Magazine Politique

Comprendre la guerre (Henninger & Widemann)

Publié le 03 septembre 2012 par Egea

Parmi les livres reçus, voici un petit ouvrage remarquable. Écrit par l'ami Laurent Henninger (qui intervient régulièrement sur egea) avec son complice Thierry Widemann, il est composé d'une série de petites notules de deux pages, très bien troussées : intelligentes, cultivées, permettant à la fois de réfléchir et de faire un petit point sur la notion considérée, elles constituent un superbe outil d’initiation mais aussi d’approfondissement. Pour le béotien mais aussi l'amateur confirmé. Bref, tout le monde.

Comprendre la guerre (Henninger & Widemann)
source

1/ Je n'ai pas eu le temps de tout lire (l’ouvrage est remarquable pour une lecture dans les transports en commun : format poche, pas trop épais, fiches ni trop courtes ni trop longues, déroulement logique et bien fractionné), mais les premières pages m'ont enthousiasmé.

2/ La première partie traite de "la guerre et l’État" : bien sûr, nos auteurs sont clausewitziens, s'intéressant à des notions de base : qu'est-ce qu'une guerre, l'ennemi, l'identité, guerre limitée, guerre totale, guerre juste, nerf de la guerre, coalition, mercenaires, conscription, victoire, paix.... Les liens entre la guerre et le fait politique sont donc bien abordés.

3/ La deuxième partie traite de l'art de la guerre : principes stratégiques, tactique, surprise, stratagème, bataille, ville, dissuader sans le nucléaire?; le mythe de la guérilla, bien sûr la notion de révolution dans les affaires militaires (on attendait Laurent sur la question...!), le terrorisme, mais aussi des batailles : Verdun, l'étrange victoire allemande de 1940, et l'étrange défaite de 1940....

4/ La dernières partie s'intéresse à deux aspects conjoints de la guerre : les hommes et les armes : courage, virtus, hasard, femmes guerrières, psychiatrie militaire, désinventer une arme, voici quelques uns des thèmes abordés.

Une critique ? deux, en fait : l'absence d'un index (noms et notions) voire d'une chronologie ; et le désintérêt pour la chose économico-logistique qui aurait mérité plus de développements.

Pour le reste, un livre de 225 pages, très bien fichu et qui vient confirmer le dynamisme éditorial de Perrin et notamment sa collection tempus.

L. Henninger et Th. Widemann, Comprendre la guerre, histoire et notions, Perrin tempus, 2012? 226 pages. Pour 7,60 €, ce serait péché que de ne pas l'acquérir.

O. Kempf


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Egea 3534 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines