Magazine Afrique

Pourquoi on n'aime pas les Moustiques?

Par Yoyolajolie

Qui ne connaît pas moustique?


Pourquoi on n'aime pas les Moustiques?

Spot publicitaire Total Relax - Nouvelle Parfumerie Gandour

Le soir tu te couches, fatigué. Tu ne peux même plus parler à quelqu'un, tu veux juste loveravec ton lit. Tu te glisses dans les draps en savourant le touché douillet de tes coussins. Tu te laisses emporter tout doucement dans les bras de Morphée. C'est là que commence le vrai bonheur!
Tu t'assoupis paisiblement lorsque tu entends virevolter autour de ta tête. Tu sais de quoi il s'agit mais tu luttes quand même pour rester dans ton sommeil. Tu ne veux pas ouvrir les yeux, ça te demande trop d'effort. Tu te dis que ça va passer. Tu as menti!
A ce moment là, tu sens un picotement sur ton bras, sur ton pied, sur ta joue et même sur ta lèvre!!!! Ça commence à te gratter. Ça te pique-pique. Et tu grattes, tu grattes de plus en plus fort! Ta lèvre même est gonflée. On est en train de t'attaquer!! Tu le chasses du revers de la main. Il revient. Zzzzzzzzz! Zzzzz! Zzzzzzzzz! Il siffle dans tes oreilles, comme pour te provoquer: "Bèlèlou, tu ne me vois pas! Bèlèlou, tu sais pas où je suis!" Il chauffe ton coeur*. Quand tu ne l'entends plus, c'est qu'il est en train de te piquer, et il n'est pas rassasié. Tu te rends compte que ce suceur de sang t'attendait patiemment tapis dans l'ombre comme un charognard. Il s'est dissimulé dans ta chambre et attendait que le couvre-feu soit déclaré. Une fois dans la pénombre, il t'a localisé, toi, sa proie. Tel un vicieux, il t'a laissé t'évanouir dans le vertige du sommeil avant de sortir de sa réserve, foncer sur toi, boire ton sang et en plus t'infecter de ses oeufs qu'il pond sous ta peau! Il a même osé t'embrasser! Et avec ça il te nargue?
AYA!!!?? Mais les gens n'ont plus aucun respect!
Ton sommeil est gâté. La guerre est déclarée! Contraint, tu rallumes la lumière. Tu es sur tes gardes. Tes oreilles sont dressées comme si un génie te parlait. Tes yeux rouges sont écarquillés comme ceux d'un drogué. Cette affaire ne peut pas durer toute la nuit! Tu finis même par t'adresser à lui comme à un être humain : "Toi, moustique là, c'est avec moi tu t'amuses? Tu es qui et puis tu veux m'empêcher de dormir? La vérité, si je ne t'ai pas tué là, c'est pas moi!" 
Tu te décides à sortir l'artillerie lourde: les insecticides. Baygon, Timor, Oro... Tu as toutes les marques chez toi. Tu brûles de l'encens à la citronnelle. Tu te badigeonnes de crème anti-moustique. Tu t'enveloppes dans tes draps comme un nem et tu te promets de racheter une nouvelle moustiquaire. Tu transpires comme un bouc dans cette chaleur mais tu n'oses pas allumer ta clim de peur de ne pouvoir l'entendre pour l'attraper. Tu étais déjà fâché, maintenant tu es énervé. Dans ces circonstances, tu te dis que ta plus belle vengeance serait de l'écrabouiller sans aucune pitié dans tes deux mains. Là, ta fierté en serait rehaussée!
Mais tu as affaire à un fin stratège. Il est malin comme un renard. Il s'est planqué dans un coin de ta chambre, en attendant que ta citronnelle finisse, que ton insecticide s'évapore et que tu succombes à la fatigue. Il connaît par coeur toutes ces armes là. L'expérience lui a appris à les déjouer. Il a également étudié ton espèce. Parce qu'il sait que tu ne peux pas lutter longtemps. Il voit tes yeux se fermer sous le poids de tes paupières lourdes. Il voit ta tête qui tombe de ton cou toutes les 3 minutes. Et quand tu rouvres les yeux, il sait que tu vois deux-deux*. Il a apprit la patience, comme un vrai killer. Et surtout, il sait qu'il y a au moins un carré de peau qui reste. Un carré de peau sur lequel tu n'as pas bien appliqué ta crème anti-moustique. Il sent ça de loin. Il va revenir à la charge sournoisement et va piquer à cet endroit là même. Et s'il est trop fâché, il va te donner palu cadeau!
Mais comme Dieu ne dort pas! Il a oublié qu'il a bu ton sang jusqu'ààààà il a du mal à se déplacer. Son ventre est gonflé on dirait un buveur de bières. Il a oublié qu'il n'a plus la même réactivité qu'au début de la bataille. Mais il va tenté le coup quand même car pour lui tu es un gaou. L'heure de ta revenge à sonné!!
KPA!!! Tu l'as eu! Tu découvres dans tes mains une petite tâche noire dans une marre de sang.
Il est 3 heures du matin. C'est petit moustique là qui t'as fait veiller!
Depuis la nuit des temps on a chassé moustique. Mais il fini pas.On tape ooh, on tape des mains. Il siffle toujours dans nos oreilles.On a créé insecticides pour le détruire. Il quitte pas.On a fabriqué des protections comme la moustiquaire. Il gère pas ça.On a imprégné les moustiquaires de répulsif. Il est toujours là. Et en plus il nous transmet le paludisme.On a donc mit au point des médicaments pour lutter contre la paludisme. Mais on souffre toujours de palu.On a fait prévention. Le moustique est toujours calé.
A tel point qu'on a l'impression qu'il devient un mutant. Pshiit par-ci, pshiit par là, le moustique résiste, s'adapte, se protège lui-même contre les agressions. Les ivoiriens ont fini par dire que le moustique prend Baygon pour faire déodorant! 
Malgré la résistance de cet insecte, nous ne nous avouons pas vaincu. Nous démontrons même notre force de frappe sur notre petit écran national... avec une bonne dose d'humour.
1/ Avant, on était sapé dans des vestons pour parler des bienfaits de Super Timor.
2/ Aujourd'hui, on fait ambiance facile avec l'humoriste Bakary, pour vanter les mérites des produits anti-moustiques Total Relax.


/* C'est ma pub préférée du moment! */
Clip façon DJ, avec beaucoup d'humour et un message court qui se retient facilement grâce une danse: "La danse du moustique".
Vraiment, on a fini avec ça!
Total Relax, avec toi je suis Relax
je me sens "Oulèze"...
3/ Désormais, le moustique fait partie intégrante de notre culture.
On fait concept avec.

Clip musical de Ramatoulaye, humouriste ivoirien.
Nous les ivoiriens, on dit de tout oooh!
Un sage a dit un jour: "Moustique n'aime pas s'amusement où on applaudit", mais un autre a dit aussi  "Si tu crois que tu es trop fort, mets-toi au milieu de moustiques". Dans cette affaire là, on est Z à Z.
Mais je te dis hein, Moustique, un jouuuuuuuuuur, on va finir avec toi!
Il chauffe ton coeur: il t'énerve.
* voir deux-deux: voir flou

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Yoyolajolie 418 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte