Magazine Cinéma

Trinity Harbor T. 1 : Refuge à Trinity de Sherryl Woods

Par Evenusia @Evenusia

refuge a trinity

Résumé de l'éditeur : 

On jase sur son célibat ? On jase sur la drôle de famille qu’elle forme avec Tommy, petit orphelin de dix ans qu’on lui a confié ? Daisy s’en fiche. Elle adore Tommy et, en tant que fille d’un homme puissant, elle a l’habitude qu’on critique ses faits et gestes. Mais La situation se complique encore quand la « famille » s’agrandit : contre toute attente, on a retrouvé l’oncle de Tommy, un certain Walker Ames, qui vit à Washington. Assez vite, ses fréquentes visites attirent l’attention des bonnes âmes de Trinity… et cette fois, Daisy ne peut pas nier qu’elles n’ont pas tout à fait tort de se poser des questions — car Walker est décidément très séduisant…

Mon avis : 

Daisy recueille chez elle, Tommy, un orphelin de 10 ans quelque peu agité. En agissant ainsi, elle se met tout le monde à dos : d'abord son père, le très influant Robert King Spencer, puis les habitants de la petite ville de Trinity ainsi que les services sociaux. Des recherches permettent de retrouver la seule famille de l'enfant : un de ses oncles, Walker Ames, inspecteur de police à Washington.

Il n'y a pas de place pour Tommy dans la vie dangereuse que mène Walker surtout qu'il néglige déjà ses deux enfants issus de son mariage. Il décide tout de même de se rendre à Trinity pour faire la connaissance de Tommy. Les habitants de Trinity ne voient pas d'un bon oeil les allées et venues de l'inspecteur Ames d'autant que Daisy lui a proposé de loger chez elle, le temps qu'il prenne une décision pour la garde. Mais Daisy est loin de ressembler à la vieille fille qu'il s'imaginait et la proximité de cette fille qui prend très à coeur la garde de son neveu le destabilise totalement.

Sherryl Woods regroupe ici tous ses ingrédients préférés. Elle sait parfaitement nous dépeindre l'atmosphère de Trinity, petit port qui incarne le rêve américain, avec sa vie tranquille de province, ses jolies embarcations et ses boutiques d'antiquités. Elle nous fait d'abord un tableau idyllique de la vie quotidienne de ses habitants avec, entre autres, le restaurant tenu par un des frères de Daisy, le café avec ses éternels habitués et l'église où se retrouvent les fidèles. Tout cela dans une ambiance très familiale. Mais l'auteure sait aussi très bien nous décrire l'envers du décor avec les ragots qui prennent de l'ampleur et alimentent toutes les conversations. Bref le rêve qui peut rapidement tourner au drame quand tout le monde s'y met.

Si l'attirance de nos deux héros est évidente dès le début du roman, on prend plaisir à suivre leur approche. Tous deux sont animés par le même désir d'obtenir le meilleur pour Tommy. Daisy, qui a vécu une expérience dramatique avec un précédent petit ami, est tout d'abord très sceptique et elle ne veut pas que son attirance pour le séduisant inspecteur puisse l'éloigner de son but d'adopter Tommy. Walker de son côté doute de sa capacité à élever l'enfant de sa soeur alors qu'il a déjà échoué à élever les siens. Une affaire de drogue viendra pimenter toute cette histoire et si le ton reste léger et que l'histoire souffre de quelques longueurs, on passe tout de même un agréable moment.

Lu dans le cadre du Cercle des Lectrices Harlequin.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Evenusia 26490 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines