Magazine Livres

Libération propose l’envoi sur Kindle à ses abonnés

Par Ebouquin

Nous ne l’espérions plus. Nous nous étions presque fait une raison. Le Kindle, l’oublié de la presse française… Ces utilisateurs seraient contraints de prendre un abonnement spécifique, et onéreux, pour lire leur journal. Et même s’ils étaient déjà abonnés à l’offre numérique de la publication ! Une aberration économique à l’heure où la presse cherche à préserver son abonné.

Libération propose l’envoi sur Kindle à ses abonnés
  
Libération propose l’envoi sur Kindle à ses abonnés

Nous avions pourtant démontré l’année dernière (cf. notre précédent article) comme il était simple, pour peu qu’on y consacre quelques heures, de proposer un fichier contenant l’intégralité du journal au format Kindle.

Jusqu’à maintenant, aucun journal n’avait proposé ce service et nous commencions à désespérer d’avoir un jour la possibilité de jumeler un abonnement numérique avec notre Kindle.

Libération innove

C’était sans compter sur le quotidien Libération, très enclin aux développements innovants dans le numérique.

Pourtant, lors de la publication de notre premier article, comme ses concurrents, Libération n’était pas du tout au fait de ce qu’il était possible de faire pour le Kindle, comme nous l’avions constaté en les interpellant par email.

Libération propose l’envoi sur Kindle à ses abonnés

Le 16 septembre, une newsletter nous a surpris en nous annonçant cette bonne nouvelle (merci à Franco pour nous avoir signalé la nouveauté). Nous allions enfin pouvoir lire Libé sur le Kindle sans devoir se réabonner sur Amazon.

Libération propose l’envoi sur Kindle à ses abonnés

Comment fonctionne la solution proposée par Libération ? Remplit-elle le cahier des charges que nous avions fixé ? Comment a-t-elle été réalisée ?

Le téléchargement du journal

Il ne nous fallait pas plus de questions pour entamer un test complet de l’outil. Proposé en téléchargement depuis l’interface de lecture enrichie du site, l’édition Kindle est directement téléchargeable sous forme d’un fichier .mobi à récupérer sur son ordinateur et à envoyer ensuite sur son appareil.

Libération propose l’envoi sur Kindle à ses abonnés

Le fichier testé, l’édition du 15 septembre avec supplément Mag, pèse environ 1Mo et peut ensuite aisément être transféré en USB ou en l’envoyant par mail directement sur le Kindle.

La newsletter annonçant le service (qui précise que le service est encore en bêta) suggère également de s’inscrire pour recevoir quotidiennement le journal sur son Kindle. Intrigués par cette phrase, l’envoi direct sur Kindle étant possible, nous nous sommes inscrits. Nous avons alors ressenti le côté « bêta » de la chose.

Libération propose l’envoi sur Kindle à ses abonnés

Une confirmation standard, et en anglais, nous informe que la demande a bien été soumise. Est-ce pour autant terminé ? N’est-il pas nécessaire d’autoriser l’expéditeur chez Amazon pour pouvoir recevoir des fichiers sur son adresse email @kindle ?

Dès le lendemain, un mail de Libération nous invite à télécharger le journal en apportant un peu plus de détails sur la méthode à utiliser pour l’envoyer le fichier sur son Kindle. En revanche, ce mail omet au passage de préciser aux novices qu’il faut préalablement aller déclarer l’expéditeur dans le menu de paramétrage du Kindle sur Amazon. Et cela avant tout envoi vers le Kindle.

Libération propose l’envoi sur Kindle à ses abonnés

C’est donc une méthode semi-automatique qu’a choisie Libé pour son expérimentation, l’utilisateur devant lui-même aller récupérer le fichier, le télécharger puis l’envoyer sur son Kindle. La solution n’est pas la plus pratique, mais au moins, le fichier a le mérite d’exister et les plus motivés iront certainement le récupérer tous les jours. Mais cette méthode complexe pour le grand public risque de venir ternir les statistiques d’utilisation si ce projet est destiné à durer dans sa forme actuelle.

Passée cette critique, en espérant une amélioration, intéressons-nous de plus près au fichier en question. Étudions sa construction.

Un fichier très basique, mais propre

Souvenez-vous, nous vous avions expliqué comment créer un tel fichier à partir du logiciel Calibre. Quiconque ayant quelques connaissances de programmation en Python peut être capable de réaliser son script.

Alors, à ce jeu-là, comment s’en sort Libé (qui a d’ailleurs cherché à embaucher quelqu’un pour travailler en Python cet été comme l’atteste l’annonce ci-dessous passée sur Twitter) ? Que donne vraiment ce fichier face au fichier payant proposé sur Amazon ? Est-ce que le fichier conserve la mise en page du journal papier ?

Libération propose l’envoi sur Kindle à ses abonnés

Si le fichier proposé par Libération a au moins le mérite d’exister, on ne retrouve pas l’interface de navigation propre aux fichiers de presse vendus par Amazon (une table des matières présentant les sections dans la colonne gauche et les titres des articles dans la colonne de droite). Libé livre un fichier très simple composé d’une longue table des matières permettant l’accès direct aux articles qui s’enchaînent, comme un ebook classique.

Libération propose l’envoi sur Kindle à ses abonnés

Le fichier s’ouvre sur une couverture (l’image de la Une du jour).

Libération propose l’envoi sur Kindle à ses abonnés

Une mise en page correcte… mais sans plus

La mise en page des articles est bonne et la feuille de style respecte la structure d’un article de presse. L’auteur est affiché en italique, le titre dans une police grand format, mais sans être excessive. Enfin, le texte est justifié et les paragraphes semblent respectés dans la plupart des cas.

Libération propose l’envoi sur Kindle à ses abonnés

Après avoir été lecteur de l’édition fournie par Amazon, de piètre qualité, ce respect de la mise en forme est à souligner. On peut ici comparer avec la page du journal issue de la version iPad.

Libération propose l’envoi sur Kindle à ses abonnés

Petit bémol néanmoins, les nombreuses images présentes dans le journal passent presque toutes à la trappe (cf. copie d’écran). Quelques articles reprennent un ou deux visuels, mais c’est relativement rare. En revanche, contrepartie positive, le fichier est exempt de toute publicité.

Cependant, même si l’ensemble des articles rend plutôt bien, les pages avec une maquette plus complexe sont complètement illisibles. On peut citer par exemple le cas de la page du programme Télé, riche sur la version journal papier ou iPad, mais totalement dépouillée et inutile dans sa livrée Kindle.

Libération propose l’envoi sur Kindle à ses abonnés
 
Libération propose l’envoi sur Kindle à ses abonnés

Une fabrication de bon Calibre

Afin de décortiquer un peu plus le fichier et étudier sa conception, nous nous sommes appuyés sur Calibre, le logiciel de gestion et de lecture d’ebook par excellence. Le verdict du logiciel est clair : Calibre a servi à générer le fichier.

Libération propose l’envoi sur Kindle à ses abonnés

La personnalisation des metadatas est même assez minime. Le titre est « Libération », quant à l’auteur, il s’agit de la date de l’édition. Le « publisher » est bien Libération et le langage, le français. Le seul tag est « Reference ». Quant aux commentaires du fichier, ils reprennent le titre du manuel de prise en main du Kindle !

Libération propose l’envoi sur Kindle à ses abonnés

Tout cela sent donc la génération automatique de fichier avec Calibre, méthode que nous avions décrite, mais sans personnalisation. Au final, cela donne un fichier propre, mais à l’aspect artisanal quand on prend la peine de creuser un peu.

Un joli coup d’essai qui ne demande qu’à être perfectionné

Libération a innové, et malgré quelques soucis de jeunesse, le quotidien propose enfin à ses abonnés la possibilité de profiter de leur abonnement sur Kindle, montrant la marche à suivre pour ses concurrents.

Le choix technique retenu par Libération est basique, mais l’on doit souligner la réactivité de ses équipes, incitant les utilisateurs à faire des retours sur l’outil. Nous attendons avec impatience les premiers correctifs. En tout cas, saluons l’initiative de Libération et espérons qu’elle va faire des émules.



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ebouquin 10420 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte