Magazine Culture

DIOR joaillerie : La gourmandise n’a pas de prix !

Publié le 10 juillet 2012 par Fabricegil @thenewreporter

DIOR joaillerie : La gourmandise n’a pas de prix !Quand on s’appelle Victoire, il y a sans doute des batailles à livrer, à gagner !Depuis 1999, Victoire de Castellane dépoussière la joaillerie française et impose son propre style fantasque, un tantinet capricieux au sein de la Maison Dior. Connue pour son humour, sa créativité et sa bonne humeur, l’arrière-petite-nièce du politicien Boni de Castellane, possède plusieurs facettes, desquelles on décèle une gourmandise assumée. Une luxueuse frugalité que la talentueuse créatrice ne cache guère. Croquant avec avidité les gemmes multicolores de ses futures collections joaillères, Victoire de Castellane soigne avec prévenance, l’aspect vivant de ses précieuses friandises.
A l’occasion de la prochaine Biennale des Antiquaires de Paris, la Maison Dior dévoilera quelques uns de ses bijoux, présentés en exclusivité durant la semaine de la Couture.
Après avoir exposé la collection "My Dior" dont le charme minimaliste concentre toute la force du bijou sur la finesse du cannage, Victoire de Castellane renoue, cette année,  avec son goût légendaire pour la profusion de pierres précieuses aux couleurs éclatantes. Intitulée "Dear Dior", les propositions de cette ligne voyage à travers des influences orientales et exotiques grâce aux opales, aux bouquets de grenats spessartites qui enrichissent les pièces.

DIOR joaillerie : La gourmandise n’a pas de prix !

"Dear Dior" – Pièce unique Bague "Résille Bouquet d’Opales"Platine, or jaune, diamants, opales noires, améthystes, émeraudes, grenats démantoïdes, saphirs et turquoises

Si les pierres évoquent des paysages lointains, l’influence principale de "Dear Dior" se situe dans les salons feutrés de la Maison.Victoire de Castellane souhaite retracer l’esprit des bijoux Couture que Monsieur Dior glissaient au cou de ses mannequins quelques minutes avant d’entrer sur la "passerelle". En hommage au travail du Monsieur, la créatrice a travaillé l’apparat du bijou, mais aussi le dos de celui-ci, dont la monture reprend le dessin exact des motifs de dentelle qu’ornaient les robes du Couturier.

DIOR joaillerie : La gourmandise n’a pas de prix !

"Dear Dior" – Pièce uniqueBoucles d’Oreilles "Résille Bouquet d’Opales"Platine, or jaune, or rose, diamants, opales noires, améthystes, émeraudes, grenats démantoïdes, saphirs et turquoises

Les couleurs vives et le rare éclat des bagues, colliers et boucles d’oreilles enchantent le monde du luxe et de la joaillerie par la fraîcheur et l’audace émanée d’un tel travail.Excentricité et volumes surdimensionnés redeviennent alors les atouts de fabrique d’une Maison renaissante. Les collections Dior Joaillerie sont toujours aussi fascinantes, travaillées jusqu’au détail ultime, chaque fois clairement désirées par les célébrités comme par une clientèle quelque peu… avertie !The Reporter

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fabricegil 617 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog