Magazine Conso

5 conseils pour le Zamioculcas

Par Joël Bruffin @joeltwitt38

Si l’entretien des plantes n’est pas votre fort, le Zamioculcas, ce véritable résistant peut devenir le compagnon de vos rêves.

Zamioculcas

Pas assez d’eau, arrosages trop irréguliers, air sec, manque de lumière ou excès d’ensoleillement... peu importe, le Zamioculcas s’en fiche ! Voilà pourquoi il remporte de plus en plus de succès. Rien ne peut arrêter sa croissance, même dans les conditions les plus déplorables.L’art de la survie est inscrit dans ses gènes. Après tout, il faut être coriace, créatif et économe pour s’épanouir dans les plaines rocheuses et au pied des hautes terres du Kenya, du Zimbabwe, de Tanzanie ou du Malawi, car la présence d’eau n’y est jamais garantie. Si vous prenez bien soin de lui, votre Zamioculcas peut même vous réserver une surprise assez rare :des fleurs ! Membre de la famille des Aracées, il présente une inflorescence similaire, une sorte de petit arum .

Pour garder votre Zamioculcas chez vous :

  • La température ambiante lui convient très bien, mais il craint le froid pas en dessous de 15° .
  • Pas trop d'eau, mais de l'engrais régulièrement, tous les mois.
  • Ombre ou lumière, cette plante n’a pas de préférence. 
  • Plus son pot est grand, plus elle gagnera en hauteur et en volume. Par contre si vous préférez les petits formats, laissez le dans son pot d’origine. 
  • De temps en temps, tournez-le vers la lumière pour homogénéiser sa croissance. 

C'est une plante vraiment facile à vivre !

Zamioculcas-02

images Office Hollandais des Fleurs


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Joël Bruffin 10955 partages Voir son profil
Voir son blog

Dossier Paperblog