Magazine Environnement

Quand le « Greenwashing » prend tout son sens

Publié le 04 septembre 2012 par Heilios

Fer de lance du « Marketing vert » soumis à l’épreuve des villes et des territoires, le « Greenwashing » est à n’en pas douter un outil très en vogue, qui prend aujourd’hui une toute autre dimension sur les terres de l’Oncle Sam !

Tout droit issu des « thinktank » spécialistes de l’analyse des stratégies marketing, ce terme désignant une méthode bien rodée s’appliquait jusque-là essentiellement au monde professionnel. Nous en faisions d’ailleurs, il y a peu, une petite analyse, appliquée aux projets de territoire sur Urbanews.fr. Pour faire simple, et dans la caricature, prenez quelque chose de bien « crade », et repeignez le tout à l’aide d’un grand pot de peinture verte… cette chose devient alors tout de suite plus sympathique :)

Bree's House - Wisteria Lane

Bree’s House – Wisteria Lane

Plantons la suite du décor en s’appuyant sur nos séries américaines préférées, et j’ai plus précisément en tête la pelouse bien verte de Bree Van de Kamp, (Desperate Houswiwes) ou encore l’alignement des parcelles de gazon présentes dans le générique de la série Weeds, certes très « cliché » mais sans doute représentatif de l’importance qu’attachent nos voisins d’outre atlantique à l’entretien de leur précieux or vert !  Enfin, ajoutons à tout cela une vague de sécheresse sans précédent frappant les États-Unis-Unis depuis de nombreuses semaines.

Le lien entre les deux derniers éléments est indéniable : sécheresse mémorable et pelouse verdoyante ne font définitivement pas bon ménage, à moins d’avoir une sacrée somme d’argent à engloutir dans une perfusion délivrant l’eau nécessaire à la survie de votre beau gazon. Bien souvent, la lutte parait donc perdue d’avance et la perspective d’une pelouse arborant des couleurs printanières s’évapore elle aussi !

Une herbe bien verte malgré la chaleur ! - Weeds

Une herbe bien verte malgré la chaleur ! – Weeds

Lassés d’une telle déroute face à la sécheresse grandissante, les américains ont trouvé LA solution en appliquant littéralement un véritable « Greenwashing » à chaque parcelle d’herbe jaunie !  Et pour cela, rien de très compliqué, puisque plusieurs sociétés américaines (« Grass is Greener Lawn Painting », « Yard Green »)  sont désormais spécialisées en la matière et viennent, en échange de quelques dollars, pulvériser votre herbe d’un liquide vert – organique – lui assurant la verdure d’un terrain de golf écossais. Un remède miraculeux, a priori inoffensif et non toxique pour les enfants et les animaux, non affecté par les intempéries et dont l’effet serait assuré pendant trois à cinq mois…

Jugez plutôt !

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=F2ZUrmDSo7I&feature=player_embedded[/youtube]

Pour la « modique » somme de 315 euros, vous pourrez vous offrir un bidon de 19 litres de « Lawn Paint Concentrate » , auxquels il faudra ajouter le prix du pulvérisateur, 125 euros…

Source : Le Monde

Mots-clés : Bree Van de Kamp, Desperate Housewiwes, eau, Gazon, Golf, Grass is Greener Lawn Painting, greenwashing, Marketing Vert, Peinture, Peinture Verte, Pelouse, Thinktank, Verdure, Weeds, Yard Green


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Heilios 10539 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte