Magazine Sport

Alain Bernard et sa combinaison

Publié le 26 mars 2008 par Edwilliamson

Vous n’avez pas pu y échapper, un sportif français qui bat des records du monde c’est rare (c’est même vachement rare) donc on en est fier et on le montre !

Alain Bernard et sa combinaison

Mais le nageur arrivé en troisième position dans la fameuse finale du 100m a gâché la fête en affirmant que sa combinaison Speed, nouvellement homologuée par les hautes instances de la natation, l’avait avantagé (et par là, aurait avantagé tous les nageurs qui ont récemment abaissé leurs records, et parfois les records du monde, en portant cette combinaison). Au-delà de cette jalousie (qu’aurait-il dit si lui aussi avait été “équipé” comme Alain Bernard), et des réflexions franchouillardes qui m’arrivent («ah ces Italiens !») et que je réprime, il y a une question qui me turlupine, et qui arrive (comme d’hab’) après que le mal soit fait :

Pourquoi autorise-t-on ces “équipements” ?

Jusqu’il y a peu, ça se limitait dans les sports individuels à des pointes (les chaussures à crampons en athlétisme) de marques différentes et puis … Les casques profilés ont fait leur apparition, des innovations techniques en pagaille ont fait leur apparition, on en a homologués certaines, d’autres non, certains sportifs les ont utilisées, d’autres non, on était pas trop au courant de ce qu’elles permettaient …

Bref, aucune harmonisation.

Or qu’est-ce que la compétition sportive sinon la confrontation de deux êtres humains (pour simplifier) en chair et en os, uqi s’affrontent avec les mêmes attributs physiques, plus ou moins développés selon leur travail personnel ? En introduisant ces nouvelles technologies on a dénaturé la performance physique en ajoutant au travail personnel du sportif le travail d’une industrie faite pour améliorer les performances sportives.

Mais ces performances ne sont dès lors plus tout à fait naturelles. Ce ne sont plus deux êtres humains égaux qui se retrouvent face-à-face. Et même s’ils ont tous les deux le même “équipement”, j’ai l’impression … qu’ils perdent de leur humanité …

Autoriserons-nous bientôt aux nageurs d’avoir des palmes juste pour améliorer leurs performances ? Après tout, si tout le monde a le droit d’en porter, pourquoi pas, hein ?

Et bientôt les coureurs du 400 mètres auront des casques profilés comme ceux des cyclistes pour fendre l’air plus rapidement, les footballeurs auront des chaussures avec des crampons qui d’adapteront automatiquement au sol ou des jambes bioniques (et dans ce cas le “Until then” de la publicité de Puma prendrait tout son sens : voir la pub en question) …

Jusqu’où ira cette mécanisation du sport ?

On voit aujourd’hui avec l’”affaire Speedo” que beaucoup craignent (en mettant en doute les performances d’Alain Bernard, qui aurait d’ailleurs sûrement eu un record du monde, car c’est un grand champion et il l’avait déjà prouvé, sans combinaison) ce pervertissement de la performance sportive.

Je pense qu’il faut stopper l’hémorragie avant que cette mécanisation grandissante du sport ne pervertisse toutes les disciplines et dénature complètement le sport, comme elle a déjà mis à mal le cyclisme, et maintenant la natation.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Edwilliamson 7 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog