Magazine Poésie

Paul VERLAINE : Bon chevalier masqué qui chevauche en silence

Par Unpeudetao

Bon chevalier masqué qui chevauche en silence,
Le Malheur a percé mon vieux coeur de sa lance.

Le sang de mon vieux coeur n’a fait qu’un jet vermeil,
Puis s’est évaporé sur les fleurs, au soleil.

L’ombre éteignit mes yeux, un cri vint à ma bouche
Et mon vieux coeur est mort dans un frisson farouche.

Alors le chevalier Malheur s’est rapproché,
Il a mis pied à terre et sa main m’a touché.

Son doigt ganté de fer entra dans ma blessure
Tandis qu’il attestait sa loi d’une voix dure.

Et voici qu’au contact glacé du doigt de fer
Un coeur me renaissait, tout un coeur pur et fier

Et voici que, fervent d’une candeur divine,
Tout un coeur jeune et bon battit dans ma poitrine !

Or je restais tremblant, ivre, incrédule un peu,
Comme un homme qui voit des visions de Dieu.

Mais le bon chevalier, remonté sur sa bête,
En s’éloignant, me fît un signe de la tête

Et me cria (j’entends encore cette voix) :
 » Au moins, prudence ! Car c’est bon pour une fois.  »

Paul VERLAINE (1844-1896).
Recueil : Sagesse.

*****************************************************
 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Paul Valéry – Chanson à part

    Paul Valéry Chanson part

    Que fais-tu ? De tout. Que vaux-tu ? Ne sais, Présages, essais, Puissance et dégoût… Que vaux-tu ? Ne sais… Que veux-tu ? Rien, mais tout. Que sais-tu ? L’ennui... Lire la suite

    Par  Stéphane Chabrières
    CULTURE, POÉSIE, TALENTS
  • Paul Éluard – Poème (1918)

    Paul Éluard Poème (1918)

    J’ai eu longtemps un visage inutile, Mais maintenant J’ai un visage pour être aimé, J’ai un visage pour être heureux. *** Paul Eluard (1895-1952) – Poèmes pour... Lire la suite

    Par  Stéphane Chabrières
    CULTURE, POÉSIE, TALENTS
  • Paul Valéry – L’ange (1945)

    Paul Valéry L’ange (1945)

    Une manière d’ange était assis sur le bord d’une fontaine. Il s’y mirait, et se voyait Homme, et en larmes, et il s’étonnait à l’extrême de s’apparaître dans... Lire la suite

    Par  Stéphane Chabrières
    CULTURE, POÉSIE, TALENTS
  • Paul VERLAINE : En septembre

    Parmi la chaleur accablante Dont nous torréfia l’été, Voici se glisser, encor lente Et timide, à la vérité, Sur les eaux et parmi les feuilles, Jusque dans ta... Lire la suite

    Par  Unpeudetao
    POÉSIE
  • Jean-Paul Michel, poèmes

    Haine de l’entertainment pour : . la solitude ; la méditation ; la distance ; le tragique ; la profondeur ; l’écart ; l’amitié ; la beauté ; le « droit de se... Lire la suite

    Par  Poesiemuziketc
    MUSIQUE, POÉSIE
  • Paul Géraldy, poèmes

    Paul Géraldy, poèmes

    Passé Tu avais jadis, lorsque je t’ai prise, il y a trois ans, des timidités, des pudeurs exquises. Je te les ai désapprises. Je les regrette à présent. Lire la suite

    Par  Poesiemuziketc
    MUSIQUE, POÉSIE
  • PAUL VERLAINE - Beauté des femmes

    PAUL VERLAINE Beauté femmes

    Beauté des femmes, leur faiblesse, et ces mains pâles Qui font souvent le bien et peuvent tout le mal, Et ces yeux, où plus rien ne reste d'animal Que juste... Lire la suite

    Par  Ruedelapoesie
    POÉSIE

A propos de l’auteur


Unpeudetao 369 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine