Magazine Auto/moto

BMW X5 2013 : un VUS qui vieillit bien

Publié le 03 septembre 2012 par Critiqueauto

On en est déjà à la septième année sur la dernière génération qui date de 2007. Inutile de dire que la refonte risque de s’annoncer pour 2014. Le BMW X5 2013 reste malgré tout un véhicule qui vieillit bien : il est luxueux et raffiné, sportif; il est également un franchisseur de première. Et dans sa catégorie, il se place parmi les meilleurs. Dans les faits, il est difficile à prendre en défaut, sauf peut-être dans sa gamme de prix qui va du simple au double entre le modèle de base et le X5 M.

Mécanique

Grosso modo, on a quatre versions du X5 : le xDrive35i, le xDrive35D, le xDrive50i et le X5 M. Chaque version dispose de sa mécanique propre. Le xDrive35i reçoit un 6-cylindres en ligne turbocompressé de 3 litres à double arbre à cames en tête (DACT) qui développe 300 chevaux et produit autant de couple. Il utilise une boîte de vitesses automatique à 8 rapports avec mode manuel.

Le xDrive35D profite, lui, d’un 6-cylindres en ligne turbodiesel à DACT qui génère 265 chevaux et produit un couple de 425 livres-pieds. Il est couplé à une boîte automatique à 6 rapports avec mode manuel.

Le xDrive50i est équipé d’un V8 de 4,4 litres biturbo à DACT qui l’amène à 400 chevaux. Son couple atteint 450 livres-pieds. C’est une automatique à 8 rapports avec mode manuel qui gère toute cette puissance.

Enfin, le X5 M, le délinquant de la gamme, reçoit le même V8 biturbo à DACT, mais sa puissance atteint les 555 chevaux, et son couple, 500 livres-pieds. La boîte de vitesses retenue pour ce VUS remarquable est une automatique à 6 rapports avec mode manuel. Si les trois premiers se débrouillent bien hors route, le X5 M est probablement celui qui y est le moins à l’aise.

Habitacle et carrosserie

Comme c’est le lot de beaucoup de véhicules d’origine allemande, le BMW X5, peu importe la version retenue, reste très conservateur dans sa présentation extérieure et intérieure. On aime ou on n’aime pas. À l’intérieur, donc, c’est très traditionnel, mais la qualité est présente partout, et dans la finition et dans les matériaux. À l’extérieur, outre la version M qui est plus dynamique, plus large, plus sportive, qui est chaussée de pneus taille très basse et qui montre un habitacle comportant des éléments exclusifs, les trois autres versions affichent les mêmes lignes, mais se distinguent visuellement par certains accessoires.

Dans l’habitacle, les ingénieurs ont fait un excellent travail pour contenir les bruits de vent et de la route au strict minimum. De plus, on ne perçoit aucun craquement à l’intérieur. Le coffre, à 620 litres, est grand. Si l’on abaisse le dossier des sièges arrière, on s’approche des 1 800 litres.

Conclusion

La version 2013 du X5 sera de toute évidence la dernière. Il semble bien que BMW renouvellera son VUS intermédiaire en 2014. Si vous voulez du nouveau, nous vous suggérons d’attendre; cependant, si vous voulez profiter de prix plus bas, une version 2013 pourrait représenter un bon investissement.

Par Richard Roch


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Critiqueauto 4649 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines