Magazine Journal intime

Un bus nommé désir

Par Barthelemy85 @Barth_et_lemy

Un bus nommé désirPour se déplacer au Japon, quand vous n’avez pas la chance d’être détenteur du JRPass (voir “Pour une nuit à Shimoda…”), le bus est l’une des alternatives. Le site wilerexpress.com propose plusieurs formules, dont l’une d’elle qui pour 12000yens(=120€) vous donne le droit d’effectuer 4 trajets sur une période de 2mois*. Afin de maximiser le déplacement( et également d’économiser une nuit d’hôtel) le bus de nuit est la meilleure solution. Cependant c’est un peu comme voler avec ryanair, oubliez les sièges confortables, la télévision et autres. Si vous voulez de l’espace, changez de compagnie !

Un bus nommé désir
La première difficulté lorsque vous voyagez à plusieurs au Japon, c’est de se retrouver à côté de votre compagnon ou compagne de route. Les places sont numérotées… Pour ma part je demande poliment à mon voisin (à la carrure japonaise) si ça le dérange d’échanger sa place : “I don’t know”. Comment ça tu ne sais pas, il a pas dû comprendre, je me répète en mélangeant signes et anglais. Je perds mon temps, il a bien compris, sa réponse reste la même, il ajoute juste “I have to ask the man”. Je lui souris d’un air agacé. Il a du voir que je n’étais pas satisfait de sa réponse il se lève pour aller “ask the man”. Il fallait que je comprenne le chauffeur. Victoire, après 10minutes de négociation sous les regards curieux des autres passagers, le jeu des “sièges” musicales s’arrêtent enfin.
Un bus nommé désir
Je crois avoir cerné le problème dans cet échange de place… Au Japon les bus ont une politique de siège unisexe. On ne positionne surtout pas un homme à côté d’une femme, il pourrait profiter de l’obscurité et du sommeil de celle-ci. Ce qui m’étonne guère au vue des pratiques sexuelles que peuvent avoir les japonais (voir “Tripote moi si je veux”).

L’aventure peut commencer ! Une fois endormi avec mon menton posé sur les genoux, toutes les 2 heures le chauffeur se fait une joie d’allumer les lumières et d’annoncer les pauses (prévoir masque et bouchon d’oreilles). Si les aires d’autoroutes étaient un indicateur de développement le Japon serait certainement au premier rang. La chose la plus incroyable dans ce trajet en bus c’est qu’il était prévu que l’on arrive à 6h00 du matin, on y était à 5h58 !

*Mieux vaut prendre l’offre avant votre départ, elle est accessible que pour les réservations depuis l’étranger ( pour les connaisseurs : possible sur place en utilisant une connexion par proxy).



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Barthelemy85 168 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog