Magazine Moyen Orient

Une saison estivale mi figue, mi raisin…

Publié le 04 septembre 2012 par Fouzi53 @fouzi53
Une saison estivale mi figue, mi raisin…

Le moins que l’on puisse dire est que l’été qui vient de s’écouler est loin de satisfaire les professionnels du tourisme malgré une petite embellie fin juin , début juillet et fin Aout. Nous sommes très loin des chiffres d’une saison estivale normale , effet Ramadan oblige et nous devons encore en souffrir jusqu’en 2017 année où le mois Saint devrait coïncider avec le mois de Juin.

Est ce à dire que nous devrions subir cet état de fait durant quatre autres années et ne pas essayer de changer les mentalités de nos concitoyens ainsi que la perception de nos prospects? La réponse est définitivement non,  autrement le plan Azur serait une utopie et notre stratégie balnéaire vouée à l’échec: L’été est une saison importante pour les vacances et représente 60% du Chiffre d’affaires Tourisme. De plus c’est la période durant laquelle nous avons une véritable concurrence et le fait d’être catalogué destination «ramadanisée», risque de nous soustraire des prévisions estivales des touristes potentiels.

En fait, nous devrions adopter une communication intégrant le Ramadan et en vanter les aspects positifs car il n’est aucunement question d’occulter notre spécificité ni nos valeurs mais au contraire les valoriser.

Valeur aujourd’hui, un grand nombre de touristes s’accommodent avec le Ramadan, d’autant plus que sa pratique en Europe est respectée par les non musulmans et nous remarquons aujourd’hui que les produits famille programmés par les TO ont fait des scores plus qu’honorables (82%) durant toute la saison estivale.

Malheureusement, les produits standards , c’est à dire sans animation, sans espaces ludiques et sans effort marketing ciblé, ont souffert du 20 juillet au 20 aout pour la plupart et cela continue.

Sur la partie tourisme interne, il est clair que nous aurons beaucoup de mal à changer les habitudes de nos concitoyens durant le Ramadan et malgré tous les efforts qui peuvent être consentis, nous aurons du mal à faire cohabiter jeûne et loisirs et les grands perdants seront les enfants qui ne sont pas encore en âge de jeûner et qui ont besoin de vacances.

Nous devrions nous inspirer de ce qui se fait ailleurs, notamment en Turquie et en Egypte et trouver des solutions pour que riment vacances et spiritualité et cela avant l’été prochain.

Bonne rentrée à tous….


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fouzi53 1788 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog