Magazine

L'Automne Asimov: Passer à l'histoire

Publié le 03 septembre 2012 par Espritvagabond
Le 8 novembre 1974, Isaac Asimov était invité à faire une lecture au Newark College of Engieering. Il a intitulé sa présentation: The Future of Humanity. Un ancien élève a découvert une cassette de cette présentation, et l'a placé dans le domaine public le 8 juin 1995.
L'Automne Asimov: Passer à l'histoireLors de cette lecture, Asimov élabore ses idées sur l'évolution de l'humanité au 21e siècle. Sa principale inquiétude était alors de savoir si l'humanité allait parvenir à survivre au 21e siècle; à la guerre nucléaire potentielle, d'une part, et aux changements climatiques, d'autre part, soulignant au passage la stupidité de l'humanité dans certains domaines collectifs.
"People are stupid. We wouldn't be in the mess we're in if that weren't so. Because believe me, we're in a mess. Now, it isn't very difficult to see that we're in a mess, or even to see years ago that we were in a mess."
Plusieurs éléments abordés dans cette lecture m'ont inspiré lors de l'écriture d'une nouvelle de science-fiction située dans un avenir proche***. Comme auteur, je partage le pessimisme d'Asimov sur ces questions. J'ai donc placé cette citation, tiré de sa lecture, en début de ma nouvelle:
"I hope you see a world in which mankind has decided to be sane. But I must say in all honesty that I figure that the chances are against it."
Mais ce que je retiens surtout comme idéologie de science-fiction, c'est ce qui suit:
"You know, pretending is a good thing because if you pretend long enough, you'll forget you're pretending and you'll begin to believe it."
C'est un peu ce qui permet de croire aux histoires que l'on lit, et à celles que l'on écrit.
L'Automne Asimov: Passer à l'histoireJe vous disais l'autre jour avoir participé au numéro 62 de la revue imagine... dans lequel je livrais une entrevue imaginaire avec Isaac Asimov, pour rendre hommage à l'écrivain lors de son décès.
Dans ce texte, j'avais colligé et réaménagé divers commentaires, anecdotes, bouts d'essais et notes publiées par Asimov au fil des ans sous la forme de réponses à mes questions lors de cet entretien imaginaire.
Pour l'occasion, j'avais dû obtenir des autorisations des éditeurs originaux de ces morceaux de textes d'Asimov, ce qui m'avait été aimablement accordé. Comme je n'ai pas les autorisations en question pour une autre utilisation, je ne me permettrai pas de rééditer ici cet entretien imaginaire, mais je peux au moins en livrer trois extraits*.
The Future of Humanity était une présentation scientifique, mais n'était pas dénué de commentaires socio-politiques, puisque le sujet était intimement lié aux politiques collectives. Dans sa fiction, Asimov n'aborde jamais les questions politiques autrement que dans un futur très éloigné. Je lui avais donc "demandé" pourquoi dans mon entretien imaginaire.
Pour ce qui est de la politique, le domaine ne m'intéresse pas puisque la plupart des décisions stupides qui sont prises par nos dirigeants le sont sur des bases politiques plutôt que scientifiques et logiques. Certaines personnes croient que leur contribution à l'histoire de l'humanité doit passer par la politique, mais je ne suis pas de ce nombre.
Utilisant un artifice qu'il avait lui-même mis en scène dans sa série de polar des Veufs Noirs, je demandais aussi: «Comment justifiez-vous votre existence?»
L'Automne Asimov: Passer à l'histoireJe ne crois pas que j'aie à la justifier, mais en supposant que ce soit le cas, je vous dirais que j'espère que mon passage sur terre aura pour résultat de faire mieux connaître la science à quelques personnes, qui seront ainsi mieux informées qu'elles ne l'auraient été si je n'avais pas vécu.
Enfin, je concluais l'interview sur cette question: Comment croyez-vous que vous passerez à l'histoire, dans la mémoire des gens?
Pour quelques lecteurs, je pourrais passer pour l'homme qui a prédit que le mont Everest ne serait jamais vaincu, cinq mois après qu'il ait été vaincu! (Rires)** D'autres pourraient me considérer comme l'inventeur du mot robotique, utilisé pour la première fois dans une de mes nouvelles***. J'aimerais bien passer à l'histoire en tant que scientifique, mais comme j'ai consacré mes activités scientifiques à la vulgarisation, on me reconnaîtra certainement comme auteur, et de SF par surcroît! 
--
* Version intégrale publiée dans imagine... 62, décembre 1992 sous le titre "Entretien imaginaire avec ce bon docteur"
** Entre l'écriture de la nouvelle "Everest" et sa publication en décembre 1953 dans Universe Science Fiction, il s'est écoulé neuf mois, au cours desquels Tenzing et Hillary ont vaincu l'Everest (en mai 1953).
*** Note de HM: J'y reviendrai dans un billet subséquent.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Espritvagabond 1757 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte