Magazine Société

Vous souhaitez aider Giuseppe Belvedere ?

Publié le 13 septembre 2012 par Asse @ass69014555

comment aider Giuseppe Belvedere devenu sdf parce qu'il soigne les pigeonsSi vous souhaitez aider Giuseppe Belvedere, trois choses semblent indispensables :

1) Connaître son histoire en lisant ce que nous avons déjà publié à son sujet

1 4 mai 2012- 2 22 mai 2012 - 3 26 juillet 2012 - 4 5 août 2012 - 5 29 août 2012

2) Rejoindre le collectif

Sur la page de soutien

Sur l'évènement

3) Découvrir comment l'aider ?

En signant la pétition

En envoyant un courrier au maire du 4e arrt de Paris, au maire de Paris, aux ministères... Exemple ci-dessous :

- Par la poste
- Par email : christophe.girard@paris.fr
- Par fax : 01 44 54 75 06
Précisez l'adresse du forum www.entraides-citoyennes.org
MERCI POUR GIUSEPPE !
______________________________
_________________________
Mairie du 4e
M. Christophe GIRARD, maire
2 place Baudoyer
75181 Paris Cedex 04
A l’attention de M. Christophe GIRARD, maire du 4e arrondissement de Paris
Monsieur,
Vous souvenez-vous de Giuseppe Belvédère, cet homme expulsé il y a environ 18 mois de l’appartement qu’il occupait au 131 rue Saint Martin dans le 4e arrondissement, sous le prétexte officiel de ne pas utiliser l’appartement en « bon père de famille » ?
Une expulsion en réalité motivée parce qu’il soigne et nourrit les pigeons du quartier. Une expulsion réalisée sans égard pour sa santé fragile et avant même que le jugement d’appel ne soit rendu !
Depuis ce temps,
- Giuseppe « habite » dans sa voiture rue Saint Martin et refuse toute solution d’hébergement, même au cœur de l’hiver. Il y a eu très froid et a été violemment agressé plusieurs fois, ce qui a nettement aggravé son état de santé (problèmes de dos, dents cassées, narcolepsie...).
- Comme si cela ne suffisait pas, sa voiture – son seul domicile – est régulièrement mise en fourrière. Il y a quelques jours, des témoins ont assistés, choqués, à un échange entre la police et M. Belvédère : « Les policiers ont affirmés que sa voiture sera mise en fourrière jusqu'à ce qu’il quitte le quartier. Ils lui ont conseillé d'aller le long de Seine, derrière le collège Couperin, là ou vivent de nombreux SDF. Ils se sont montrés clairs sur le fait qu'il n'avait plus le choix, les forces n'étant pas les mêmes… »
- Le 21 août dernier, une saisie arrêt sur la retraite de Giuseppe - inférieure à 600 € - a été mise en place : tous les mois, on va lui prélever 50 € jusqu’à ce qu’il se soit acquitté des 10 312,50 € d’amendes, c’est à dire dans 17 ans ! Il sera mort bien avant…
Allez-vous laisser perdurer la situation inhumaine vécue par cet homme de cœur, sobre, sain et cultivé dont le seul « crime » est d’aimer les pigeons ? C’est ce que se demandent déjà plus de 1 500 personnes rassemblées sur les réseaux sociaux en quelques mois pour défendre sa cause.
Giuseppe n’a pour tort que de souhaiter continuer à soigner les pigeons. Une association étudie une proposition de partenariat avec lui afin d’éviter leur concentration en un même lieu. A cet égard, tous s’impatientent de la lenteur d’exécution de la décision adoptée en 2008 par le Conseil d'arrondissement du 4e arrondissement d’installer un pigeonnier contraceptif dans le quartier...
Nous vous demandons d’intervenir avec diligence auprès de vos services, de la mairie de Paris et de toutes les instances concernées pour :
- mettre fin aux enlèvements de véhicule et aux verbalisations
- obtenir une main levée sur les saisie arrêts
- reloger M. Belvédère dans son quartier avant l’hiver
- nous préciser l’avancée de vos orientations en ce qui concerne la prolifération des pigeons
C’est dans l’attente de votre réponse – et dans l’attente de l’entretien que nous espérons nous voir accorder – que nous vous prions de croire, monsieur le maire, en l’expression de nos salutations courtoises.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Asse 15027 partages Voir son profil
Voir son blog