Magazine Auto/moto

Mazda6 2014 : une autre intermédiaire qui abandonne le V6

Publié le 11 septembre 2012 par Critiqueauto

La technologie SKYACTIV est de plus en plus à l’honneur du côté du constructeur d’automobiles japonais Mazda. Et ce sera encore plus vrai avec la nouvelle Mazda6 2014. Les premiers véhicules du fabricant à profiter de cette technologie ont été la Mazda3 et le CX-5. L’objectif premier de Mazda est donc de réduire le poids le plus possible et de proposer des technologies écoénergétiques aux acheteurs de la 6.

Mécanique

Le Salon de l’auto de Moscou a été le théâtre du lancement de la version 2014 de la Mazda6. Le modèle présenté par Mazda au Salon de Moscou propose un choix de deux mécaniques à 4 cylindres. Il y a de fortes chances que le modèle nord-américain nous arrive avec le même choix en raison du fait que Mazda a abandonné le V6 dans son intermédiaire. Les deux moteurs proposés sont les suivants : un 4-cylindres de 2 litres et un 4-cylindres de 2,5 litres.

Le moteur de 2 litres est le même moteur à double arbre à cames en tête (DACT) qui se retrouve sous le capot de la Mazda3. Ce moteur développe une puissance de 148 chevaux et produit un couple de 155 livres-pieds. On aura le choix de deux boîtes de vitesses à 6 rapports, une manuelle et une automatique. La consommation de carburant combinée pourrait atteindre aussi peu que 6 litres aux 100 kilomètres.

La seconde mécanique proposée, le 4-cylindres de 2,5 litres à DACT, développera vraisemblablement une puissance de 189 chevaux et produira tout autant de couple. Ce moteur ne sera toutefois offert qu’avec la boîte de vitesses automatique. La consommation de carburant combinée prévue sera de 6,5 litres aux 100 kilomètres. Les modèles équipés de cette mécanique recevront le système i-ELOOP; ce système recharge un condensateur au freinage, ce qui permettra d’utiliser des accessoires comme la radio et le climatiseur sans imposer de charge additionnelle à l’alternateur. Selon le fabricant, ce système seul permet des économies de carburant qui peuvent atteindre 10 %.

Habitacle et carrosserie

Grosso modo, la nouvelle Mazda6 recevra des plaques sous le châssis pour réduire la résistance à l’air ainsi qu’un aileron sur le couvercle du coffre. Alliés aux lignes fuyantes de la carrosserie inspirées du concept Takeri, ces deux éléments contribuent à assurer un coefficient de traînée de 0,26 à la 6. Il est important également de noter que les ingénieurs ont réussi à réduire le poids de la voiture de 136 kilos. Pour ce faire, on utilise de l’acier plus léger et 30 % plus rigide. On a également réduit les dimensions de la voiture, qui perd 76 millimètres au passage, mais on a augmenté l’empattement. Les occupants des sièges arrière disposeront ainsi de plus de place pour les jambes.

Conclusion

Si Mazda a travaillé très fort pour améliorer le rendement écoénergétique de sa 6, elle n’en a pas négligé pour autant les qualités dynamiques ni l’aspect sécurité. La Mazda6 se pointe donc dans le marché avec des arguments de poids, mais elle devra affronter une concurrence japonaise et américaine qui ne lui fera pas de cadeau. La nouvelle Mazda6 sera commercialisée à la fin de l’année en cours.

Richard Roch


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Critiqueauto 3727 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines