Magazine Conso

Sifr Aromatics, parfumeur sur mesure à Arab Street

Publié le 18 septembre 2012 par Carnet De Voyage Olfactif

Au numéro 42 d’Arab Street se cache une boutique de parfums qui se distingue de celles croisées habituellement. D’apparence sombre, avec son atmosphère tamisée et ses imposants meubles de bois, seul le verre des flacons de parfums apporte de petites touches de lumière. Les portes grandes ouvertes n’ont pourtant rien d’intimidantes et vous invitent aisément à pénétrer les lieux. Bienvenue dans l’univers de Sifr Aromatics, la propriété de Johari Kazura, qui n’est autre que le fils aîné d’une famille de parfumeurs présente dans ce quartier singapourien depuis 1933.

Né dans une boutique de parfums, élevé aux odeurs et aux senteurs, la parfumerie chez les Kazura est une histoire de famille. Alors c’est tout naturellement que Johari décida de se lancer lui aussi dans l’industrie. Il ne revendique aucun diplôme, simplement la légitimité d’avoir grandi dans un univers qui lui est cher, répétant les mouvements qu’il a vus maintes fois effectués par ses pères. Au fil des années, il s’exerce à la création de parfums et décide d’ouvrir une première boutique en 2006, proposant quelques-unes de ses créations. Cependant il rêve de quelque chose de différent, s’éloignant des parfums arabiques traditionnels sans alcool, pour créer une véritable expérience autour du parfum.

Peu de temps après, il part plusieurs mois en Europe, suit une formation d’été à Grasse puis parcourt les grandes capitales européennes pour s’inspirer… Il y observe le développement des marques de niche mais aussi l’engouement des parfums sur mesure.

En 2011, un local se libère sur Arab Street. Après les boutiques de son père et de son grand-père se situant sur Bussorah Road et North Bridge Road, à deux pas de la mosquée du Sultan, Johari a l’opportunité d’ouvrir une parfumerie à son image, à cette adresse clé auquel aucun membre de la famille n’avait eu accès jusqu’alors. L’occasion de s’essayer à la parfumerie alcoolique mais aussi de proposer un service unique de parfum sur mesure.

Sifr Aromatics, parfumeur sur mesure à Arab Street

Le parfumeur Johari Kazura. Flacons de parfums arabisants. Sur les étagères en bois, une photo du grand-père de Johari. L’orgue du parfumeur.

Signifiant zéro en arabe, Sifr traduit la notion de commencement, comme une image qu’au départ il n’y a rien… « J’aime le concept de zéro, du rien. C’est de là que commence la création de mes parfums. De plus, j’utilise principalement des essences naturelles dans mes fragrances; même s’ils elles coûtent plus chères, j’ai la satisfaction de savoir d’où proviennent les matières que j’utilise. Sifr c’est aussi une façon d’interpréter cette pureté, l’authenticité des produits. »

Pour mettre en valeur ses parfums, Johari imagine une boutique sobre et conceptuelle, où le bois noble serait roi. Il voyagea à travers toute l’Asie du sud-est pour trouver des fournisseurs qui accepteraient de lui créer sur mesure les meubles qu’il a en tête. Son majestueux orgue à parfums, baigné par la lumière d’une verrière, a été réalisé en bois de tek sur l’idée des anciennes malles de voyage comme pour l’emporter partout avec soi.

Les murs recouverts d’étagères en bois exposent la collection des parfums de la maison d’un côté, tandis que se perdent de l’autre, les livres d’Elisabeth de Feydeau et de Michael Edwards au milieu des flacons dorés et des bijoux orientaux. On ne sait où poser les yeux tant tout est chargé de détails. Au cœur de sa boutique est exposée une photo de son grand-père, comme un hommage à celui qui lui a tout appris.

Il me confie être un grand admirateur du parfumeur Jean Claude Ellena (qui ne l’est pas?). J’apprends que le bois de oud et le galbanum sont ses notes favorites du moment et découvre ses derniers accords : un magnifique oud de Birmanie associé à une capiteuse rose de Madras, un accord floral vert autour du mimosa ou encore une sublime tubéreuse, voluptueuse à souhait!

Ce sont ces accords qui sont utilisés dans la création des parfums sur mesure. « Au départ, la création prenait des semaines voir des mois. Les clients n’avaient pas la patience d’attendre, surtout ceux de passage. Alors j’ai dû réfléchir à faire les choses plus rapidement». Il travaille donc différents types d’accords pouvant être associés ensemble et ainsi créer un parfum sur mesure en seulement quelques heures avec la complicité de son client.

Sifr Aromatics, parfumeur sur mesure à Arab Street

L’orgue à parfums baigné de lumière par la verrière. La collection de parfums Sifr est présentée dans de beaux flacons carafes. Sur les étagères de bois, le livre d’Elisabeth de Feydeau se perd au milieu des flacons orientaux.

La clientèle de Sifr Aromatics est aujourd’hui constituée d’une moitié de singapouriens et d’une seconde comprenant expatriés locaux et touristes étrangers. Mais au delà du parfum, c’est avant tout l’expérience que ses clients recherchent, l’exclusivité de créer avec un parfumeur une fragrance sur-mesure, un concept jusqu’alors inexistant à Singapour.

Acheter un parfum de marque est aujourd’hui considéré en Asie comme plus luxueux que la création d’un parfum sur mesure. Aussi il n’est pas rare que Johari reçoive des demandes de copies de parfums existants. Il part alors de l’accord clé mais en le travaillant différemment pour montrer à son client comment il peut adapter et retravailler une note aimée. Si le client insiste, Johari refusera poliment de continuer, s’excusant de ne pouvoir être capable de faire aussi bien que l’original et invitant le client à acheter directement le produit de la marque. Une démarche qui peut sembler évidente, mais qui n’est que trop rare sur un marché submergé de copies et montre le respect porté au travail des parfumeurs.

A l’étage de sa boutique, Johari organise de temps à autre des ateliers d’initiation à la parfumerie. Il y dévoile les notions de notes, d’accords et de familles pour initier à la construction d’un parfum. En quelques heures il propose à de petits groupes de créer leur propre parfum. Une démarche qu’il aimerait approfondir pour le futur par des formations plus avancées, dans l’espoir d’éduquer toujours plus les singapouriens à l’univers du parfum.

Cette rencontre avec Johari Kazura a été aussi inspirante que passionnante. Quel plaisir de rencontrer un personne amoureuse de son métier et véritablement pionnière sur son marché! Tout chez Sifr Aromatics invite à la découverte: l’ambiance, les détails, les parfums… Inutile d’être un grand amateur de parfum, pour apprécier l’expérience de cet endroit unique que je vous conseille de visiter à tout prix lors de votre prochain passage à Singapour.

Sifr Aromatics, parfumeur sur mesure à Arab Street

Le logo de la marque en écriture arabe. Flacons de parfums arabisants. Les livres de parfums se perdent au milieu des flacons et des bijoux orientaux. La salle de formation située à l’étage de la boutique.

CARNET D’ADRESSES

Sifr Aromatics 42 Arab Street, Singapore 199741

Ouvert de 10h30 a 20h du dimanche au jeudi. Nocturne jusqu’à 21h le vendredi et samedi.

La collection de parfums Sifr Aromatics coûte entre 25 et 60 euros. Comptez 80 à 220 euros pour un parfum sur mesure, les prix varient selon les matières premières utilisées. Des prix défiant toute concurrence par rapport à l’Europe mais déjà très élevés pour l’Asie. Enfin l’atelier de création de parfum coûte 125 euros pour 2h de formation incluant votre flacon d’Eau de Parfum 50ml.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Carnet De Voyage Olfactif 380 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines