Magazine Immobilier

Ca y est, les prix baissent à Paris !

Publié le 11 septembre 2012 par Efficity @Efficity

Les prix de l’immobilier amorcent leur baisse à Paris alors que le volume des stocks poursuit sa progression

Ca y est, les prix baissent à Paris !

L’été a porté conseil aux propriétaires souhaitant vendre leur logement : ils commencent à céder sur les prix afin  de s’adapter au marché. Nous avions annoncé au début de l’été que tous les facteurs se mettaient en place pour provoquer une baisse des prix mais que la baisse des prix n’était pas encore visible. Ce n’est plus le cas.

Ainsi, le prix du M2 cède 0,3% à Paris entre juin et fin août et termine à 8 348 euros du mètre carré. La tendance est identique dans les départements de la petite couronne : les prix / M2 des Hauts-de-Seine, de la Seine Saint-Denis et du Val de Marne cèdent respectivement 0,5%, 0,8% et 0,5%.

Les stocks de biens en vente continuent de progresser en raison de l’allongement des délais de vente. Il y a par exemple 18% de biens supplémentaires en vente à Paris.

Le retournement d’un cycle

Les prix de l’immobilier parisien baissent dans 11 des 20 arrondissements. A la vue de l’environnement économique,  on  peut  tout  de  même  constater  une  vraie  résistance  du  marché.  Pourquoi ? Selon Christophe du Pontavice, Président d’EffiCity « Le marché de l’immobilier à Paris est mondial, ce qui lui permet de maintenir des prix élevés en ne subissant pas uniquement la conjoncture française. D’autre part, même si les stocks augmentent, l’offre demeure inférieure à la demande. Enfin, même à des prix élevés, les acheteurs sont toujours là. En revanche, ils sont beaucoup plus exigeants. »

Dans les départements des Hauts de Seine, Seine Saint Denis et Val de Marne, plus de 60% des communes affichent des baisses de prix. Les plus fortes baisses sont enregistrées à Bobigny (-2,4%), Villeneuve-La-Garenne (-2,3%), Clamart (-1,9%) et Epinay-sur-Seine (-1,8%).

Selon  Christophe  du  Pontavice,  Président  et  fondateur  d’Efficity.com  « Depuis  plusieurs  mois,  les fondamentaux  de  l’offre,  notamment  la  solvabilité  et  la  confiance  des  ménages,  s’effritent.  En conséquence, les prix en banlieue commencent à se détendre ».

Le pouvoir d’achat s’améliore nettement à Paris et en Ile de France

Avec des prix et des taux orientés à la baisse, logiquement, le pouvoir d’achat immobilier s’améliore en Ile de France. Les acheteurs franciliens peuvent en moyenne s’offrir entre 1,5% et 2% de mètre carrés supplémentaires. A noter que, pour acheter un appartement de 50m2, l’effort sera 50% supérieur à Paris par rapport au 94. Il y faudra 134 mois de salaires contre 91 dans le Val de Marne

Estimation immobilierer à  Paris : Consultez notre baromètre des prix immobiliers à Paris ou utilisez notre outil d'estimation immobilère pour connaître le prix de votre bien.



 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Efficity 479 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine