Magazine Science & vie

Reponse a un lecteur qui a peur.......des belges!!!!!

Publié le 03 septembre 2012 par 000111aaa

CHER XYZ

Ce que je perçois de votre interrogation   d'aujourd'hui c’est l’application éventuelle par les belges du principe de précaution  étendu à l’extrême ( au nucléaire du MONDE ENTIER !) !

Puisque vous me demandez des nouvelles locales je vais vous donner celles que m’ont fournies les média belges  et il y en a de plusieurs sortes .

LA SITUATION DES TRANCHES

  ( copier coller)« (Belga) Le fermeture du réacteur nucléaire Doel 3 sera prolongée de deux mois. Le réacteur sera redémarré au plus tôt le 1er décembre, a annoncé GDF Suez, la maison-mère française de l'exploitant Electrabel, mercredi sur son site internet. Selon Electrabel, le timing a été revu en fonction des tests actuellement en cours sur la cuve du réacteur. Il n'est pas question d'éléments nouveaux qui seraient à la base de ce report, assure-t-on. »……..

« . "Il n'y a pas de nouveaux éléments qui auraient été découverts", insiste-t-elle. Selon Electrabel, les tests en cours prennent pas mal de temps, notamment parce que l'intervention d'experts externes est requise »

Mon commentaire : les cuves sont vides de combustibles car en période de test : que craignez-vous alors ? Dormez sur vos deux oreilles !

LA CREDIBILITE DE WILLY DE ROOVERE

Les premières déclarations de DE ROOVERE   ont été tellement alarmistes  remettant en cause  toutes les cuves des réacteurs existants  qu’elles l’ont quelque peu discrédité   . Mon commentaire technique vous expliquera plus loin pourquoi.

ACTUELLEMENT  son statut  à l’AFCN( la sureté nucléaire belge )est devenu branlant  . Je cite le copier-coller suivant « Le gouvernement fédéral ne semble pas de cet avis puisque, d’après le journal l’Echo, le remplacement de Willy de Roovere à la tête de l’AFCN semble s’accélérer. Celui-ci devrait en outre être remplacé par l’ancien directeur de la centrale de Doel… . Le gouvernement a également choisi une nouvelle fois de décrédibiliser son régulateur à travers les déclarations de certains ses ministres. Si la transparence tardive de l’AFCN suscite déjà la colère du gouvernement, on peut s’interroger sur l’attitude de celui-ci si l’agence avait fait preuve d’une transparence intégrale dès le mois de juin soit avant la décision de prolonger Tihange 1 de 10 ans. »

Il se trouve de plus que  DE ROOVERE  a initialisé la construction de  DOEL  3 et était au courant des défauts initiaux résultant de l’hydrogène  sur les dites cuves !!!On avait même parlé au SENAT BELGE !

LE PROBLEME TECHNIQUE DANS SA TOTALITE

  L E PREMIER PROBLEME  résulte de l’origine des matériaux  et des détails du process et des tests que la firme hollandaise a utilisés pour la construction de ces cuves : il faut retrouver des archives vieilles de trente ans ou plus !

Ayant travaillé sous la direction du Pr  JEAN CUEILLERON   j’ai assisté aux recherches de thèse  de mon camarade   RENE BLANCHARD  sur la détermination des alliages tungstène-bore et tungstene –silicium et il était nécessaire de travailler sous hydrogène  compte tenu des  hautes températures réalisées …..Mais  ce qui est parfois nécessaire et utile en laboratoire peut être une plaie en métallurgie de production  d’aciers de conformation particulière . I I existe des défauts qui apparaissent essentiellement sur des pièces de forge,  et qui sont disposés comme à  DOEL 3 suivant des orientations préférentielles. On les appelle des «  flocons » !

Comme les criques inter dendritiques, les flocons constituent, en principe, des défauts graves ; ils sont peu nombreux à la surface des pièces et sont rarement isolés ; ils constitueraient facilement des amorces de rupture différée ……. Il est donc nécessaire de connaitre l’origine des matériaux ayant constitué les très lourdes  charges des viroles de cuves  …Et 300 tonnes PAR CUVE ce n’est pas rien ! Des  ferrailles de départ et de récupération peuvent avoir été utilisées  et contenant de l’hydrogène…..

Dans les aciers, la formation des flocons est expliquée par l'existence d'hydrogène en solution dans le métal liquide. L'hydrogène qui subsiste lors de la solidification ne s'élimine que difficilement par diffusion. En cas de refroidissement brutal, la pression d'hydrogène, par son augmentation locale, suffit à provoquer une cavité locale. La décomposition martensitique de l'austénite favorise l'apparition des flocons.  Des traitements thermiques anti flocons ( avec refroidissement très lent), et d’autres types de précautions  dont l'élaboration en lingotière sous vide ou sur sole acide améliorent la qualité des aciers. La Société hollandaise savait elle d’ou ses matériaux provenaient ?

Le problème n’est d’ailleurs pas simple :Une équipe de chercheurs de l’Université de Kyushu et de l’Institut National des Sciences et Techniques Industrielles Avancées (AIST), dirigée par le professeur MURAKAMI Yukitaka, a découvert que sous certaines conditions, l’hydrogène pouvait renforcer la résistance à la fatigue de l’acier (L’acier etait un alliage à base de fer additionné d’un faible pourcentage de carbone (de 0,008 à environ 2,14 % en…). Ce résultat a paru de prime abord surprenant dans la mesure où les scientifiques cherchaient à expliquer le phénomène bien connu de fragilisation par l’hydrogène, c’est-à-dire la détérioration des propriétés mécaniques…….

LE DEUXIEME PROBLEME  résulte   de l’évolution structurale de ces aciers sous exposition neutronique  et leur  conformation est différente /  L ASN   ET L IRSN /France ont suivi les  quelques fissures ( radiales et non parallèles a la surface comme à  DOEL 3 ) qui sont apparues sur quelques viroles des cuves françaises ;il m’étonnerait que ces organismes CAUTIONNENT  L’EXPLICATION D’  UNE GEOMETRIE DANS LE GENRE BELGE   comme provenant  DE LA FLUENCE NEUTRONIQUE …….


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


000111aaa 168 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine