (12 mai 2012). Lui et « Chiotti » son compère de la Droite populaire - je prononce son nom à l’italienne ce qui me permet de tirer la chasse sur tous les étrons qu’ils pondent au même rythme sur Twitter - n’étant jamais en reste.

Christine Taubira victime d’un malaise à Bordeaux : Lionel Luca en profite pour se foutre de sa gueule

Ce parfait primate fachoïde et macho - espèce fort rare dans la nature et je suis persuadée que le yeti s’il existe a des mœurs plus policées - s’était déjà illustré en son temps en se permettant une grossièreté insigne autant qu’indigne qui fut très à propos épinglée par l’ami « Coup de Grisou » Après le « Durafour… crématoire » de JM Le Pen, voici la « Valérie Rotweiller » de Lionnel Luca ! (27 avril 2012).

Une grande partie de l’UMP dont bien entendu la Droite populaire tapent à bras raccourcis sur Christine Taubira et ses supposés « laxisme » et « angélisme » - les deux incontournables mamelles de la droite la plus extrême de l’UMP contre la gauche en matière de sécurité et de justice à l’égard des délinquants, ne connaissant que le gourdin et la prison et n’ayant que le plus parfait mépris pour la prévention.

En n’ayant garde d’oublier le trublion raciste Eric Zemmour dont la charge (éructée sur RTL) contre Christine Taubira - qui lui valut le soutien de Marine Le Pen ! - ne passa pas inaperçue dans le Landerneau médiatique « raciste et mysogyne » : Eric Zemmour au cœur d’une nouvelle polémique (La dépêche 26 mai 2012). Propos dont je rendis bien évidemment compte Copé dérape… du vote FN à Taubira (28 mai 2012) : « En quelques jours, Taubira a choisi ses victimes, ses bourreaux. Les femmes, les jeunes des banlieues, sont dans le bon camp à protéger, les hommes blancs dans le mauvais (…) Les femmes votent majoritairement à gauche depuis 1981, et dans les banlieues, Hollande a réalisé des scores de dictateur africain ». Il reproche en outre à la garde des Sceaux d’être trop « douce et compatissante », « comme une maman pour ses enfants, ces pauvres enfants qui volent, trafiquent, torturent, menacent, rackettent, violentent, tuent aussi parfois ».

Argument ignoble ! Répugnant ! Puant de stupidité... "bouche d'égoût" a encore frappé ! Parce que les mères de délinquants sont rarement douces et compatissantes lorsqu'elles sont convoquées dans un commissariat quand leur rejeton est en garde à vue. Elles les engueulent comme du poisson pourri et si les flics ne les retenaient pas leur flanqueraient une baffe à décorner un taureau. Parfois, elles le font... Seulement voilà, il s'agit le plus souvent de mères isolées qui travaillent très dur toute la journée (pour des clopinettes) et sont dépassées.

Zemmour, Ciotti, Luca (et un certain nombre d’autres du même acabit) même combat ! Dignes épigones de Jean-Marie et Marine Le Pen ils écrivent et parlent sous leur dictée.

Christine Taubira victime d’un malaise à Bordeaux : Lionel Luca en profite pour se foutre de sa gueule

Aussi quand je lus dans la foulée une autre brève d’Europe1 Luca raille le malaise de Taubira  (31 août 2012) j’eus envie de lui asséner les deux baffes qu’il mériterait avant même d’avoir ouvert et lu l’article. C’est dire que si après avoir pris connaissance de la teneur de son twitt d’une insigne connerie ma colère ne risquait pas de retomber, tout au contraire. Excusez du peu : « Le malaise de Ch Taubira est survenu à l'énoncé de toutes les mesures en faveur de la délinquance : en fait c'est une prise de conscience ! »…

« En faveur de la délinquance » ! Mais comment fait-il pour être en même temps en permanence aussi con qu’abject ? C’est sa marque de fabrique à n’en point douter. Ensuite de quoi il s’étonnerait « des réactions indginées après sa blague sur le malaise de Christiane Taubira »… Il faut beaucoup de cynisme pour oser parler de « blaque ». A l’évidence nous ne partageons nullement le même sens de l’humour. Celui des « beaufs » lourdingues et vulgaires de son espèce m‘a toujours indisposée.

Il ne railla pas certainement pas Nicolas Sarkozy quand celui-ci fut victime à la fin juillet 2009 d’un malaise supposé vagal - qui de mon avis devait bien plutôt être un accident coronarien : l’on ne pratique pas une coronographie, acte au demeurant non dénué de dangers, si l’examen clinique, l’électrocardiogramme et l’échographie sont « clean » même en poussant aussi loin que possible le « principe de précaution ». Non plus que personne à gauche ne s’en amusa à ma connaissance : l’on ne tire pas sur une ambulance.

Monsieur Luca vous êtes le parangon d’une parfaite « sale bête ». Je m’épargne d’autres noms d’oiseaux qui ne seraient guère plus élégants que vos propos. La maladie et la mort n’effacent pas les torts mais imposent un certain respect ou pour le moins le silence. Il n’y a que celle de Pinochet et Maurice Papon pour lesquelles j’ai fait montre d’une joie non dissimulée mais avouez que jugés pour l’ensemble de leurs œuvres criminelles, il y avait bien de quoi.

Vous êtes très certainement trop stupide pour comprendre et retenir la leçon que je vous donnerais néanmoins. Je n'ai pas éprouvé la moindre joie à l’annonce qu’Eric Raoult, victime d’un AVC avait été transporté dans un état critique dans un service de réanimation et qu’il lui fut dans un premier temps donné peu de chances de s’en tirer. La nature et la science ayant par la suite démenti ce sombre pronostic.

Pourtant, je n’éprouve aucune estime pour les positions ultra-réactionnaires du personnage. Alors ? Tout simplement, c’est un être humain tout à fait semblable à la grande majorité d’entre nous. Sa mort aurait plongé ses proches - il est marié, père et sans doute grand-père - dans l’affliction. Et c’est à eux que j’ai pensé en premier lieu. De même que lors du suicide de la femme de Luc Chatel je ne pus qu’exprimer mon émotion et ma compassion Pauvre Luc Chatel (23 janv. 2012) parce que dans ma longue vie j’ai connu trop de personnes totalement désarçonnées par le suicide d’un proche, ressassant jusqu’au vertige cette lancinante question sans réponse « Pourquoi ? Qu’avons-nous fait ou ne pas su faire ? ».

J’ai beaucoup de défauts, j’en conviens mais l’on ne me retira pas cette sensibilité à l’égard de la détresse de mes semblables. Mes frères et sœurs en humanité. Point barre.

Monsieur Luca vous n’appartenez donc pas à l’espèce humaine si les malheurs des autres ne vous inspirent que vos prétendues « blagues ». Primaire primate à moins que ce ne fut « sous-homme ». Je vous laisse le choix et ce ne sera point celui « du prince ».


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Kamizole 786 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte