Magazine Santé

ALLAITEMENT maternel en France: A l’âge d’1 mois, seul un bébé sur 2 reste au sein – InVS- BEH

Publié le 18 septembre 2012 par Santelog @santelog

Alors que plus des deux-tiers des nourrissons reçoivent du lait maternel à la maternité, dont 60% de façon exclusive, à l'âge d'un mois, ils ne sont plus que 54% a être nourris exclusivement au lait maternel. Ces derniers résultats, publiés dans le Bulletin hebdo de l'InVS, issus de l'étude Epifane, mettent en évidence les efforts à accomplir afin d'encourager les mères à poursuivre l'allaitement.


ALLAITEMENT maternel en France: A l’âge d’1 mois, seul un bébé sur 2 reste au sein – InVS- BEH
Déjà l'Enquête Périnatale 2011 de la DGS avait conclu, en 2010, à un taux d'allaitement maternel en France bien inférieur à ceux observés nos voisins européens. Si l'allaitement au sein exclusif a augmenté ces 15 dernières années de 40,5 % en 1995 à 60,2 % en 2010, le taux tombe à 32% au 3ème mois de l'Enfant, et, en moyenne la durée d'allaitement maternel n'est que de 10 semaines.


Si 68,7% des jeunes mères commencent un allaitement maternel, seules 35% au premier mois de l'enfant l'allaiteront de façon exclusive, selon ces données de nourrissons nés entre janvier et avril 2012 dans 136 maternités. Plus des deux-tiers des nourrissons (69%) recevaient du lait maternel à la maternité (60% de façon exclusive, 9% en association avec des formules lactées). Dès l'âge de 1 mois, ils n'étaient plus que la moitié (54%) à être allaités.


Des facteurs modifiables : Le taux d'allaitement maternel varie selon l'âge, le statut marital, le niveau d'études, le lieu de naissance, l'indice de masse corporelle et le tabagisme pendant la grossesse. La préparation à l'accouchement, le peau-à-peau à la naissance et une perception positive de l'allaitement maternel par le conjoint sont également des facteurs qui favorisent sa pratique.


Alors que la promotion de l'allaitement maternel fait partie des objectifs du Programme national nutrition santé (PNNS), sa pratique reste très en deçà en France des taux rapportés dans d'autres pays européens.


Les causes de l'abandon durant la première semaine de vie de l'enfant? La reprise de l'activité professionnelle, le manque de lait ou encore la fatigue et l'anxiété, avait invoqué le précédent bilan de la DGS. Sur la base de ces nouveaux résultats, les auteurs appellent à s'intéresser à la diminution de l'allaitement maternel exclusif, particulièrement rapide au cours de la première semaine et à tenir compte des facteurs sociaux et démographiques pour cibler les groupes à risque, en particulier les jeunes mères et celles de faible niveau d'éducation.


D'autres facteurs identifiés et qui sont modifiables, en particulier ceux qui jouent en faveur de l'allaitement maternel, pourraient également être exploités.


Source : InVS 18 septembre 2012 / n° 34


ALLAITEMENT maternel en France: A l’âge d’1 mois, seul un bébé sur 2 reste au sein – InVS- BEH
Lire aussi :ALLAITEMENT MATERNEL: Seul 2 nourrissons sur 5 en profitent


Accéderaux dernières actualités sur l'Allaitement


Accéder au dossier Allaitement(Visuel Fotolia)Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine