Magazine Médias

Il n’est de pire sourd…

Publié le 17 septembre 2012 par Patrickmottard @patrickmottard

Conseiller général consciencieux, j’ai participé avec assiduité aux trois réunions de concertation au CAL Gorbella (sur invitation… il y a comme une défaut aurait dit Fernand Raynaud !) sur l’avenir des terrains du Ray : mardi et jeudi, la semaine dernière, et ce lundi. Cela a donné plus de six heures de débat sous la baguette d’un improbable Monsieur Loyal, sorti dont ne sait où, imposé par les organisateurs.
Au final, on peut légitimement se demander si cette énième concertation était bien utile.
En effet, depuis que la décision de transférer le stade dans la plaine du Var a été prise, les riverains du Ray et, plus généralement, les habitants de Nice Nord, disent à peu près la même chose : profitons de l’opportunité procurée par ces 7 hectares libérés au cœur du quartier pour permettre à celui-ci, surdensifié et étouffé par la circulation, de respirer enfin.
D’où la proposition d’un territoire dédié pour l’essentiel aux espaces verts et aux pratiques sportives.
Cette position a d’abord été celle des comités de quartier avant de devenir celle des Conseils de quartier réunis exprès par la municipalité. Par la suite, elle sera reprise par de très nombreux contributeurs lors du débat sur le P.L.U.
Les élections cantonales ont également donné une indication précise puisque, ayant défendu très clairement cette position, je suis arrivé en tête dans les bureaux de vote correspondant au quartier concerné. La candidate de la mairie s’est retrouvée, quant à elle, en troisième position. En fait, on lui reprochait l’attitude ambiguë de la municipalité qui, tout en demandant formellement son avis à la population, avait voté sans discussion préalable un P.L.U. permettant des constructions sans restriction sur l’espace en question (décembre 2010). Ainsi, l’équipe municipale donnait le sentiment d’avoir un projet immobilier sous le coude et de noyer le poisson en répétant concertations et débats, espérant sans doute obtenir à l’usure le ralliement des intéressés.
Ces trois dernières réunions, malgré leur qualité formelle, n’ont fait que renforcer ce soupçon : il n’est de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre…
Pour ma part, j’estime que le projet décliné par l’Union des comités de quartier du Nord de Nice et de ses collines aurait pu servir de base de discussion lors de ces trois réunions. On aurait gagné du temps.
P.S. : je détaillerai ce projet équilibré, réaliste et respectueux de la qualité de vie de nos quartiers dans un prochain billet.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Patrickmottard 533 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines